C’est quoi le Royaume de Dieu concrètement ?


Qu’est-ce que le Royaume de Dieu ou des cieux dont Jésus a tant parlé durant son ministère ? Jésus utilisait souvent des paraboles pour expliquer à quoi il ressemblait. Il s’est lui-même déclaré roi et nous trouvons toutes les bases des paroles de Jésus dans l’Ancien Testament. Esaïe nous fait comprendre que le royaume dont il s’agit est bien réel, il s’agit de la postérité de David et le Messie doit régner sur ce royaume (physique) éternellement. Explorons donc dans cet article la nature du royaume de Dieu et comprenons ce qu’il représente réellement.

Esaïe 9 : 5-6

Car un enfant est né pour nous, un fils nous est donné.
Et il exercera l’autorité royale ; il sera appelé Merveilleux Conseiller, Dieu fort, Père à jamais et Prince de la paix.

Il étendra sa souveraineté et il instaurera la paix qui durera toujours
au trône de David et à tout son royaume
.

Sa royauté sera solidement fondée sur le droit et sur la justice,
dès à présent et pour l’éternité.

Le Royaume de Dieu ou des cieux est le royaume que Jésus a annoncé lors de son ministère et qui doit d’abord se développer et s’étendre dans les cœurs (par l’évangélisation), avant de s’installer physiquement sur terre lors de sa seconde venue, au dernier jour, au cours duquel la résurrection des croyants se produira.

Bien qu’il existe de nombreux versets clairs quant à la nature du Royaume de Dieu, beaucoup sont confus sur le sujet car Jésus l’a parfois décrit de manière symbolique dans le Nouveau Testament et il a indiqué que le royaume était venu à nous, qu’il était parmi nous et à d’autres moments qu’il n’était pas de ce monde. Nous allons explorer le message de Jésus quant à ce royaume pour comprendre ce qu’il est exactement.

L’humanité a profondément besoin du royaume

Les juifs étaient à l’époque opprimés par les Romains, les premiers Israélites l’avaient aussi été en Égypte. Le besoin de libération est présent du début à la fin dans la Bible. Nous sommes aussi sous l’esclavage du péché et vivons dans un monde qui n’est pas le Royaume de Dieu. C’est pourquoi nous disons lorsque nous récitons la prière du Notre Père :

Matthieu 6 : 9-10

Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.

Le Notre Père est un modèle de prière que Jésus nous a donné. Il ne s’agit pas spécialement de le réciter tous les jours, mots à mots, mais plutôt d’utiliser le modèle donné pour nos prières en général. Visiblement, Jésus priorise, avant nos requêtes classiques concernant nos besoins personnels, la sanctification du Père, la venue de son règne et l’accomplissement de sa volonté sur la terre comme au ciel.

On comprend donc que le règne de notre Père Céleste n’est pas encore là. Il n’est pas très difficile de le constater avec tous les ravages que nous constatons sur terre.

L’annonce du Royaume des cieux

L’annonce du Royaume de Dieu est très présente dans l’évangile. Il a été prêché par Jean-Baptiste en premier :

Matthieu 3 : 2

Il disait : Changez, car le royaume des cieux est proche.

Jésus a ensuite continué de prêcher la venue du royaume des cieux et il a envoyé ses disciples faire de même :

Matthieu 10 : 7

En chemin, annoncez que le royaume des cieux est proche.

Ces annonces multiples sont en corrélation avec le “Notre Père” où il s’agit de demander la venue du règne de Dieu.

Téléchargez les articles par thématique au format PDF

De la Création à la Résurrection !

Le royaume des cieux est-il déjà là ou pas ?

Jusque là tout pourrait paraître facile, le Royaume de Dieu viendra à la fin des temps et puis c’est tout. Jésus toutefois apporte des éléments additionnels qui doivent être compris pour éviter la confusion :

Matthieu 12 : 28

….le royaume de Dieu est venu jusqu’à vous.

Voilà maintenant que le royaume est venu jusqu’à nous. Pourtant ce dernier est censé venir à la fin des temps. Jésus semble d’ailleurs dire que son royaume n’est pas de ce monde :

Jean 18 : 36

Jésus lui répondit : Mon royaume n’est pas de ce monde…

Après sa résurrection, les disciples demandèrent à Jésus quand il rétablirait le royaume d’Israël, il leur répondit qui ne leur appartenait pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité (Actes 1:6-7).

Les disciples avaient toujours en vue le royaume physique mais l’heure n’était pas encore arrivée pour son établissement, Jésus avait dit auparavant :

Luc 17 : 21

….Le royaume de Dieu ne viendra pas de façon visible.  On ne dira pas : « Venez, il est ici », ou : « Il est là », car, notez-le bien, le royaume de Dieu est parmi vous (ou au-dedans de vous).

Entre un royaume qui doit venir au dernier jour (Daniel 2 : 44), un royaume qui est venu à nous (Matthieu 12 : 28), un royaume qui est au dedans de nous (Luc 17 : 21) et un royaume qui n’est pas de ce monde (Jean 18 : 36), il y a de quoi être pensif.

Mais il y a une belle cohérence et un beau tableau à brosser. En effet dans Jean, Jésus dit ceci à propos des siens :

Jean 17 : 16

Ils n’appartiennent pas au monde, comme moi-même je ne lui appartiens pas.

En réalité nous sommes des citoyens du Royaume de Dieu (Philippiens 3 : 20), nous en faisons déjà partie même si le Royaume n’est pas encore là. Hébreux 11 : 13 dit que nous sommes étrangers et voyageurs sur la terre. 1 Pierre 1 : 17 et 1 Pierre 2 : 11 indiquent la même chose.

Jésus n’est pas venu fonder une religion mais annoncer le Royaume. Au fil des siècles cette réalité a été remplacée par des rituels, des pratiques religieuses et des objectifs politiques. Lorsqu’on oublie que nous ne sommes pas de ce monde et que nous sommes citoyens des cieux, nous retombons dans les perspectives terrestres de conquête.

Le Royaume de Dieu n’a pas en vue une conquête territoriale, Jésus savait qu’il devait s’étendre dans le cœur des gens et non sur les territoires physiques. Si le royaume est intérieur, la manière biblique d’étendre « le territoire » de ce royaume est l’évangélisation.

C’est pourquoi les derniers mots que Jésus a prononcé sur terre n’étaient pas de nous encourager à renverser les nations mais de faire des nations des disciples. C’est ainsi que nous étendons le royaume. Si nous souhaitons voir un changement dans notre pays c’est en évangélisant que nous pouvons le faire. Le Royaume de Dieu s’étend quoiqu’il arrive, peu importe ce qu’il se passe sur terre. Si on veut qu’une nation soit remplacée par le Royaume de Dieu, il faut amener le Royaume de Dieu dans le cœur des nations et présenter le roi à ces dernières.

Jésus sait que nous avons besoin d’un royaume vertueux et saint et c’est ce qui est en cours de développement depuis son ministère il y a 2000 ans. Esaïe 9 : 6 nous dit que le Messie exercera l’autorité royale, qu’il étendra sa souveraineté et instaurera la paix pour toujours. Ce processus ne devait pas se faire en une seule génération comme l’enseigne Esaïe 42 : 1-4.

Jésus est actuellement roi dans les cieux, et nous sommes des citoyens de son royaume et comme le dit Paul, nous fonctionnons comme ses ambassadeurs sur terre (2 Cor 5 : 20) avec la mission d’amener des âmes dans son royaume.

Colossiens 1 : 13

Il nous a arrachés au pouvoir des ténèbres et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé

Le Royaume de Dieu doit bel et bien s’installer au dernier jour, il n’est pour l’instant pas de ce monde c’est pourquoi on dit aussi “royaume des cieux”, mais il est venu à nous (le roi est venu à nous pour nous faire entrer dans son royaume qu’il prépare) et ce royaume est au dedans de nous dans la mesure où nous sommes devenus des citoyens des cieux, nous intégrons ses valeurs.

Jésus est notre roi et comme nous sommes ses ambassadeurs cela signifie que nous travaillons à l’étranger (comme tout ambassadeur). Nous sommes étrangers dans ce monde, notre patrie est la patrie céleste, nous faisons partie du royaume des cieux que nous prêchons et dont nous annonçons la venue.

Recevez le magazine digital (pdf + audio)

“Science, Archéologie et Parole de Dieu”

Les paraboles sur le Royaume de Dieu

Matthieu 13 : 11

Vous avez reçu le privilège de connaître les secrets du royaume des cieux, mais eux ne l’ont pas reçu.

Quels sont les secrets du royaume des cieux que Jésus révèle à ses disciples ? Lisons dans un premier temps les paraboles concernant le Royaume de Dieu :

Matthieu 13 : 24

Il en est du royaume des cieux comme d’un homme qui avait semé du bon grain dans son champ.

Matthieu 13 : 31-32

Le royaume des cieux ressemble à une graine de moutarde qu’un homme a prise pour la semer dans son champ…..

Matthieu 13 : 33

Le royaume des cieux ressemble à du levain qu’une femme a pris pour le mélanger à une vingtaine de kilogrammes de farine. Et à la fin, toute la pâte a levé.

Matthieu 13 : 44-46

Le royaume des cieux ressemble à un trésor enfoui dans un champ…..

Voici à quoi ressemble encore le royaume des cieux : un marchand cherche de belles perles…

Matthieu 13 : 47-48

Voici encore à quoi ressemble le royaume des cieux : des pêcheurs ont jeté en mer un filet qui ramasse toutes sortes de poissons….

A travers ces paraboles nous comprenons deux choses :

  • Le Royaume des cieux doit se développer au fil du temps – il s’agit d’une progression, il ne se forme pas d’un coup
  • Le Royaume des cieux a une grande valeur et celui qui le trouve sacrifie tout pour l’obtenir tellement il est précieux

Cette description est en parfait accord avec un royaume promis au dernier jour mais qui doit croître avant qu’il ne s’installe.

Jésus lorsqu’il explique la parabole de la mauvaise herbe indique qu’il y aura à la fin du monde une séparation de la mauvaise herbe (ceux qui suivent le diable) de la bonne semence (ceux qui font partie du royaume).

Le Fils de l’homme a semé la bonne semence, depuis lors, le blé pousse et produit des épis mais il y aussi des mauvaises herbes qui poussent en même temps. Le travail de séparation ne se fera pas avant la fin, nous sommes pour l’instant en train d’enseigner la bonne nouvelle de la venue du royaume afin de produire du blé et des épis.

Les secrets du royaume des cieux représentent la venue du Fils de Dieu pour régner sur terre, le pardon des péchés, la résurrection des morts avec des corps parfaits et non soumis au péché. Ce Royaume de Dieu sera le paradis sur terre.

La discussion avec Nicodème

Nous rencontrons lors de la discussion entre Jésus et Nicodème la fameuse expression “naître de nouveau” ou “naître d’en haut”.

Jean 3 : 3

Jésus lui répondit : Vraiment, je te l’assure : à moins de renaître d’en haut, personne ne peut voir le royaume de Dieu.

La plupart des chrétiens pense que “naître de nouveau” signifie se faire baptiser et croire en Jésus. Il y a du vrai la dedans car celui qui appartient à Christ est une nouvelle création (2 Cor 5 : 17).

Il nous faut cependant nous rappeler que le Royaume des cieux s’installe à la fin des temps lors de la venue du Christ. Personne ne voit aujourd’hui le Royaume de Dieu. Nous sommes étrangers sur la terre, et attendons la venue du Royaume. L’expression “renaître d’en haut” renvoie plutôt la résurrection (où nous naitrons une deuxième fois) car c’est juste après celle-ci que nous prendrons possession du royaume (Matthieu 25 : 34).

L’expression “naître de nouveau” est souvent appliquée à la condition actuelle du chrétien alors que nous ne sommes pas encore né de nouveau, il faut encore la résurrection pour cela.

La signification du royaume de Dieu

Jésus a beaucoup enseigné sur le Royaume de Dieu. Le royaume de David avait échoué comme bien d’autres à fournir paix et stabilité. En contraste, le Royaume de Dieu promis dans Daniel est bien différent, il doit persister éternellement (Daniel 2 : 44).

L’Ancien Testament annonçait la venue du Messie (du Roi) et de son Royaume et les juifs du temps de Jésus s’attendaient à un Messie guerrier qui viendrait renverser Rome. Le message de Jésus « aimez vos ennemis » « mon royaume n’est pas de ce monde » était en contraste avec leur attente. La façon dont Jésus parlait du royaume était étrange pour ses contemporains. Le Royaume de Dieu n’était pas qu’un royaume physique mais était à l’intérieur de nous. Il ne s’agissait pas de renverser des puissances politiques humaines mais de changer intérieurement.

Nous comprenons maintenant que beaucoup de prophéties de l’Ancien Testament parlant de l’établissement physique du Royaume de Dieu concernent la seconde venue de Jésus alors que la première venue avait pour but de l’annoncer et de fournir la possibilité d’en faire partie. Le Royaume de Dieu s’est rempli au fil des siècles, comme le pain lève avec le levain, et il continue d’intégrer de nouveaux adhérents tous les jours, jusqu’à qu’il s’établisse sur terre au dernier jour.

Besoin de ressources bibliques ?

Bibles en grand format, films sur les évangiles, la passion, Bibles pour enfants

La différence entre une religion et un royaume

Jésus est venu établir son royaume et non une religion. Un royaume et une religion sont deux choses complètement différentes. La religion est un système de croyance et un royaume est un gouvernement dirigé par un roi. Il y a des aspects religieux dans l’enseignement de Jésus comme les sacrements et ce genre de choses mais le plus important était l’annonce de son royaume dans lequel nous sommes invités.

Quand on s’agenouille devant Jésus, cela peut être perçu comme un acte religieux mais dans un royaume on s’attend à ce que les citoyens s’agenouillent devant leur roi. Le monde voit principalement Jésus comme un leader religieux et le titre de « seigneur » est perçu religieusement mais dans un royaume on se réfère à un roi comme à un seigneur parce qu’il possède le peuple de son royaume. On n’appelle pas un président ou un premier ministre « seigneur » parce qu’ils ne nous possèdent pas.

Quand on appelle Jésus « seigneur », on indique que nous sommes ses serviteurs et que nous lui prêtons allégeance. Et comme dans tout gouvernement, les citoyens doivent obéir et suivre les lois de leur leader (Jacques 2 : 8). Quand on réfléchit en termes de “royaume” on constate qu’il ne s’agit pas de règles religieuses mais des lois du royaume auquel nous appartenons.

La bonne nouvelle du royaume de Dieu sera prêchée à toutes les nations, puis la fin viendra (Matthieu 24 : 14).

Recevez le magazine digital (pdf + audio)

“Science, Archéologie et Parole de Dieu”

Téléchargez les articles par thématique au format PDF

De la Création à la Résurrection !

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents