Le Suaire de Turin est il authentique….et biblique ?


Le Suaire de Turin est un sujet très controversé. Selon certains, il serait l’authentique tissu funéraire de Jésus-Christ. Ce tissu montre l’image avant et arrière d’un homme qui semble avoir subi de nombreuses tortures.

En raison de plusieurs éléments de preuve1, je pense que le Linceul de Turin n’est pas l’authentique tissu funéraire de Jésus. Je ne vais pas me concentrer dans cet article sur les arguments considérés comme “favorable” par les supporteurs de l’authenticité du Linceul.

Il aurait été beau que ce tissu soit celui qui ait recouvert notre magnifique Seigneur et Dieu Jésus-Christ. Toutefois si les éléments démontrent que ce n’est pas le cas, nous devrions nous en tenir à la Parole de Dieu.

Chacun est libre d’y croire ou non, cet article ne fait que partager mon opinion personnelle.

Arguments bibliques

Ma conclusion pour ce qu’elle vaut est principalement basée sur des éléments bibliques, à savoir que selon Jean 11:44 et Jean 20: 7, la coutume juive était d’enterrer les morts avec plusieurs tissus et non un seul.

Les Juifs ont enterré Jésus avec un voile facial, ce qui disqualifie le Linceul comme étant le tissu funéraire d’un seul tenant du Christ. De plus, Jésus a été enterré avec soixante-quinze livres d’épices extrêmement collantes, selon Jean 19:40, alors que le Linceul n’en montre aucun signe.

Jean 20 : 3-7

Pierre sortit donc, avec l’autre disciple, et ils se rendirent tous deux au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple, plus rapide que Pierre, le distança et arriva le premier au tombeau.

En se penchant, il vit les linges funéraires par terre, mais il n’entra pas. Simon Pierre, qui le suivait, arriva alors.

Il entra dans le tombeau, vit les linges qui étaient par terre, et le linge qui avait enveloppé la tête de Jésus, non pas avec les linges funéraires, mais enroulé à part, à sa place.

Arguments morphologiques

Plusieurs caractéristiques de l’homme du Linceul semblent déformées et il est inhabituellement grand, comparé à la taille moyenne d’un homme juif du premier siècle. De plus, il n’était clairement pas enveloppé dans le tissu, car l’image ne montre pas les côtés de la tête ou du corps.

Arguments chimiques

On peut également se demander pourquoi les taches de sang sont restées rouges si longtemps après la mort.

La datation au carbone 14

Les chercheurs “pro-suaire” ont toujours remis en question la fiabilité des multiples dates de carbone obtenues à partir du Linceul. Cependant, malgré leur tentative de réévaluation des dates au radiocarbone, la seule conclusion que l’on peut en tirer est que le Linceul n’a pas 2000 ans.

La datation au carbone est très fiable pour les âges de 2 ou 3 milliers d’années.

La provenance du Suaire

De nombreuses fausses reliques sont connues du Moyen Âge, dont beaucoup des régions du nord de l’Italie et de la France. Cela soulève le soupçon que le Linceul est également un faux, puisqu’il a été exposé pour la première fois au 14ème siècle en France. Il n’existe pas de «trace écrite» qui nous donne une chaîne de possession claire et on ne peut pas savoir que les objets antérieurs avec des revendications similaires (par exemple, l’image d’Edesse) sont les mêmes.

Le Suaire de Turin n’est pas la seule relique potentiellement fausse du Moyen Âge. Nous en connaissons beaucoup d’autres, dont:

  • Le sang de saint Januarius dans un flacon à Naples, Italie
  • Une photo de Marie peinte par Saint Luc dans une église des Augustins à Bologne
  • Un morceau du serpent d’airain de Moïse (Nombres 21: 5 – 9; 2 Rois 18: 4) dans l’église Saint-Ambroise à Milan
  • La table sur laquelle Jésus a participé à la dernière Cène dans l’église Saint-Jean du Latran à Rome
  • Les escaliers sacrés que Jésus monta jusqu’au jugement devant Pilate
  • L’eau de la prison où les apôtres Pierre et Paul étaient gardés
  • La maison dans laquelle est née Marie (la soi-disant Santa Casa), transportée de Nazareth à Loretto
  • Parties du voile de Marie
  • Le «porringer sacré» dans lequel la nourriture a été préparée pour l’enfant Jésus

La fabrication du Suaire

Il est possible que l’image sur le Linceul ait été formée par des réactions biochimiques courantes appelées réactions de Maillard. Mais, même si le Linceul fut autrefois enroulé autour d’un corps humain, cela exclurait le corps de Jésus parce que ces réactions sont associées à la décomposition (le corps de Jésus est censé ne pas avoir connu de corruption). Il ne faut pas non plus négliger l’ingéniosité des artisans médiévaux. Par exemple, Léonard de Vinci était connu pour ses descriptions détaillées de l’anatomie et des structures mécaniques qu’il a conçues.

Conclusion

En fin de compte, nous ne savons pas comment le Linceul a été fabriqué, mais nous n’avons pas non plus besoin de le savoir. Nous ne perdons rien s’il n’est pas authentique. Même les apôtres n’ont pas fait appel aux preuves matérielles de la résurrection. Au lieu de cela, ils ont fait appel au témoignage de témoins oculaires. Ces témoignages sont toujours là pour nous aujourd’hui, dans les pages du Nouveau Testament.

Les partisans du Linceul ne devraient pas être déçus si le Linceul n’est pas authentique. Même l’archevêque de Turin, Antonio Ballestrero, a accepté les dates au radiocarbone lorsqu’elles ont été annoncées en 1988.20 En tout cas, la foi chrétienne reste intacte à 100%.

Après avoir soupesé les informations pertinentes, nous devons tirer la conclusion que le Suaire de Turin n’est probablement pas le tissu funéraire de Jésus-Christ. Nous n’avons aucune bonne raison de l’accepter comme authentique. Sur la base des preuves:

  • Jésus était enveloppé dans plusieurs vêtements funéraires, et non pas un.
  • Un voile pour la tête séparé a été utilisé, que le Seigneur a enlevé après avoir été ressuscité des morts.
  • Lazare a été enterré de la même manière que Jésus, avec des bandes de lin pour le corps et un tissu séparé pour la tête.
  • Les cheveux de l’homme du Linceul pendent vers le bas et sa barbe est également intacte, ce qui contredit les Écritures.
  • Il n’y a aucune trace de la grande quantité d’épices collantes avec lesquelles Jésus a été enterré.
  • La taille de l’homme du Linceul ne correspond pas à celle d’un homme juif du premier siècle. Les bras semblent déformés et disproportionnés. Et l’argument selon lequel la tête est penchée en avant est difficile à croire.
  • Si les dates du 14e siècle du Linceul peuvent être contestées, il n’y a tout de même aucune preuve positive que le Linceul date du premier siècle. La palynologie (études sur le pollen) n’a apporté aucun élément déterminant.
  • Le dossier historique est incomplet. Au mieux, il y a un décalage de 500 ans entre la Crucifixion et la première attestation de l’image d’Edesse.

Cela illustre la nécessité d’appliquer le principe “sola Scriptura” (les écritures seules) (Actes 17: 10–11, 1 Corinthiens 4: 6, 2 Timothée 3: 16–17).

Même si l’homme dans le Linceul présente plusieurs caractéristiques d’un homme qui a été battu et fouetté, semblable à la façon dont Jésus a été traité pendant son procès et son exécution, s’il y a d’autres preuves qui contredisent la Bible, la revendication doit être rejetée.

Romains 10 : 17

Donc, la foi naît du message que l’on entend, et ce message vient par la parole de Christ.

Cela ne veut pas dire que nous n’avons aucune preuve d’affirmations bibliques, loin de là. Ce que cela signifie cependant, c’est que nous n’avons pas besoin de preuves physiques pour la résurrection de Jésus. Il s’agit de la pièce maîtresse de l’histoire et elle est universellement attestée par tous les écrivains du Nouveau Testament. Le témoignage des témoins oculaires est suffisant. Considérez ce que Jésus a dit à Thomas dans Jean 20:29 :

Jean 20:29

Parce que tu m’as vu, tu crois ! lui dit Jésus. Heureux ceux qui croient sans avoir vu.

De plus il y a un moment précis dans l’histoire où Jésus reviendra. Nous le verrons de nos propres yeux. Patience ! En attendant ne basons pas notre foi sur des miracles, des visions, des traditions etc… mais sur la Parole de Dieu qui est fiable et a le pouvoir de nous sauver.

Que comprendre de la discussion de Jésus avec Nicodème ? Découvrez en le message puissant !Opens in a new tab.


L’âme est elle immortelle selon la Bible ?Opens in a new tab.


Le Paradis est il céleste ou terrestre selon la Bible ? Quel est le véritable espoir des chrétiens ?Opens in a new tab.


L’Enfer Biblique existe il vraiment ? Et a t’il une fin ?Opens in a new tab.


L’Evangile peut-il et a t’il été prêché aux morts selon 1 Pierre 4 : 6 et 1 Pierre 3 : 19 ?Opens in a new tab.

Références :

  1. https://creation.com/turin-shroud

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces centaines d'heures de recherche afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques et le débat création/évolution.

Recent Content