Apocalypse 7 et 14 – Les 144 000 – Qui sont-ils ?


Les cent quarante-quatre mille du livre de l’Apocalypse sont sources de confusion pour nombre de chrétiens. En général les confusions dans l’Apocalypse sont dues à une approche littérale de versets symboliques. Une fois que l’on corrige cette approche, les choses deviennent beaucoup plus claires. Il faut aussi être en mesure de jongler entre les versets de différents chapitres pour faire des liens et ne pas isoler des éléments.

Les 144 000 représentent la totalité des sauvés. Le nombre symbolique et rond exprime la perfection et la plénitude du nombre des sauvés. Les détails du texte de l’Apocalypse et des évangiles révèlent qu’il n’y aura qu’un groupe de sauvés en une seule étape au retour de Jésus. Les croyants sont automatiquement “marqués” quand ils appartiennent à Christ et ils sont la postérité d’Abraham, entre eux il n’y a plus ni Juif ni Grec, ils sont un.

Le système de chiffre à l’époque de l’apôtre Jean (fin du premier siècle de notre ère)

Notons tout d’abord qu’à l’époque de Jean, les nombres millions n’étaient pas facilement exprimables (dans le système romain), c’est avec les nombres arabes qu’on a pu plus tard les exprimer simplement. Jean a donc utilisé les nombres maximales qui existaient à son époque – les milliers. La multiplication 12 x 12 qui donne 144 laisse entrevoir le symbolisme et la plénitude du nombre des sauvés. Ils nous rappellent les 12 tribus d’Israël et les 12 Apôtres.

Un groupe de sauvés ou deux selon la Bible ?

Il est intéressant de relire les chapitres prophétiques de Jésus sur la fin du monde dans les évangiles (Matt 24 ; Luc 21 : Mc 13). En effet ces chapitres sont littéraux et dénués du symbolisme de l’Apocalypse, c’est pourquoi il est plus facile d’y déceler la séquence des derniers évènements.

Lors de son avènement on apprend que Jésus va envoyer ses anges et rassembler les élus des quatre coins de la terre (Matt 24:30-31) et c’est exactement cette scène qui est développée dans Apocalypse 7:1-3 ” je vis quatre anges debout aux quatre coins de la terre“. Le passage de Matthieu 24 est si simple qu’on ne s’y attarde pas. En le considérant un instant on constate que le rassemblement des élus se fait en une étape.

En lisant l’Apôtre Paul nous n’avons également pas l’impression qu’il y aura plusieurs séquences de sauvetages des élus hormis que les morts en Christ ressusciteront et ceux encore vivants lors de l’avènement seront transformés (1 Thess 4:16-17) mais tout cela se produit simultanément au retour du Christ.

Comment donc pourrait-on diviser en deux groupes les croyants “les 144 000” puis “les autres” comme beaucoup de commentateurs le font ? Cette dichotomie “les sauvés païens” d’un côté et les “sauvés Israélites” de l’autre côté n’apparaît pas avec Jésus ni avec l’Apôtre Paul.

L’Apôtre Paul apporte des éléments décisifs à ce que nous devons comprendre par l’utilisation du terme Israël “Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n’est pas dit: et aux postérités, comme s’il s’agissait de plusieurs, mais en tant qu’il s’agit d’une seule: et à ta postérité, c’est-à-dire, à Christ” (Gal 3:16).

Un peu plus loin Paul rajoute “Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse“(v28-29).

La cohérence des évangiles et des lettres de Paul est qu’il y a un groupe de sauvés – la postérité d’Abraham qui est à Christ.

Nous allons voir comment nous retrouvons cette logique dans le livre de l’Apocalypse.

Jean “entends” le nombre de ceux qui furent marqués

Nous lisons dans Apocalypse 7:4 que Jean a entendu le nombre de ceux qui sont marqués “144 000 de toutes les tribus d’Israël“. Les versets 5 à 9 passent ensuite en revue les douze tribus d’Israël avec pour chacune 12 000 marqués. En conséquence beaucoup de commentateurs pensent que les 144 000 représentent l’Israël physique.

Jean voit une foule immense

Apocalypse 7:9 indique cette fois-ci en contraste “Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule…”.

Jean a donc entendu le nombre de marqués puis il a ensuite vu une foule immense. Bien des éléments invitent à faire le lien entre les deux informations. Cette foule immense représente les 144 000. Les gens de cette foule ont aussi dû être marqués (tout le monde reçoit une marque, de Dieu ou de la bête) et les croyants vivants lors de l’avènement du Christ recevront cette marque comme indiqué au verset 3 du chapitre 7 “Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu“. Cette foule immense est composée de tous les croyants qui représente une seule postérité, au-delà des ethnies etc…

Tous les serviteurs de Dieu sont marqués (et pas seulement certains)

Apocalypse 7:3 indique que les anges vont marquer tous les serviteurs de Dieu avant que les éléments ne se déchaînent sur terre. Ce marquage du sceau de Dieu, spirituel, concerne tous les croyants, il ne peut pas être réservé à un seul groupe de croyants. Paul indique clairement que lorsque nous appartenons à Christ nous sommes marqués du sceau de Dieu “C’est Dieu, en effet, qui nous a fermement unis avec vous à Christ et qui nous a consacrés à lui par son onction. Et c’est encore Dieu qui nous a marqués de son sceau, comme sa propriété“(2 Cor 1:22).

Les 144 000 du versets 4 sonnent comme le résultat du marquage de tous les serviteurs de Dieu sur terre au verset 3, il s’agit donc d’un chiffre symbolique qui exprime la totalité des rachetés.

La foule immense et les 144 000 représentent un seul groupe

En tenant compte des détails du texte on se rend compte que les mêmes descriptions sont données à la foule immense et aux 144 000.

La foule immenseLes 144 000
Apoc 7:9
Ils se tenaient debout devant le trône et devant l’Agneau
Apoc 14:3
Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône
Apoc 7:11
Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants
Apoc 14:3
…et devant les quatre êtres vivants et les vieillards
Apoc 7:15
C’est pourquoi ils se tiennent devant le trône de Dieu et lui rendent un culte nuit et jour dans son temple
Apoc 14:3
Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône
Apoc 7:9
…je vis une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer. C’étaient des gens de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, de toute langue.
Apoc 14:3
…les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre.
Apoc 7:9
Ils se tenaient debout devant le trône et devant l’Agneau
Apoc 14:1
Je regardai, et voici, l’agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes

Dans la scène d’Apocalypse 7:9-15 nous avons la foule immense devant le trône et devant l’agneau. Autour de ce trône se trouve les quatre êtres vivants et les vieillards. Les personnes de la foule immense ont lavé et blanchi leurs tuniques dans le sang de l’agneau, ils viennent de la grande tribulation et rendent un culte à l’agneau.

Dans la scène d’Apocalypse 14:1-4, les 144 000 sont avec l’agneau et chantent un cantique devant le trône, les quatre êtres vivants et les vieillards. Ils ont été rachetés de la terre.

Les deux passages présentent le même groupe au même endroit, avec les mêmes protagonistes, le même agneau, le même trône, le même culte à Dieu (à associer au cantique) et le blanchissement de la tunique (à associer avec le rachat).

Dans Apocalypse 20:4 on retrouve ce groupe unique dont les membres sont ressuscités pour entrer dans un règne de mille ans. Aucune allusion à une division en deux groupes qui seraient d’un côté “les 144 000” et de l’autre “les païens“. Les croyants forment un seul groupe.

Jésus présente la situation à son retour de manière simple dans l’évangile de Matthieu :

Matthieu 25 : 31-33

Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire.

Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.

Encore ici nous voyons que la seule séparation qui existe est celle des croyants et des non-croyants. Les croyants eux-mêmes sont les “brebis”, ils ne forment qu’un groupe.

Besoin de ressources bibliques ?

Bibles en grand format, films sur les évangiles, la passion, Bibles pour enfants

Les premiers fruits d’Apocalypse 14:4

L’un des arguments des partisans de la dissociation entre les 144 000 et les sauvés en général est qu’Apocalypse 14 soutiendrait un sauvetage en deux temps et la compréhension de deux groupes de rachetés – les juifs et les chrétiens “Ils suivent l’Agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes pour être offerts comme des premiers fruits à Dieu et à l’Agneau“.

L’expression “premiers fruits” laisse en effet entrevoir qu’il y aura des “deuxièmes fruits“. Ces fruits supplémentaires n’ont rien à voir avec une éventuelle dissociation entre les Israélites et les Chrétiens, parce qu’en fait la résurrection qui aura lieu au retour de Jésus ne comprend qu’un groupe de croyants qui dépasse les ethnies. Les fruits supplémentaires qui s’ajouteront aux premiers fruits ont à voir avec la deuxième résurrection d’Apocalypse 20:5-6 “…Les autres morts ne vécurent pas avant la fin des mille ans“.

Les ressuscités d’Apocalypse 20:4-5 (de la première résurrection) représentent les premiers fruits. Les autres fruits concernent les ressuscités de la deuxième résurrection qui comprendra également des rachetés et pas uniquement des gens non repentants.

Ce sujet est davantage développé dans l’article ci-dessous :

Conclusion

Dans le chapitre 13 d’Apocalypse, nous lisons que Satan marque tous ses disciples et il est donc logique que Dieu scelle également tout son peuple et pas seulement les Juifs. Ce concept d’une marque vient d’Ézéchiel 9 où ceux qui sont marqués échappent à un jugement divin.

Apocalypse 7:3 présente les 144 000 comme les “serviteurs de Dieu”, cela englobe naturellement tous les croyants. Ils sont “rachetés de la terre” dans le chapitre 14, ce qui implique un groupe de rachetés au milieu d’une humanité pécheresse.

Le nombre parfait 144 000 évoque la multiplication du nombre 12 par lui-même, nous connaissons l’importance de ce nombre dans la Bible avec les 12 apôtres et les 12 tribus. 1000 est le nombre maximal exprimé en une lettre dans le système romain, c’est un nombre rond qui suggère une multitude. Les 144 000 sont une façon de présenter tout le peuple de Dieu sous l’ancienne et la nouvelle alliance.

Les articles de QQLV sont proposés en accès gratuit au monde francophone afin que la “bonne nouvelle du royaume soit prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations“(Matthieu 24:14).

Comme vous pouvez l’imaginer, produire chaque contenu a un coût. Néanmoins, c’est la volonté de Dieu que l’accès à ce contenu soit gratuit. Je crois également qu’il a appelé d’autres personnes à soutenir cette initiative financièrement. Si vous êtes l’une de ces personnes, merci de vous associer à ce ministère pour diffuser le Royaume de Dieu en ligne ! Avec votre soutien, nous pouvons continuer à produire des contenus de haute qualité chaque mois.

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents