Belschatzar était-il le fils de Nebucadnetsar ou de Nabonide ? Daniel a-t-il commis une erreur ?

La Bible n’a certainement pas commis d’erreur quand elle parle de Nebucadnetsar/Nabuchodonosor comme étant le père de Belschatzar/Balthazar même si en réalité le père de ce dernier était Nabonide.

Avant d’en présenter les explications, rappelons que seul le Livre de Daniel avait consigné l’existence de Belschatzar quand les anciens historiens étaient tous passés à côté1.

Cela seul permet de visualiser Daniel comme ayant été témoin oculaire des derniers évènements de Babylone.

Il n’est pas facile de présenter des évènements avec exactitude et détails quand on les rapporte des siècles plus tard.

Aussi il est attendu qu’un récit authentique et proche des faits présente des détails qu’on a dû mal à visualiser avec les données fragmentaires de l’archéologie. C’est d’ailleurs pourquoi on disait que Daniel avait commis une erreur2 en parlant de Belschatzar plutôt que de Nabonide en tant que dernier roi lors de la chute de Babylone.

Savoir que Nabonide avait été le dernier roi de Babylone n’avait rien d’extraordinaire, il s’agissait en effet d’une information « dans les grandes lignes » que tout un chacun pouvait savoir.

Par contre, savoir que ce dernier avait placé son fils en charge de Babylone3 était plus complexe, il s’agissait là d’un détail peu important au regard du panorama général de l’histoire de Babylone.

Le texte laisse entendre que Daniel savait que Nabonide était le père de Belschatzar

Il est, au vu du texte de Daniel 5, certain, que Daniel savait que Nabonide était le père biologique de Belschatzar.

Daniel 5 : 4

Le roi cria avec force qu’on fît venir les astrologues, les Chaldéens et les devins; et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone:

Quiconque lira cette écriture et m’en donnera l’explication sera revêtu de pourpre, portera un collier d’or à son cou, et aura la troisième place dans le gouvernement du royaume.

A partir du moment où Daniel indique que Belschatzar lui a proposé la 3ème place dans le gouvernement du royaume, cela nous permet aisément de conclure que Daniel savait que Nabonide était le 1er et Belschatzar le 2ème du royaume.

Quand donc Daniel présente Nebucadnetsar comme étant le père de Belschatzar, c’est forcément qu’il y a une explication.

Ce verset n’aurait autrement absolument aucun sens et il nous pousse à chercher d’autres explications que la simple erreur de l’auteur.

Belschatzar, petit-fils de Nebucadnetsar ?

A plusieurs reprises la Bible emploie le mot père quand il s’agit simplement d’une relation descendant-ascendant (Jésus, fils de David, Abraham, père des juifs…).

Alors que les textes cunéiformes nomment clairement Nabonide comme le père de Belshatsar, Daniel 5:11 et 18 donnent cette place à Nebucadnetsar.

Dans les langues sémitiques « père » peut représenter « grand-père » ou un « ancêtre encore plus éloigné ». On objecte toutefois que Nabonide n’était pas un descendant de Nebucadnetsar; il était en fait un usurpateur qui prit le trône de Labashi-Marduk, fils de Nériglissar, qui était petit-fils de Nabuchodonosor si, comme cela semble fort probable, il avait épousé la fille de Nabuchodonosor Kashshaya.

Il y a des indices que Nabonide ait également occupé de hautes fonctions sous le règne de Nebucadnetsar; l’inscription en l’honneur de sa mère, qui a vécu 104 ans, prétend qu’elle a propulsé sa carrière dans les offices de Nebucadnetsar et Nériglissar, sans spécifier aucun bureau4.

Il est suggéré que Nabonide, aussi, peut avoir été marié à une fille de Nebucadnetsar, le plaçant dans une position aussi favorable que celle de Nériglissar quand il prit le trône. La mère de Belshatsar aurait été une fille de Nebucadnetsar et il aurait donc été son petit-fils.

La relation prédécesseur/successeur

Enfin la Bible dans d’autres sections présente une relation père-fils alors même qu’il n’y a pas de lien biologique.

Les exemples incluent Élisée, dont le père biologique était Shaphat (1 Rois 19:16), appelant Élie «mon père» (2 Rois 2:12), et ceux qui occupaient la fonction prophétique étant appelés «fils des prophètes» (2 Rois 2 : 15) . Donc, Belshatsar aurait pu simplement être le fils de Nabuchodonosor en ce sens qu’il était le successeur de son glorieux trône.

Conclusion

Il ne faut donc pas concourir à accuser Daniel d’erreur alors même que les détails de son récit ont par ailleurs été confirmés contre toute attente et que des explications sont possibles.

Le texte, du fait qu’il sous-entend que Belschatzar était le 2ème du royaume, nous permet de déduire que Daniel connaissait Nabonide comme étant le 1er. Ce simple fait valide qu’il y ait une explication.

C’est quoi le Royaume de Dieu concrètement ?

Qu’est-ce que le Royaume de Dieu ou des cieux dont Jésus a tant parlé durant son ministère ? Jésus utilisait souvent des paraboles pour expliquer à quoi il ressemblait. Il s’est lui-même déclaré roi et nous trouvons toutes les bases des paroles de Jésus dans l’Ancien Testament. Esaïe nous fait comprendre que le royaume dont…

Continuer à lire

Comment comprendre le Livre de l’Apocalypse ?

Le livre de l’Apocalypse est sans aucun doute le livre le plus mystérieux de toute la Bible. Il vient en dernière position au sein de cette série de 66 livres canoniques, 39 appartenant à l’Ancien Testament et 27 au Nouveau. Ce livre est rempli de symboles et il n’est vraiment pas simple à comprendre. Dans…

Continuer à lire

La Prophétie du chapitre 7 de Daniel – Les 4 grands animaux

Dans Daniel 7, le prophète décrit la montée et la chute de royaumes, tout comme dans le chapitre 2, mais avec des détails supplémentaires. Dans sa vision, Daniel voit quatre vents des cieux qui font irruption sur la grande mer. La prophétie biblique contient une variété de représentations symboliques. Chacun de ces symboles est expliqué…

Continuer à lire

Les Jours de la Création dans la Genèse sont-ils 6 jours Littéraux ou Symboliques ?

La première partie qui nous permet de définir le caractère littéral ou symbolique de la genèse est la création décrite dans les deux premiers chapitres de la genèse. La deuxième partie consiste à étudier la cohérence du message biblique à travers la Bible entière. Le premier chapitre parle d’une création de tous les éléments en…

Continuer à lire

Jésus a-t-il été crucifié un Vendredi, un Mercredi ou un Jeudi ?

Dans Matthieu 12:40, Jésus annonçait qu’il devait être enseveli «trois jours et trois nuits». En conséquence, la doctrine de la crucifixion qui se serait produite le vendredi est parfois remise en question par certains chrétiens. La crucifixion s-est-elle produite un vendredi comme la tradition le rapporte ou un mercredi ou un jeudi comme certains l’avancent…

Continuer à lire

Références :

  1. Dougherty, R.P., Nabonidus and Belshazzar: A Study of the Closing Events of the Neo-Babylonian Empire, pp. 7–12, Yale University Press, 1929.
  2. In particular, German commentators Caesar von Lengerke, Das Buch Daniel, p. 204, Bornträger, Königsberg, 1835 and Ferdinand Hitzig, Das Buch Daniel, p. 75, Weidmann, Leipzig, 1850.
  3. The Nabonidus Cylinder from Ur, translation by Paul-Alain Beaulieu; livius.org/na-nd/nabonidus/cylinder-ur.html.
  4. Oppenheim, in ANET, 560–62.

A lire également