Faut-il croire en Jésus ? Et est-il nécessaire de lire la Bible ?


Beaucoup de gens qui ne lisent pas la Bible, pensent que Dieu, dans l’hypothèse où il existe, sauvera toute l’humanité. Il ne serait alors pas nécessaire de lire la Bible ni de croire en Jésus mais juste d’essayer de faire le bien. Que faut-il en penser ? Doit-on croire en Jésus et l’accepter comme sauveur ? Y-a-t-il une autre voie ? Et la Bible en elle-même, peut-on se dispenser de la lire ?

Jésus-Christ est selon la Bible, Créateur et Sauveur, il est la “résurrection et la vie”. Il est donc nécessaire de le recevoir comme sauveur pour être sauvé et ressuscité avec un corps parfait et non pécheur au jour de la résurrection. La Bible quant à elle, a été écrite pour que l’on croit en Jésus et que nous ayons la vie en son nom. Lire la Bible n’est donc pas une option mais une nécessité.

“Faire le bien” voilà une bien grande affirmation. Imaginez que vous êtes dans une pièce avec beaucoup de vos proches et amis et que Dieu vous propose d’afficher toutes vos pensées comme sur un diaporama devant eux. Toutes les pensées que vous avez eu sur chacun d’eux au cours de votre vie seraient étalées publiquement. Pensez-vous que vous seriez en mesure d’être serein ?

Les paroles de l’apôtre Paul ne sont-elles pas d’actualités “Or, quels fruits portiez-vous alors ? Des actes qui vous font rougir de honte aujourd’hui” (Rom 6:21). Si les pensées et les actes secrets de nos vies devaient être dévoilés, nous serions probablement comme les pharisiens lorsqu’ils accusaient la femme adultère. Ils s’apprêtaient à la lapider jusqu’à que Jésus les confronta à leurs propres péchés “Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu“(Jean 8:9).

Combien d’entre nous ressortirions blanc si notre vie devait être passée au peigne fin des 10 commandements, notamment dans la version renforcée de Jésus (Matthieu 5 : 21-27) ? Nous sommes loin d’avoir un beau compte-rendu à présenter devant le Père Céleste. Nous ne pouvons en effet tenir Dieu éloigné d’aucune de nos mauvaises pensées et actions. La Bible n’est hélas pas très positive quant à nos actions :

Psaumes 14 : 3

L’Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, Pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul.

La nécessité d’un changement intérieur

Chaque être-humain doit changer profondément. Nous demandons tous justice et souhaitons un monde meilleur mais cela n’est pas possible sans un changement personnel. Nous sommes hélas limités dans notre capacité à réussir ce changement et c’est pourquoi faire appel au Créateur de l’univers n’est pas une option.

L’apôtre Paul avait encore une fois bien compris cette douloureuse réalité “Car je sais que le bien n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ce que je suis par nature. Vouloir le bien est à ma portée, mais non l’accomplir. Je ne fais pas le bien que je veux, mais le mal que je ne veux pas, je le commets“(Rom 7:18-19).

Jésus était clair et sévère quant à la nécessité de changer. Nous le constatons au cours d’une discussion concernant deux évènements de l’époque rapportés dans Luc 13. Il est question de Galiléens que Pilate avait fait tuer pendant qu’ils offraient des sacrifices et ensuite on rapporte la chute de la tour de Siloé sur 18 personnes. Jésus ici demande à ses interlocuteurs s’ils pensent que ces personnes mortes de manière tragique sont de plus grands pécheurs ou de plus grands coupables que les autres habitants de Jérusalem. Dans les deux cas Jésus répond ceci “Non, je vous le dis ; mais vous, si vous ne changez pas, vous périrez tous, vous aussi” (Luc 13:3,5).

Nous pouvons peut-être nous convaincre que le péché est acceptable et qu’il ne faut pas en faire une grande affaire. Dieu toutefois ne partage pas ce point de vue. Le changement est indispensable si tant est que l’on souhaite ne pas périr.

La nécessité de la résurrection

Paul avait également particulièrement compris la solution à sa situation d’impuissance “Malheureux que je suis ! Qui me délivrera de ce corps voué à la mort ? Dieu soit loué : c’est par Jésus-Christ notre Seigneur“(v24).

L’apôtre Paul a écrit des choses percutantes quant au pourquoi du comment nous avons besoin de Jésus-Christ pour avoir ce cœur bon et cette bonne attitude qui seraient des bénédictions pour le monde et qui sont en réalité indispensables dans le royaume de Dieu qui s’en vient. En effet il ne s’agira pas de réimporter le péché dans ce royaume qui s’installe sur terre au dernier jour, il ne sera pas permis que la souffrance et l’injustice s’y réintroduisent.

Tout le monde souhaite voir la justice en ce monde mais tout le monde n’apprécie cette justice quand elle est rendue. Tout le monde souhaite voir le monde guérir mais tout le monde n’est pas d’accord pour appliquer la solution. Mais quelle est cette solution ? Comment faire passer une personne d’un état pécheur à un état parfait ?

Nous venons de voir que Jésus demandait aux gens de se repentir profondément mais nous avons également vu que faire le bien n’était pas à notre portée.

La solution à ce problème se trouve dans la résurrection :

1 Corinthiens 15:42-44

Lorsque le corps est porté en terre comme la graine que l’on sème, il est corruptible, et il ressuscite incorruptible ; semé infirme et faible, il ressuscite plein de force et glorieux. Ce que l’on enterre, c’est un corps doué de la seule vie naturelle ; ce qui revit, c’est un corps dans lequel règne l’Esprit de Dieu

Il nous faut tous passer par la résurrection (ou la transformation pour ceux qui seront encore vivants au retour du Christ – 1 Thess 4 :16-17) pour avoir un corps et un esprit bien disposés et non tentés par le péché. Ceci devrait être l’objectif de tout un chacun dans cette vie.

La nécessité de Jésus

Nous avons péché et contrairement à ce que pensent la plupart des gens aujourd’hui, cela n’est pas une mince affaire, il ne s’agit pas de s’accommoder de nos faiblesses, encore moins de les accepter comme étant normales. La justice de notre monde dispense sanction pour les coupables. On ne s’en tire pas avec un simple pardon quand on commet des crimes. Ils doivent être payés. Voyons dans l’actualité comment des sentences légères ou des acquittements provoquent la colère.

La somme de nos péchés à travers l’histoire est retombée sur Jésus, qui en a subi l’extrême sanction. Voilà une chose salutaire et libératrice que d’avoir quelqu’un qui prend notre place devant le juge. Le soulagement que cela provoque est difficilement qualifiable. La générosité et l’amour de Dieu dépassent notre compréhension.

Il y a cependant un fait à réaliser pleinement. Vous n’êtes acquitté de vos péchés que si vous faites appel à celui qui s’est proposé de payer pour vous. Vous n’êtes dispensé du passage devant le juge que si quelqu’un paie pour vous. Il est donc assez simple de réaliser l’importance vitale de recevoir Jésus comme sauveur car nulle autre que lui n’a versé son sang pour nous “C’est en lui seul que se trouve le salut. Dans le monde entier, Dieu n’a jamais donné le nom d’aucun autre homme par lequel nous devions être sauvés“(Actes 4 : 12).

Chaque homme a une responsabilité. Il ne s’agit pas de rejeter d’un revers de main la réalité et de se convaincre qu’on a pas besoin de la Bible ou de Jésus. Nous en avons en effet besoin. C’est la Bible qui, fonctionnant comme un livre d’histoire, nous explique nos origines, nos échecs, nos insuffisances et le moyen de la libération. C’est bel et bien la Bible qui présente le sauveur de l’humanité.

Qui est donc Jésus ?

Qui jésus prétend-il être ? Ayez en tête ce que nous avons dit plus haut sur la nécessité de la résurrection et nous aurons compris l’importance et l’identité de Jésus, nous aurons saisi pourquoi Lui et pas un autre.

Jean 11:25

Je suis la résurrection et la vie…

Jésus-Christ n’est pas n’importe qui, il est le Créateur de l’univers lui-même. Le Créateur nous a non seulement créés mais en plus il nous sauve du destin funeste qui attendait l’humanité – la mort éternelle.

A partir du moment où il nous faut être ressuscité pour avoir ce corps parfait avec les lois de Dieu intégrées en nous (Jérémie 31:33-34), la raison pour laquelle nous avons besoin de Jésus est assez évidente – c’est lui qui ressuscite et permettra donc ce changement.

Jésus est non seulement celui qui a mis la respiration dans nos narines et qui a créé tant de belles choses dans la nature mais il est aussi celui qui a le moyen de nous sauver.

L’homme a une responsabilité et il doit reconnaître ses insuffisances et son besoin du Créateur et Sauveur. Il ne faut pas ignorer la mécanique de notre monde et le destin qui a été acquis par Adam et Eve dans le jardin de la genèse – la mort et toutes sortes de dégradations1.

Ne pas lire la Bible ou ne pas aller à l’église pour en recevoir l’enseignement équivaut à ne pas connaître Jésus et l’histoire du monde. Ne pas recevoir Jésus comme sauveur équivaut à rester sous la sanction du péché “Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui“(Jean 3 :36).

La Bible nécessite d’être lue, elle a été écrite pour notre salut, se passer d’elle est une malheureuse décision “Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom“(Jean 20:31).

Besoin de ressources bibliques ?

Bibles en grand format, films sur les évangiles, la passion, Bibles pour enfants

Dieu va-t-il sauver tout le monde ?

Il y a une différence entre dire que Dieu veut sauver tout le monde et qu’il va sauver tout le monde. Vous et moi avons un choix à faire et dire que Dieu va sauver tout le monde ne correspond pas à la mécanique qu’il a mis en place à la fondation du monde. Adam et Eve avaient un choix à faire, ils savaient à l’avance ce qu’il adviendrait en cas de péché car Dieu les avait prévenus. Dieu ne les pas sauvés quand ils ont fait leur mauvais choix, il a respecté leur décision.

Dieu offre la possibilité à tout le monde d’être sauvé mais pas plus qu’il n’a obligé Adam et Eve de manger du bon arbre et de ne pas manger du mauvais arbre et pas plus qu’il n’a obligé les Israélites dans différentes périodes de l’AT de lui être fidèle et de suivre ses ordonnances, il ne vous obligera pas non plus. Le modèle divin est plutôt un modèle auquel il faut adhérer librement “Voici je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi“(Apo 3:20).

  • Dieu veut-il sauver tout le monde ? Oui !
  • Dieu offre t-il le salut à tout le monde ? Oui !
  • Dieu va t-il sauver tout le monde ? Cela ne dépend pas de lui mais du choix judicieux que nous devons faire !
  • L’homme peut-il être sauvé s’il le veut ? Oui, en faisant appel à celui qui l’a créé !

Il n’est vraiment pas difficile de recevoir ce salut “Tous ceux qui invoqueront le Seigneur seront sauvés” (Rom 10:13).

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

La Parole de Dieu dans vos oreilles !

  1. voir le Magazine de QQLV d’Avril 2021 pour plus de détails sur les dégradations provoquées par la Chute d’Adam et Eve.

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents