Que signifie naître de nouveau ou naître d’en haut dans Jean 3:3 ?


La discussion de Jésus avec Nicodème dans laquelle il est question de “naître de nouveau” ou de “naître d’en haut” a laissé plus d’un croyant perplexe. Qu’est-ce que Jésus voulait dire avec cette expression “naître de nouveau” ?

Cette expression est en général comprise comme étant le renouvellement d’une personne après baptême et acceptation de Jésus comme sauveur. Il y a toutefois plus que cela dans ce verset de Jean 3 : 3. Il est vrai que nous sommes une nouvelle création lorsque nous appartenons à Jésus (2 Cor 5:17), mais il y a un point essentiel présent dans la discussion de Jésus avec Nicodème qui ne doit pas être omis – la résurrection !

Le décodage de Jean 3:3 à la lumière de l’enseignement biblique

  • Lorsque Jésus indique qu’à moins de renaître d’en haut (Bible du semeur), personne ne peut voir le royaume de Dieu, il indique qu’à moins de ressusciter, personne ne peut voir le royaume de Dieu.
  • Lorsque Jésus indique qu’à moins de naître d’eau c’est à dire d’esprit, personne ne peut entrer dans le royaume de Dieu, il indique qu’il faut passer par la purification des péchés.

On trouve l’image de l’eau purifiante dans Ezéchiel 36:25-27. Le passage enseigne que Dieu donnera à l’homme un cœur nouveau et un esprit nouveau, ainsi les gens vivront selon les lois de l’Éternel et obéiront à ses commandements. Ce langage décrit la résurrection.

Paul, alors qu’il enseigne la nature de la résurrection dans 1 Corinthiens 15, fait une déclaration similaire à celle de Jésus dans la discussion avec Nicodème :

Jean 3 : 3

Vraiment, je te l’assure : à moins de renaître d’en haut, personne ne peut voir le royaume de Dieu.

1 Corinthiens 15 : 50

Ce que je dis, frères et sœurs, c’est que notre corps de chair et de sang ne peut accéder au royaume de Dieu : ce qui est corruptible ne peut avoir part à l’incorruptibilité.

Le parallèle est clair. Paul à la suite du verset 50, explique que ceux qui sont vivants lors du retour du Christ seront transformés et que les morts (en Christ) seront ressuscités avec des corps incorruptibles. L’idée est que les corps passeront de corruptibles à incorruptibles. Cette transformation/résurrection, qui est la même chose que “naître de nouveau”, est selon Paul, effectuée au jour de la résurrection, cela traduit la même chose que Jésus dans Jean 3:3.

Le premier corps terrestre et le deuxième corps céleste

On comprend dans 1 Corinthiens 15, et particulièrement des versets 42 à 49, que notre premier corps, né de la chair, est faible et infirme, il est soumis au péché, il appartient à l’ordre naturel “Le premier homme, formé de la poussière du sol, appartient à la terre. Le « second homme » appartient au ciel”(v.47). Le deuxième corps, né de l’Esprit de Dieu lors de la Résurrection, appartient à l’ordre céleste, il est plein de force et glorieux.

Ezéchiel 36:25-27 comme d’autres passages (par exemple Jérémie 31 : 33-34) enseignent que Dieu placera sa loi dans nos cœurs et qu’il n’y aura plus besoin de s’enseigner les uns les autres à propos de l’Éternel. Le corps de la résurrection est un corps qui ne commet plus de péchés et qui n’y est même pas soumis. C’est pour ça qu’il permet d’accéder au royaume de Dieu et que le plus petit dans le royaume est plus grand que Jean-Baptiste (Matthieu 11:11).

Dans un autre article nous avions vu que le royaume de Dieu devait se développer dans le cœur des gens jusqu’à qu’il ne s’installe physiquement sur terre au dernier jour (comme par exemple indiqué dans Daniel 2:44).

C’est pourquoi nous ne sommes “techniquement” pas “nés de nouveau” aujourd’hui, nous le serons à la résurrection, durant laquelle le royaume de Dieu sur terre sera inauguré.

La résurrection plutôt que le paradis céleste

Nicodème avait répondu à Jésus “Comment un homme peut-il naître une fois vieux ? Il ne peut tout de même pas retourner dans le ventre de sa mère pour renaître ?“. Nicodème avait oublié la résurrection sur le moment et c’est pourquoi Jésus lui a rétorqué “Toi qui enseignes le peuple d’Israël, tu ignores cela ?“. En effet la résurrection est un thème présent dans l’Ancien Testament (Daniel 12:13 ; Ezéchiel 37, Job 19:25-26…).

L’incompréhension de beaucoup de chrétiens sur ce passage est dû à la croyance en l’immortalité de l’âme et du paradis céleste qui induit en erreur sur d’autres doctrines. Lorsqu’on comprend que le paradis est “terrestre” et que les morts sont “inconscients” jusqu’au jour de la résurrection, nous pouvons facilement faire la connexion de la résurrection avec les propos de Jésus dans Jean 3.

Beaucoup de chrétiens sont attachés aux doctrines du paradis céleste et de l’enfer littéral et ils pensent sincèrement que ce sont des enseignements bibliques. C’est hélas tout le contraire, la plupart des religions enseigne que l’on continue de vivre après la mort, soit au paradis, soit en enfer, soit dans un lieu intermédiaire, mais les propos de l’Éternel à Adam consignés dans la Bible étaient clairs “Car toi, tu es poussière et tu retourneras à la poussière” (Gen 3:19).

Notons comment Paul interprète correctement la mort comme étant un sommeil (comme Jésus dans Jean 11:11-14) et l’espoir des chrétiens comme étant la résurrection :

1 Thessaloniciens 4 : 13-14

Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance.

Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts.

Le passage ci-dessus parle de “ceux qui dorment” et ne laisse pas entrevoir des âmes dématérialisées, pas plus que le passage de Genèse 3:19 (et bien d’autres comme Ecclésiastes 9:10 ou Job 14:10-12). Paul en plus souhaite que ces auditeurs ne soient pas affligés par les morts, il aurait été alors particulièrement opportun de leur dire que les morts étaient encore vivants dans une forme dématérialisée si c’était le cas. Paul au contraire présente l’espoir de la résurrection.

Il indique de manière décisive que l’espoir pour les morts en Christ est la résurrection et non un paradis céleste immédiat après la mort. Ne nous laissons pas berner par celui qui a dit “Vous ne mourrez point“(Gen 3:14).

Il est vrai que d’autres passages enseignent l’enfer et le ciel mais il est assez facile de se rendre compte de la portée symbolique de ces versets. Il faut préférablement baser sa compréhension doctrinale à l’aide des passages littéraux pour mieux comprendre les passages symboliques. C’est en faisant l’inverse, en comprenant les versets symboliques littéralement qu’on en arrive à interpréter des versets littéraux symboliquement. Ce phénomène est particulièrement nuisible lorsqu’on étudie un passage comme Jean 3 et l’expression “naître de nouveau”, qui renvoie à la resurrection du dernier jour, la deuxième naissance (Jean 6:40).

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

La Parole de Dieu dans vos oreilles !

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents