|

La Lune et le Dessein Intelligent

Les nombreux avantages de la lune peuvent ne pas sembler salvateurs, mais ils sont très importants pour la vie humaine. Ce n’est pas un hasard si le soleil est 400 fois plus grand que la lune, alors que le soleil est 400 fois plus loin. Cette situation unique signifie que le soleil et la lune apparaissent à peu près de la même taille dans le ciel. Ainsi, lors d’une éclipse solaire totale, la lune recouvre tout juste le soleil. En conséquence, les éclipses solaires totales sont à la fois rares et spectaculaires. Depuis les temps les plus reculés, les nations ont utilisé ces événements spéciaux pour enregistrer le passage du temps.

En outre, les éclipses solaires totales permettent aux astronomes d’étudier certaines caractéristiques de la création de Dieu, telles que la couronne (la «couronne» des particules chargées entourant le soleil), qu’ils ne peuvent observer à aucun autre moment. En plus d’être très belle, la couronne n’est pas bien comprise, donc une étude supplémentaire est très importante pour améliorer notre connaissance du soleil.

En effet, l’existence de la lune a rendu possible la science moderne. L’un des moments clés du développement de la science, telle que nous la connaissons, a été le travail de Sir Isaac Newton sur la gravité. Le plus grand problème auquel Newton s’est attaqué était la raison pour laquelle la lune tournait autour de la Terre chaque mois. En résolvant ce problème, Newton a développé sa théorie de la gravité. Si la terre n’avait pas la lune, Newton n’aurait peut-être jamais atteint son incroyable perspicacité dans les lois fondamentales de la création de Dieu.

Bien que nous soyons reconnaissants que la lune soutienne la vie physique et augmente nos connaissances scientifiques, la vie implique plus que le corps et l’esprit. La lune offre beauté et émerveillement. Comme tous les autres détails de la création de Dieu, la conception de la lune indique la puissance et la magnificence du Créateur de toutes choses, Jésus-Christ, aux yeux de tous (Romains 1:20).

L’utilité vitale de la lune

Les satellites naturels ne sont pas rares dans le système solaire. Actuellement, le nombre connu est de 175 et augmente. Y a-t-il un sens à ce que la lune soit si spéciale ?

Regardons quelques autres statistiques. Les planètes extérieures massives ont de nombreux satellites (pas seulement un). Qu’en est-il des planètes intérieures terrestres ? Deux petits satellites orbitent autour de Mars tandis que Mercure et Vénus n’en ont aucun. La Terre est donc la seule planète du système solaire avec un seul satellite naturel. C’est unique.

Qu’en est-il des comparaisons de taille ? La Terre est la seule planète terrestre avec un satellite relativement grand. Aucune des planètes extérieures n’a de satellite aussi proche de sa propre taille. S’il est vrai que la lune est plus petite que la Terre, les satellites des autres planètes sont des milliers de fois plus petits que leurs planètes respectives.

Cette correspondance étroite de taille produit un autre attribut unique de notre système Terre-Lune: les marées. Aucune autre planète n’a de marées aussi hautes. Mais aucune autre planète n’a d’océan et n’a donc besoin de marées pour maintenir la vie.

La lune possède une autre caractéristique unique qui est souvent négligée mais qui est très importante: son orbite autour du soleil. Pour apprécier sa particularité, il faut quelques explications.

De manière générale, les petits satellites se déplacent sur une orbite elliptique autour de leurs planètes, une sorte de cercle allongé. Cependant, tous les principaux satellites, y compris la lune, ont des orbites presque circulaires autour de leurs planètes. Comme chaque satellite tourne autour de la planète, il tourne également autour de son propre axe. La plupart des satellites, y compris notre lune, gravitent autour de leurs planètes dans la même direction que les planètes tournent sur leurs axes (à une exception près parmi les principaux satellites, Triton de Neptune).

Voici ce qui est intéressant. La plupart des principaux satellites gravitent sur un plan qui correspond à la rotation de la planète le long de son équateur. (Encore une fois, Triton est une exception.) De nombreux satellites mineurs gravitent de cette façon aussi, bien que certains aient des orbites elliptiques extrêmes avec des trajectoires étranges autour de leur planète – certains comme Triton tournent même en arrière par rapport à la rotation de leur planète. La lune ne rentre dans aucune de ces catégories.

Cependant, la lune tourne sur un plan qui correspond presque au plan de la révolution terrestre autour du soleil (voir l’illustration ci-dessous). Aucun autre satellite n’orbite dans le même plan que sa planète tourne autour du soleil. Pas un sur 175.

La plupart des satellites de notre système solaire, tels que Triton de Neptune et Ganymède de Jupiter, gravitent sur un plan qui correspond à la rotation de leur planète le long de son équateur. La lune n’est pas comme ça. Elle orbite à peu près dans le même plan que la Terre tourne autour du soleil.

C’est très différent de la rotation de la Terre. Ce serait impossible si la lune avait évolué à partir du même nuage en rotation que la terre. Ainsi, les astronomes séculiers supposent qu’un corps extérieur a frappé la terre à un angle aigu et que la lune s’est formée à partir des débris de cette collision.

La Bible explique, en revanche, que le Créateur a placé la lune sur cette orbite dans un but spécial. Elle joue un rôle vital dans le maintien de l’inclinaison de la terre, ce qui donne des saisons et maintient des températures équilibrées. Aucune autre planète n’a une lune comme celle-ci.

Ce fait a un effet profond sur la terre, suggérant un dessein intelligent. La terre a besoin de maintenir son inclinaison afin d’avoir les saisons changeantes et de maintenir des températures assez équilibrées dans le monde entier.

Mais d’autres corps du système solaire exercent une petite force gravitationnelle qui tend lentement à modifier l’inclinaison axiale de la Terre. Si rien n’était fait, l’inclinaison de la Terre changerait progressivement.

À un extrême, ce changement de l’inclinaison de la terre aurait pour conséquence une absence de saisons.

À l’autre extrême, les changements saisonniers seraient beaucoup plus drastiques qu’aujourd’hui, une grande partie de la terre passant des tropiques bouillonnants en une saison aux hivers glaciaux et sans soleil de l’Antarctique.

Évidemment, cela aurait des conséquences désastreuses pour les êtres vivants.

Mais cela ne se produit pas grâce à la grande taille unique de la Lune par rapport à la Terre et de son orbite unique dans le même plan que la Terre en orbite autour du Soleil. Ces deux facteurs se combinent pour permettre à la lune de stabiliser l’inclinaison de la Terre à deux degrés près. Les deux facteurs doivent être en jeu pour que cette force stabilisatrice fonctionne. C’est la seule planète où cela est possible, et puisque la vie semble unique à la Terre, c’est la seule planète où cela importe.

Quel satellite est le plus gros par rapport à sa planète ? Notre lune! Si vous mettez à l’échelle les autres planètes à la taille de la Terre et que vous mettez leurs satellites à l’échelle de la même manière (voir le graphique ci-dessus), tous les autres satellites sont beaucoup plus petits en comparaison.

Notre système solaire compte 175 satellites connus. Ce graphique montre les principaux avec un rayon supérieur à 400 km. Cinq sont plus grands que notre lune, mais le rapport entre leur taille et la taille de leurs planètes est beaucoup plus petit.

La différence de masse est encore plus significative. La lune représente 1/80 de la masse terrestre. Mais Ganymède, le plus gros satellite de notre système solaire (près de deux fois le rayon de notre lune), ne fait que 1/12 800 de la masse de Jupiter!

L’origine de la lune

L’orbite unique de la lune indique qu’elle a une origine unique. Les scientifiques séculiers admettent qu’elle doit avoir été formée d’une manière unique, contrairement à tout autre satellite du système solaire. Mais comme ils ne créditeront pas la réponse de la Bible, ils recherchent désespérément une autre explication, aussi bizarre soit-elle.

Les théoriciens ont tenté toutes sortes de cas particuliers pour expliquer ce satellite unique. La pensée conventionnelle depuis un certain temps a été qu’un autre corps de la taille de Mars a eu un impact sur la Terre peu de temps après sa formation.

Cet évènement magistral aurait projeté des débris en orbite, à partir de laquelle la lune s’est fusionnée. Mais même cette explication improbable n’a pas réussi à expliquer les différences subtiles de composition entre la Terre et la Lune. Pour résoudre ce problème, les scientifiques ont récemment suggéré une série d’impacts importants provenant de corps de composition matérielle différente, au lieu d’un seul impact.

Ironiquement, ces théories évolutionnistes nécessitent une série d’événements exceptionnels. Les astronomes naturalistes supposent que rien n’est inhabituel sur la Terre et aspirent à le prouver. Pourtant, ils ne peuvent pas trouver une théorie simple et directe sur l’origine de la Terre et de son satellite.

Ainsi, pour expliquer l’orbite unique de la lune, ils conçoivent des explications de plus en plus extraordinaires, qui ne sont ni prouvées ni étayées par des données provenant du reste du système solaire.

Combien de circonstances spéciales une théorie est-elle autorisée à avoir avant de s’effondrer ? Combien de coïncidences faut-il accumuler avant qu’un scientifique raisonnable reconnaisse que le « dessein » est une meilleure explication que le hasard ?

Pourquoi la lune est-elle si importante ?

La gravité explique pourquoi la Terre tourne autour du Soleil et la Lune tourne autour de la Terre.

Le Soleil est si énorme qu’il parvient à nous maintenir en permanence sous sa force de gravité, peu importe sa distance avec la Terre.

Sans la force de gravité de la Terre, la Lune se contenterait de flotter dans l’espace. Le mouvement permanent de la Lune conjugué à sa distance de la Terre lui permet d’être en équilibre parfait entre chute et flottement. Si son mouvement était plus lent, elle tomberait sur la Terre. S’il était plus rapide, elle flotterait de manière incontrôlée dans l’espace.

Un seul défaut dans la taille ou la distance de la lune à la terre ou de la terre au soleil et tout s’écroulerait.

Sans la lune, les océans de la Terre auraient des marées beaucoup plus petites – environ un tiers de la taille de ce qu’elles sont actuellement. Les marées agitent la matière dans les océans, ce qui permet aux écosystèmes côtiers de prospérer. Les animaux de ces environnements – crabes, moules, étoiles de mer, escargots – dépendent des marées pour survivre.

Sans écosystème côtier, cela pourrait avoir des répercussions sur d’autres animaux terrestres et marins et entraîner des extinctions massives.

Les nuits seraient bien plus sombres et cela entraînerait des problèmes pour beaucoup d’espèces – notamment des extinctions. Le prochain objet le plus brillant dans le ciel nocturne est Vénus. Mais ce ne serait toujours pas suffisant pour éclairer le ciel. Une pleine lune est presque deux mille fois plus brillante que Vénus à son plus brillant.

De plus, les mouvements des marées aident à stabiliser le climat de la Terre. Les courants océaniques sont entraînés par les marées, qui distribuent de l’eau plus chaude dans le monde entier et influencent le climat mondial. Les températures pourraient être potentiellement plus extrêmes sur Terre sans cette influence.

Enfin et probablement le plus inquiétant, les saisons de la Terre pourraient changer considérablement si la Lune disparaissait. Nous vivons des saisons sur Terre – printemps, été, automne et hiver – parce que la Terre est inclinée.

Par rapport au plan sur lequel nous gravitons autour du Soleil, l’inclinaison de la Terre est d’environ 23,5 degrés.

C’est l’attraction de la gravité de la Lune sur la Terre qui maintient notre planète en place. Si la Lune ne stabilisait pas notre inclinaison, l’inclinaison de la Terre varierait énormément. Elle passerait d’une inclinaison inexistante (ce qui signifie aucune saison) à une grande inclinaison (ce qui signifie des conditions météorologiques extrêmes et même des périodes glaciaires).

La vie sur terre ne survivrait probablement pas longtemps sans la lune. Comme l’a dit le Professeur de physique, Paul Davies, «L’impression du design est écrasante (The Cosmic Blueprint, Simon and Schuster, p. 203, 1988).»

Genèse 1 : 14-16

Puis Dieu dit : Que, dans l’étendue du ciel, il y ait des luminaires pour distinguer le jour de la nuit, et pour qu’ils marquent les saisons, les jours et les années. Que, dans l’étendue du ciel, ils servent de luminaires pour illuminer la terre. Et ce fut ainsi.

Dieu fit deux grands luminaires, le plus grand pour qu’il préside au jour, et le plus petit pour qu’il préside à la nuit. Il fit aussi les étoiles. Il les plaça dans l’étendue du ciel pour illuminer la terre, pour présider au jour ainsi qu’à la nuit, et séparer la lumière des ténèbres. Dieu vit que c’était bon.

Recevez le magazine digital (pdf + audio)

“Science, Archéologie et Parole de Dieu”

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

Références :

Danny Faulkner – Professeur de Physique et d’Astronomie – Answer in Genesis :

https://answersingenesis.org/astronomy/moon/a-perfect-partner/

https://answersingenesis.org/astronomy/moon/no-ordinary-moon/

A lire également