L’Homo Naledi est-il l’ancêtre de l’homme? Est-ce un Homme ou un Singe?

Partager l’article

Dans une grotte située à environ une trentaine de minutes au nord de Johannesburg en Afrique du Sud, des restes fossiles nommés Homo naledi ont été trouvés par les spéléologues Steve Tucker et Rick Hunter en 2013. Environ 1 500 ossements appartenant à au moins 15 créatures individuelles ont été récupérés. Le contexte indique qu’il pourrait s’agir de restes humains. Le site est très important car il est le plus riche gisement de fossiles d’hominidés sur le continent africain.

Le difficile accès de la grotte de Rising Star

Cette grotte remarquable est appelée Dinaledi, ce qui signifie «étoile» dans la langue locale Sesotho. On appelle ce système de grotte les « Grottes de Rising Star » (grottes de l’étoile montante).

En raison de l’étroitesse de certaines portions du passage qui équivaut à environ les 3/4 d’un terrain de football en longueur, une équipe de 6 femmes a été composée pour aller au fond de la grotte.

La grotte est très étrange, elle plonge profondément dans le sol, il faut se faufiler et ramper durant un long moment (45 minutes x 2 pour l’aller-retour si le trajet est effectué par un spéléologue confirmé) avant d’arriver dans la chambre de Dinaledi où les ossements ont été trouvés.

Bible, Prophétie, Archéologie et Science

Découvrez les études thématiques de QQLV (pdf ou version imprimée) et des contenus édifiants afin d’explorer le modèle biblique, de renforcer votre foi et de découvrir la magnificence du Créateur et ses plans pour l’humanité!

On a du mal à imaginer que des singes se soient glissés dans cette grotte. L’opération semble également très compliquée pour les hommes anciens sans équipements de spéléologie (lampes, genouillères, casques…).

L’emportement de ces corps par l’eau est écarté selon certains experts, la nature du passage et de l’état de la découverte l’excluant. Il s’agirait plutôt d’un site d’enterrement. Mais le débat est encore ouvert.

Les caractéristiques d’homo naledi

On indique qu’Homo naledi possède les caractéristiques de nos ancêtres présumés, les australopithèques comme Lucie. Il s’avère qu’ils sont petits (aux alentours d’1m40 – 1m50).

La technicité de la descente dans le noir (qui suggère l’utilisation de torches) et la possible fonction d’enterrement du lieu, ainsi que l’utilisation répétive sur potentiellement plusieurs générations, peut suggérer l’interprétation qu’il s’agit de fossiles humains et non de restes de chimpanzés ou de singes. Aucun artefacts, bijoux ou autres n’ont toutefois été trouvés avec ces créatures.

Les homo naledi, même s’ils sont de petites tailles, semblent humains. Quand on étudie l’intérieur du crâne, on peut faire un moule et visualiser l’intérieur du cerveau parce que le cerveau influe sur la forme du crâne. Leurs cerveaux disposaient des mêmes éléments que nous avons aujourd’hui et que n’ont notamment pas les chimpanzés. Ils avaient les aires de Brodmann pour la pensée stratégique et l’aire de Broca pour le langage.

Alors qu’ils ressemblent aux humains leurs cerveaux mesuraient entre 470 et 560 centimètres cubes. Les nôtres aujourd’hui sont entre 1200 et 1500 centimètres cubes. Les homos naledi sont très similaires sont aux homo erectus (hommes modernes à la stature droite avec le front haut). La différence est qu’ils ont un plus petit cerveau et que leur front est incliné.

On précise au passage que la taille du cerveau n’a rien à voir avec l’intelligence, les êtres-humains entre eux ont des cerveaux de tailles très variables et cela n’influe pas sur l’intelligence. C’est l’organisation du cerveau, le code génétique, qui fait la différence entre un humain et un chimpanzé.

En fait la forme globale de leur cerveau ressemble davantage à nos cerveaux que les cerveaux des homo erectus aux nôtres. Le front des homo naledi est un peu moins incliné que ceux des erectus. Si donc les homos erectus sont humains, les homo naledi le sont aussi!

Les os des mains des homo naledi sont un peu plus courbés que les nôtres mais ils restent humains. A vrai dire nous pouvons aussi avoir les os de mains courbés selon les activités manuelles que nous pratiquons. Leurs mains et pieds ressemblent beaucoup aux nôtres alors que leurs bras et épaules diffèrent.

Ils étaient probablement des descendants de Noé, des humains post-Babel de type erectus. Homo naledi ne convient de toute façon pas au modèle évolutionniste, il n’a pas les caractéristiques d’une forme transitionnelle qui se placerait entre les australopithèques et une espèce d’Homo « tardive ».

Pourquoi les homos naledi sont-ils si petits?

Leur petite taille peut s’expliquer par plusieurs facteurs notamment la « dévolution insulaire » ou « l’effet île ». Cela indique que lorsque des petits groupes d’humains ou d’animaux se rassemblent sur une île ou endroit isolé et qu’ils se reproduisent entre eux et n’ont à disposition qu’un certain nombre limité de ressources, ils baissent en taille. L’exemple classique sont les éléphants « miniatures » des îles indonésiennes. On note que dans certains cas le gigantisme est également possible (comme le dodo).

Bien que les homo naledi étaient sur le continent africain il semblerait qu’il ait subi le nanisme (ils sont devenus petits). On note que des groupes d’hommes anciens comme les Neandertal se regroupaient entre eux et avaient en conséquence des défauts de développement (asymétrie du visage par exemple). La même chose s’observe chez les homos naledi.

Le modèle biblique est qu’après l’épisode la tour de Babel, l’humanité s’est divisée en groupe et a été répartie sur la terre. Certains groupes se sont beaucoup éloignés et ont été isolés pendant longtemps, donnant lieu à une reproduction non diversifiée au sein de ces groupes.

À quand sont datés les homos naledi?

La datation de l’homo naledi est très complexe pour les évolutionnistes qui leur avaient assigné des âges de 2 ou 3 millions d’années ce qui était beaucoup trop vieux pour l’apparition d’hommes modernes dans leur modèle. Au moins 6 méthodes de datation ont été utilisées et les résultats obtenus sont très éparpillés.

L’âge fixé est actuellement entre 236 000 et 335 000 années après une « sélection soigneuse » des données, cette plage de temps convient bien aux évolutionnistes qui indiquent que l’homme moderne est apparu il y a environ 200 ou 300 000 ans.

Je vous invite à lire l’article ci-dessous pour voir que le modèle biblique d’environ 7000 ans correspond bien mieux aux données.

La datation au carbone pour information a donné des âges de 33 000 à 35 000 ans. Bien que la datation au carbone ne soit pas précise, elle montre que les étapes et la chronologie du modèle évolutif ne fonctionnent pas.

Enfin, la progression évolutive d’une créature de type singe à homme n’est pas établie comme cela est reconnue par des scientifiques évolutionnistes et par des raisonnements logiques:

Conclusion

Les homos naledi étaient soit humain soit une espèce de singe éteinte. Les éléments semblent indiquer qu’ils sont humains bien que le débat ne soit pas clos et que des questions restent en suspens. Nous ne comprenons pas encore bien ce qui définit et produit l’apparence physique d’un être-humain et pourquoi nous ressemblons à ce que nous ressemblons.

Il ne faut pas être dogmatique quant à l’apparence des êtres-humains et il faut considérer qu’il existe une large variation possible de notre apparence extérieure ce qui explique des statures plus grandes ou plus petites dans le registre fossile. Les homos naledi s’ils sont humains sont forcément issus d’Adam et Eve et de Noé.

Sources de l’article:

Inscrivez-vous pour accéder à la bibliothèque en ligne de QQLV!

Accédez à toute la Bibliothèque et à une barre de recherche qui mènent à du contenu biblique fascinant sous formes d’articles et de podcasts sur les trois thèmes que sont la science, l’archéologie et la théologie.

De nouveaux contenus sont ajoutés régulièrement ce qui vous permet de suivre l’actualité scientifique, archéologique et prophétique en lien avec la Parole de Dieu mais aussi d’approfondir ou de revoir certaines doctrines bibliques!

Recevez du contenu par email

Recevez régulièrement du contenu biblique, archéologique et scientifique dans votre boîte mail!

Voir la politique de confidentialité

Vous aurez l’occasion de vous désabonner à tout moment à l’aide d’un lien dans les emails!