(Gal.2 : 1-10) Ce passage fait-il référence au Concile de Jérusalem (dans Actes 15) ou est-ce autre chose (Actes 11-12)?


Galates 2 : 1-2 correspond-il au concile de Jérusalem dans Actes 15 ou bien aux évènements d’Actes 11 et 12 ? Il est important de déterminer cette date pour connaître la date de la conversion de Paul et avoir une idée sur la date de la crucifixion de Jésus.

Paul a selon les Actes effectué trois visites à Jérusalem.

Les trois visites de Paul

La première visite est rapportée dans Actes 9 : 26-30. Les disciples à ce moment ci craignent Paul. C’est alors que Barnabas prend Paul avec lui, le conduit aux apôtres et leur raconte sa conversion.

La deuxième visite est rapportée dans Actes 11 : 27-30. Paul et Barnabas viennent apporter secours aux frères de Judée en raison de la famine.

La troisième visite est rapportée dans Actes 15 : 1-29. Il s’agit là du concile de Jérusalem et du traitement de l’épineux sujet de la circoncision.

Les visites de Paul à Jérusalem dans la lettre aux Galates

Les deux premières visites sont évoqués dans la lettre aux Galates. Dans Galates 1 : 18, nous y trouvons la première visite. Puis dans Galates 2 : 1-2 la deuxième visite.

Galates 2 : 1

Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi;

Hélas le passage de Galates 2 est souvent source de confusion, certains l’associent à la troisième visite (Actes 15) plutôt qu’à la deuxième. Dans un tel cas nous ne pouvons plus appliquer les 14 ans mentionnés par Paul à l’année 44 de la mort d’Agrippa (laquelle nous permet de placer la crucifixion de Jésus en 30 et la conversion de Paul en 31).

Les raisons pour associer Galates 2 : 1-2 à la deuxième visite de Paul à Jérusalem

Plusieurs raisons invitent à conserver l’idée que Galates 2 concernent la deuxième visite plutôt que la troisième.

  • D’une, la lettre aux Galates ne mentionne que deux visites. Il apparait donc naturellement que la troisième n’entre pas en considération, et cela même s’il est mentionné que Tite n’a pas eu besoin de se faire circoncire.
  • De deux, dans Galates 2, Paul est l’instigateur du conflit alors que dans Actes 15 le conflit est déjà en cours.
  • Troisièmement, il s’agit d’un entretien particulier dans Galates 2 alors qu’il s’agit d’un débat public dans Actes 15.
  • Quatrièmement, dans Galates 2, Paul parle de “faux frères” infiltrés pour espionner la liberté des membres de l’Église. Dans Actes 15, l’accusation n’est pas aussi grave, il s’agit de frères qui sont dans l’erreur au sujet de la circoncision.
  • Cinquièmement, dans Galates 2, Paul ne mentionne pas la lettre apostolique d’Actes 15 : 23-29. Si Actes 15 avait déjà eu lieu, alors les apôtres de Jérusalem auraient déjà été en accord public sur ces questions. Mais, Paul ne mentionne pas cette lettre ou leur accord dans Galates.
  • Sixièmement, dans Galates 2, Paul est central, tandis que dans Actes 15, il est en appuie parmi tant d’autres. Paul est le personnage central de Galates 2, mais il est un acteur secondaire dans Actes 15. En fait, il n’est mentionné que dans un seul verset (Actes 15:12) À ce stade du livre des Actes, Paul est le personnage principal de Luc, et pourtant il semble qu’il ne soit pas une figure centrale dans ce débat. Il avait probablement déjà débattu avec Pierre lors de son deuxième voyage, il n’a donc pas jugé nécessaire d’en parler à nouveau (Actes 11).
  • Septièmement, il est peu probable que Pierre ait vacillé théologiquement après Actes 15. En effet dans Galates 2 : 11, Pierre, quand il va à Antioche, est reprimandé par Paul.

Si Galates 2 était la troisième visite de Paul, c’est à dire celle d’Actes 15, cela voudrait dire que Pierre aurait encore chuté théologiquement après le concile de Jérusalem et la lettre apostolique. Par contre si Galates 2 est bel et bien la deuxième visite de Paul, il y a de la place pour que Pierre commette une erreur théologique entre la deuxième et la troisième visite où le sujet allait définitivement être réglé.

  • Huitièmement, la même configuration est à noter avec Barnabas qui dans Galates 2 : 13 vacille à son tour avec ces histoires de juif et non juif. Il est peu probable qu’il ait chuté ainsi après le concile d’Actes 15 qui avait résolu l’affaire des obligations pour les croyants non-juifs.
  • Neuvièmement, Paul dit qu’il est venu à Jérusalem à cause d’une révélation (Gal. 2: 2). Cela a dû sens avec la révélation d’Agabus dans Actes 11: 27-28. Agabus avait reçu une révélation au sujet d’une famine massive, qui a incité Paul et Barnabas à se rendre à Jérusalem dans Actes 11 – et non dans Actes 15. Cela aurait également du sens pour Galates 2:10, où Paul écrit qu’il est venu à Jérusalem pour servir les pauvres.
  • Enfin, le péché de Pierre dans Galates 2: 11-14 était celui de la communion à table avec les non-juifs. Cela cadre avec ses luttes dans Actes 10-11. Après avoir conduit la famille de Cornélius au Christ, Pierre prit un soufflet de la communauté juive chrétienne pour avoir dîner avec les Gentils (Actes 11: 2-3). Cela expliquerait ce qui se passait à Antioche dans Galates 2 : 11-12. Pierre a peut-être été sous pression ce qui l’aurait invité à se retirer de la communion de table avec les Gentils, d’où la réprimande de Paul.

Les trois ans de Galates 1 et les quatorze ans de Galates 2

Il est maintenant nécessaire d’appuyer en profondeur l’affirmation selon laquelle la mention de quatorze ans dans Galates 2 : 1 fait référence au temps écoulé depuis la conversion de Paul.

Bien que certains considèrent ce passage comme faisant référence au temps qui s’est écoulé depuis son premier voyage à Jérusalem (sa visite de 15 jours avec Pierre), faisant du temps total depuis sa conversion dix-sept ans (3 + 14), le texte grec n’indique pas cela.

Contrairement à Galates 1:18, où la préposition “meta“, «avec/après», est utilisée en référence aux trois ans, la préposition utilisée dans Galates 2 : 1 est “dia“, ayant la signification de base de «au travers» ou «au cours de». “Dia” transmet le sentiment de continuité avec quelque chose discuté précédemment, et non d’informations supplémentaires qui suivent indépendamment d’un événement qui s’est déjà produit.

Si le sens de Paul était que quatorze ans s’étaient écoulés depuis le moment de sa première visite à Jérusalem, le meilleur choix de préposition aurait été le même qu’il avait déjà utilisé dans Gal 1:18, “méta“.

Cela aurait clairement indiqué que les quatorze ans étaient une période de temps additionnelle aux trois années à compter de sa conversion déjà mentionnées.

Galates 1 : 18 (LSG)

Trois ans plus tard (meta), je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui.

Galates 2 : 1 (LSG)

Quatorze ans après (dia), je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi

La traduction n’est évidemment pas aisée, mais nous observons que nous n’avons pas “Quatorze ans plus tard” dans Galates 2 : 1, lequel aurait indiqué un supplément aux trois ans de Galates 1 : 18. Nous avons un changement de préposition qui démontre que les deux ne s’ajoutent pas.

Il s’agit de “quatorze ans après” la conversion de Paul – depuis qu’il opère son ministère.

Conclusion

La logique des textes est que Galates 2 se réfère à la deuxième visite de Paul à Jérusalem. Nous observons cette 2ème visite dans Actes 11-12 où Hérode Agrippa meurt.

Comme ce dernier est mort en 44, nous pouvons à l’aide du calcul inclusif ôter 14 ans et tomber sur l’année 31 (Conversion de Paul).

Cette date est compatible avec la crucifixion du Christ en l’an 30 et la durée des évènements qui se sont produits jusqu’à la conversion de Paul vers la l’an 31.

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces centaines d'heures de recherche afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques et le débat création/évolution.

Recent Posts