C’est quoi l’évangile ? En quoi consiste cette bonne nouvelle ?

Quel est donc cet évangile dont parlent tant de Chrétiens ? De quelle bonne nouvelle s’agit-il ? Et en quoi cela m’est utile aujourd’hui ?

L’évangile et la bonne nouvelle sont la même chose – ils sont tirés du mot grec « εὐαγγέλιον » qu’on translittère comme « euaggelion » et qui signifie littéralement « bonne nouvelle ». Le terme apparait 76 fois dans le Nouveau Testament1.

L’évangile ou la bonne nouvelle est l’annonce du royaume de Dieu qui sera inauguré sur terre au dernier jour lors de la résurrection des morts en Christ. Jésus-Christ est le roi qui gouvernera ce royaume qu’il remettra à la fin, après avoir détruit toute domination, autorité et puissance, au Père Céleste qui vivra parmi les hommes.

Une bonne nouvelle indique « l’annonce d’un évènement heureux » mais pour comprendre la valeur et l’étendue de cette bonne nouvelle, de l’évangile, il faut déjà réaliser ce qu’est ou était la situation qui précédait cette annonce heureuse.

Qu’est-ce qui a nécessité la bonne nouvelle et le ministère de Jésus-Christ ?

Nous rencontrons à la fin du premier chapitre de la Bible, dans le livre de Genèse, Dieu satisfait de sa création « Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon« . Hélas cette « très bonne » situation n’allait pas durer. Quelle était cette situation ?

  • La mort n’existait pas, les créatures, l’humanité et les animaux ne mourraient pas (Genèse 2:17 ; 3:19,22, Esaïe 11:6) Par extension la maladie n’existait pas non plus, Dieu maintenait les choses.
  • Le régime pour tous était végétarien (Gen 1:30), possiblement fructivore pour les hommes (Gen 1:29 ; 2:16)
  • La conception d’un enfant était sans souffrance (Gen 3:16)
  • La terre était productive (gen 3:17)
  • Il n’y avait pas d’épines et de chardons (gen 3:18)
  • Le travail était bénéfique et agréable et non laborieux (gen 3:17)
  • Les relations humaines étaient harmonieuses(gen3:16)
  • Dieu était accessible directement (gen 3:8)

Les créationnistes vieille-terre (ou évolutionnistes théistes) traitent différemment ces premiers chapitres de la genèse. Ils doivent avoir une approche plus symbolique pour accommoder la souffrance et la mort durant des millions d’années avant le péché d’Adam. Cela ne correspond toutefois pas à la cohérence biblique (1 Cor 5:22 ; Rom 5:12-14).

Les athées pensent parfois que Dieu n’existe pas à cause du phénomène du mal, de la souffrance et de l’injustice. Si Dieu existait, il n’aurait pas permis toutes ces mauvaises choses. D’une certaine manière cette vue a du vrai car Dieu a créé un monde parfait à l’origine, l’homme a ensuite provoqué par son péché la dégradation de ce monde parfait.

Alors que nous vivions éternellement en présence de Dieu, voilà qu’à partir du péché, nous allions commencer à mourir, à souffrir et tout cela en l’absence de Dieu. Véritablement cela nécessitait une « bonne nouvelle ». L’apôtre Paul dit brillamment « Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement » (1 Cor 15:22-23).

Besoin de ressources bibliques ?

Bibles en grand format, films sur les évangiles, la passion, Bibles pour enfants

En quoi consiste cette bonne nouvelle ?

L’évangile ou la bonne nouvelle consiste en la restauration de la situation initiale. Il s’agit en fait de « la bonne nouvelle du royaume de Dieu ou des cieux« .

Matthieu 4 : 23

Jésus parcourait toute la Galilée, il enseignait dans les synagogues, proclamait la bonne nouvelle du royaume des cieux et guérissait les gens de toutes maladies et de toutes infirmités.

Le monde animal lui-même ne connaîtra plus la violence qu’il inflige et subit aujourd’hui (Esaïe 11:6).

Qu’est-ce que le royaume de Dieu ? cette question a été explorée en détail dans cet article mais notons qu’il s’agit d’un véritable royaume avec un véritable roi – Jésus-Christ. Ce royaume n’est pas spirituel mais physique. Il doit se développer et s’étendre dans les cœurs jusqu’à qu’il s’établisse physiquement sur terre au dernier jour (Daniel 2:44 ; Matthieu 24:14).

Nous (les croyants) fonctionnons aujourd’hui comme des ambassadeurs de Christ sur terre selon le Nouveau Testament (2 Cor 5:20). Le rôle d’un ambassadeur implique de vivre et travailler dans un pays étranger. Nous sommes effectivement étrangers et voyageurs sur la terre pour le moment (Hébreux 11:13) car nous sommes citoyens des cieux (Philippiens 3:20).

La bonne nouvelle du royaume de Dieu (Marc 1:14-15) est l’annonce de la venue du royaume de Dieu au dernier jour. L’évangile, la bonne nouvelle est éternelle selon Apocalypse 14:6 tout comme le royaume qui en est le composant (Daniel 2:44).

Dieu soit loué de nous libérer des conséquences du péché d’Adam et Eve et de nos corps prompts au péché qui mettent une barrière entre nous et Lui. En effet nos corps faibles et infirmes d’aujourd’hui seront rendus incorruptibles à la résurrection – cela signifie que l’Esprit de Dieu et ses lois seront en nous et que nous ne serons plus tentés par le péché (lire cet article). Le royaume sera ultimement dirigé par le Père Céleste lui-même (1 Cor 15:24-26). Quelle bonne nouvelle en effet !

En pratique qu’est-ce que la bonne nouvelle signifie pour vous et moi ? Eh bien que vous receviez le pardon des péchés, la promesse de la résurrection avec un corps parfait et rempli de la Parole de Dieu et du royaume de Dieu qui gouvernera la terre merveilleusement et où toutes les souffrances actuelles ne seront plus. Il fera bon vivre dans ce royaume gouverné par Christ !

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

Référence :

  1. https://biblehub.com/greek/euangelion_2098.htm.

A lire également