|

Les Chrétiens devraient-ils observer le Jour du Sabbat? Et celui-ci joue t-il un rôle pour le salut?

Partager l’article

Le débat sur le sabbat est un débat très vivace au sein du christianisme. Certains groupes chrétiens enseignent qu’il faut l’observer et d’autres confessions enseignent que le jour du repos le samedi n’est plus en vigueur pour les chrétiens. Les deux camps semblent avoir des arguments percutants. Entre les prescriptions claires et précises dans l’Ancien Testament et les sages paroles de Paul dans le Nouveau Testament, tous les étudiants bibliques trouvent des versets pour appuyer leur position. Dans cet article je propose une interprétation et ma compréhension du sabbat pour vous aider à savoir si vous devriez l’observer ou non.

Clarification de la question

La question doit tout d’abord être clarifiée. Le Seigneur Jésus nous a appris à savoir dire « oui ou non » (Mt 5:37) et à être « chaud ou froid » (Ap 3:15-16). C’est un enseignement dont nous devons nous rappeler à une époque où le texte biblique est réinterprété et où les théologiens proposent des oxymores et des réponses de type « oui mais non » sur plusieurs thématiques.

Le sujet du sabbat m’intéresse particulièrement puisque je suis un créationniste terre-jeune et que j’interprète les 6 jours de Genèse 1 comme étant littéraux. En effet la semaine à 7 jours et le jour du repos le 7ème jour sont directement tirés de la semaine de la création et du travail que Dieu a réalisé.

En faisant de ces jours des périodes de temps ou en les symbolisant comme certains théologiens libéraux le font, nous perdons la cohérence de l’enseignement du sabbat. Si Dieu n’a pas vraiment travaillé 6 jours et ne s’est pas vraiment reposé le 7ème jour, alors pourquoi les Israélites étaient tenus de suivre ce modèle précis sous la loi mosaïque?

Inscrivez-vous pour accéder à la bibliothèque en ligne de QQLV!

Accédez à toute la Bibliothèque et à une barre de recherche qui mènent à du contenu biblique fascinant sous formes d’articles et de podcasts sur les trois thèmes que sont la science, l’archéologie et la théologie.

De nouveaux contenus sont ajoutés régulièrement ce qui vous permet de suivre l’actualité scientifique, archéologique et prophétique en lien avec la Parole de Dieu mais aussi d’approfondir ou de revoir certaines doctrines bibliques!

En revenant à la question sur le sabbat nous devons noter qu’au plus une question est vague au plus il est difficile d’y répondre par oui ou non. C’est pourquoi il y a à mon avis deux questions entourant le débat sur le sabbat:

  • Les chrétiens doivent-ils observer le sabbat?
  • L’observance du sabbat est-elle nécessaire pour le salut?

Je vais apporter des réponses claires à ces deux questions, gardant bien à l’esprit que la question n’est pas: « est-ce que les Israélites devaient suivre le sabbat sous l’ancienne alliance? » mais bel et bien « si les chrétiens doivent conserver le sabbat sous la nouvelle alliance?« .

Le sabbat: le signe de l’alliance entre Dieu et les Israélites

Le sabbat était le signe de l’alliance entre Israël et Dieu. Ce jour de repos, le 7ème jour, commence vendredi à la tombée de la nuit et dure jusqu’à samedi à la tombée de la nuit. Il est intéressant de voir que le jour biblique commence à la fin de notre journée moderne, c’est à dire le soir. En effet dans Genèse 1, l’obscurité sévit toute seule au verset 2 jusqu’à que Dieu créé la lumière au verset 3. Dieu appelle ensuite la lumière jour, ce qui nous permet de déduire que lorsque Dieu dit « que la lumière soit » il a en quelque sorte dit « que le jour soit« .

Cette lumière est venue après l’obscurité et c’est peut-être pourquoi le jour biblique commence dans le noir puis se poursuit avec la lumière du matin qui met un terme à l’obscurité. Jésus étant d’ailleurs qualifié d’étoile du matin (Ap 22:16).

Ce signe du sabbat témoignait que Dieu était le Tout-puissant (Exode 20 :11) et qu’il était le libérateur (Deutéronome 5 :15), en opposition aux panthéons de dieux païens qui n’étaient ni créateur ni rédempteur. Dans l’Ancien Testament, les alliances étaient scellées avec des signes. Ainsi le signe de l’alliance avec Noé était l’arc-en-ciel (Gen 9:8-17) et le signe de l’alliance avec Abraham était la circoncision (Gen 17).

L’origine du sabbat se trouve au début de la Bible, avant même le péché d’Adam et Eve:

Genèse 2 : 2-3

Le septième jour, Dieu avait achevé tout ce qu’il avait créé. Alors il se reposa en ce jour-là de toutes les œuvres qu’il avait accomplies. Il bénit le septième jour, il en fit un jour saint, car, en ce jour-là, il se reposa de toute l’œuvre de création qu’il avait accomplie.

L’observance du sabbat se trouve dans le 4ème commandement. On pourrait légitimement s’interroger sur le fait que personne ne remet en question le respect des 9 autres commandements. Seul le 4ème commandement ne serait plus à suivre. Comment l’expliquer? Est-ce qu’un raisonnement particulier indiquerait que les 9 autres ne sont pas négociables et que le 4ème le serait?

Le jour du sabbat a aussi un lien avec la période d’esclavage en Égypte:

Deutéronome 5 : 15

Tu te souviendras que tu as été esclave en Egypte et que l’Eternel ton Dieu t’a tiré de là en intervenant avec puissance ; c’est pourquoi l’Eternel ton Dieu t’a demandé d’observer le jour du sabbat.

On note de manière pertinente que le sabbat représente l’alliance entre Dieu et les Israélites. Nous les chrétiens, bien qu’étant la postérité d’Abraham, appartenons à l’Israël spirituel et non physique. Nous sommes sous la nouvelle alliance et pas sous l’ancienne. Or le sabbat a été contracté avec Israël sous l’ancienne alliance et pas avec les Gentils.

Cela pourrait suggérer que nous ne sommes pas tenus d’observer le sabbat hebdomadaire mais comme indiqué plus haut, le fait de ne pas être sous l’ancienne alliance n’invite aucun chrétien à reconsidérer les 9 autres commandements.

La difficulté de l’observance du sabbat au 21ème siècle dans des sociétés séculières

Quand on réfléchit sur le sabbat on se rend vite fait compte qu’il n’est pas un commandement facile à suivre (si on décide de le suivre strictement). Dans l’Israël d’autrefois, le sabbat était une règle nationale, tout le monde était logé à la même enseigne et la société était organisée pour se reposer le 7ème jour. La situation est plus complexe aujourd’hui. Mais en fait même les Israélites ont également échoué à respecter les sabbats dans la période de l’Ancien Testament (voir versets plus bas).

Aujourd’hui les gens travaillent le samedi, parce qu’ils sont docteurs, pompiers, agents de sécurité, policiers et qu’ils ne peuvent pas se soustraire à leurs obligations. Même les autres métiers sont concernés. Si vous êtes restaurateur, vous devez nourrir les gens le samedi, si vous vendez des produits de première nécessité, les gens ont besoin de vous le samedi. Il y a une myriade de configurations qui font qu’il est nécessaire ou qu’il est difficile de ne pas travailler le samedi.

Même si vous ne travaillez pas le samedi, vous allez probablement solliciter des gens qui travaillent pour vous et vous rendent un service. Ainsi si on se blesse un samedi, on est content que des pompiers et des docteurs soient en service pour s’occuper de nous. Dans un autre contexte, aller au cinéma ou à la piscine avec ses enfants est appréciable le samedi mais pour que vous puissiez profiter il faut bien que des gens travaillent pour rendre le service possible.

On note donc que même avec toute la bonne volonté du monde, observer le sabbat n’est pas un commandement facile. Il faut autrement s’organiser, rester chez soi ou étudier son champ d’action soigneusement pour qu’ils ne mobilisent pas des travailleurs. Faut-il encore ne pas tomber en panne sur la route pour ensuite devoir appeler un garagiste.

Notons de plus que le modèle divin comprend 6 jours de travail et un jour de repos, cela indique que le dimanche était travaillé à la base. Pour bien faire les choses il faudrait travailler dimanche! Bien évidemment il y a toutes sortes de tâches qu’on peut faire en dehors de notre métier principal mais cela est juste pour démontrer que ce n’est pas un commandement simple.

Dieu soit loué le sang de Jésus-Christ est là pour nous sauver de notre incapacité à respecter la loi!

Jésus a-t-il accompli le sabbat?

De manière intéressante on constate que juste avant la controverse sur le sabbat entre Jésus et les juifs (à propos des disciples qui cueillaient des épis un jour de sabbat ; Mt 12), Jésus a fait cette déclaration:

Matthieu 11 : 28-29

Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d’un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes.

Juste après intervient le conflit entre Jésus et les pharisiens. Il leur dit « car le fils de l’homme est maître du sabbat (Mt 12:8) ». Dans ce passage, Jésus propose le vrai le sabbat alors que le sabbat des Juifs était devenu un lourd fardeau légaliste. Ces derniers avaient ajouté de nombreuses lois et rituels qui devaient être observés pour que le sabbat soit saint.

La communauté de Qumrân était assez stricte concernant le sabbat. Même si un animal tombait dans une fosse, il ne devait pas être secouru un jour de sabbat. Nous savons que Jésus a enseigné le contraire aux pharisiens (Matthieu 12 :11).

Jésus est l’accomplissement du sabbat. Quand il est mort sur la croix, le rideau du temple qui séparait le lieu saint du lieu très saint (où résidait la présence de Dieu) s’est déchiré en deux, de haut en bas. Ce rideau déchiré enseignait que sa présence était maintenant accessible à tous ceux qui mettraient leur espoir en lui.

Le but du sabbat pour les Israélites était de passer du temps avec Dieu qui demeurait dans le tabernacle au milieu d’eux. Maintenant que Jésus est là et qu’il a ramené les peuples à Dieu, nous pouvons avoir une relation avec lui.

Selon Hébreux 4, le jour du sabbat d’Israël annonçait un jour bien plus grand.

Hébreux 4 : 8-11

En effet, si Josué avait assuré le repos aux Israélites, Dieu ne parlerait pas, après cela, d’un autre jour. C’est donc qu’un repos de sabbat subsiste pour le peuple de Dieu. Car celui qui est entré dans le repos prévu par Dieu se repose de ses œuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes. Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos afin que personne ne tombe dans la désobéissance à l’exemple des Israélites.

Un repos subsiste pour le peuple de Dieu. L’auteur de la lettre aux hébreux dit « En effet, c’est nous qui avons cru, qui entrons dans ce repos(Héb 4:3) ». Nous qui croyons à l’évangile et mettons notre confiance en Jésus, entrons dans le repos du sabbat, se rappelant que Jésus est le maître du sabbat (Mt 12:8). La foi en Jésus-Christ nous introduit dans le repos du sabbat.

L’apôtre Paul a-t-il indiqué que le sabbat n’est pas obligatoire?

Deux passages importants sont présentés par ceux qui pensent que le sabbat est de l’histoire ancienne:

Colossiens 2 : 16-17

C’est pourquoi, ne vous laissez juger par personne à propos de ce que vous mangez ou de ce que vous buvez ou au sujet de l’observance des jours de fête, des nouvelles lunes ou des sabbats. Tout cela n’était que l’ombre des choses à venir : la réalité est en Christ.

Ici Paul regroupe le sabbat avec les lois alimentaires, les jours de fêtes et les nouvelles lunes. Tout cela constituait des ombres qui annonçaient la venue du Christ et les caractéristiques de son ministère. Maintenant que Christ est là, la réalité est en lui et non plus dans les anciennes observances de la loi.

Les sabbats en question dans Colossiens 2 sont fort probablement les sabbats hebdomadaires et non pas ceux annuels. C’est ce qui serait venu naturellement à l’esprit de tous les lecteurs, en particulier aux non-juifs puisque le sabbat hebdomadaire des juifs était ce qui retenait le plus leur attention.

Le mot grec pour « ombre » que Paul utilise pour décrire le sabbat est le même que celui que l’auteur de la lettre aux Hébreux a utilisé pour décrire les sacrifices de l’Ancien Testament.

Hébreux 10 : 1

La Loi de Moïse ne possède qu’une ombre des biens à venir et non pas l’image même de ces réalités. Elle ne peut donc en aucun cas amener à la perfection ceux qui s’approchent ainsi de Dieu sur la base des mêmes sacrifices offerts perpétuellement d’année en année.

Personne ne pense que les sacrifices de l’Ancien Testament devraient être maintenus aujourd’hui. Quand nous comparons ce que Paul dit au sujet du sabbat avec ce qui est dit sur les sacrifices, il est probable qu’il pensait que le sabbat n’était pas obligatoire pour les destinataires de la nouvelle alliance.

Romains 14 : 5-6

Pour celui-ci, tel jour a plus d’importance qu’un autre; pour celui-là, ils sont tous égaux : à chacun d’avoir une pleine conviction en lui-même. Celui qui fait une distinction entre les jours le fait pour le Seigneur.

Le libéralisme de Paul dans cette déclaration soulignée en gras est en contraste net avec la sévérité extrême du commandement sur le sabbat dans l’Ancien Testament:

Exode 31 : 15-17

On travaillera six jours, et le septième jour sera un jour de repos consacré à l’Eternel. Quiconque fera un travail le jour du sabbat devra mourir. 

Les Israélites observeront le jour du sabbat en le célébrant de génération en génération ; c’est une alliance éternelle. Il sera un signe à perpétuité entre moi et les Israélites, car en six jours l’Eternel a fait le ciel et la terre, et le septième jour il a cessé de travailler pour reprendre son souffle.

L’apôtre Paul n’a manifestement pas ressenti le besoin d’imposer le commandement du sabbat aux convertis païens. Paul n’avait aucun problème avec les chrétiens d’origine juive qui souhaitaient maintenir le sabbat, du moins tant qu’ils s’abstenaient de faire pression sur les autres pour les imiter.

Ceux qui choisissent d’observer le sabbat ne doivent pas juger ceux qui ne l’observent pas (Colossiens 2:16). Et ceux qui ne l’observent pas doivent éviter d’être une pierre d’achoppement pour ceux qui l’observent (1 Corinthiens 8:9) . Paul laisse chacun avoir sa pleine conviction.

Les premiers chrétiens étaient majoritairement des juifs. Quand les gentils ont commencé à se convertir à leur tour, les juifs chrétiens s’interrogeaient sur les instructions de l’ancienne alliance qui devaient être suivies par les non-juifs convertis. Les apôtres se sont réunis au concile de Jérusalem pour régler les conflits et discussions. Voici la conclusion:

Actes 15 : 19-20

Voici donc ce que je propose, continua Jacques : ne créons pas de difficultés aux non-Juifs qui se convertissent à Dieu.  Ecrivons-leur simplement de ne pas manger de viande provenant des sacrifices offerts aux idoles, de se garder de toute inconduite sexuelle, et de ne consommer ni viande d’animaux étouffés ni sang.

Visiblement le sabbat n’a pas été un commandement que les apôtres ont souhaité imposer aux non-juifs. Les Israélites eux-mêmes n’avaient pas réussi à respecter les prescriptions de l’ancienne alliance, notamment en termes de sabbat.

Le sabbat n’est clairement pas un prérequis au salut, pas plus que ne le sont les autres points de la loi.

Galates 2 : 16

Cependant, nous avons compris qu’on est déclaré juste devant Dieu, non parce qu’on accomplit les œuvres que commande la Loi, mais uniquement par la foi en Jésus-Christ.

C’est pourquoi nous avons, nous aussi, placé notre confiance en Jésus-Christ pour être déclarés justes par la foi et non parce que nous aurions accompli ce que la Loi ordonne. Car personne ne sera déclaré juste devant Dieu parce qu’il aura accompli ce qu’ordonne la Loi. 

1 Corinthiens 9 : 20-21

 Lorsque je suis avec les Juifs, je vis comme eux, afin de les gagner. Lorsque je suis parmi ceux qui sont sous le régime de la Loi de Moïse, je vis comme si j’étais moi-même assujetti à ce régime, bien que je ne le sois pas, afin de gagner ceux qui sont sous le régime de cette Loi. 

Avec ceux qui n’ont pas la Loi de Dieu, je vis comme n’ayant pas non plus la Loi, afin de gagner à Christ ceux qui n’ont pas la Loi, bien que je ne sois pas sans la loi de Dieu, car je vis selon la loi de Christ. 

Romains 3 : 21 et 10 : 4

Mais maintenant Dieu a manifesté, sans faire intervenir la Loi, la justice qu’il nous accorde et à laquelle les livres de la Loi et des prophètes rendent témoignage.

Car Christ a mis fin au régime de la Loi pour que tous ceux qui croient soient déclarés justes.

Jésus a-t-il observé le sabbat?

Jésus n’a pas aboli le sabbat et il a respecté ses modalités. Mais il n’a pas mis l’accent sur les réglementations comme les juifs de l’époque. Le fait qu’il ait suivi le sabbat est logique puisqu’il est né sous la loi de l’ancien testament (Gal 4:4). Cela n’est pas un argument pour justifier l’enseignement du sabbat aux chrétiens qui sont sous la nouvelle alliance.

Le sabbat a-t-il été déplacé au dimanche?

La phrase « jour du seigneur » n’apparaît qu’une fois dans le Nouveau Testament (Apocalypse 1:10). Mais en fait bien que les premiers chrétiens avaient pris l’habitude de se réunir le dimanche, cela n’a jamais indiqué que le sabbat avait été transféré au dimanche.

L’assemblée le dimanche n’avait aucun lien avec le 4ème commandement et les chrétiens ne se reposaient pas ce jour-là. Ce n’est qu’en 321 après JC que l’empereur Constantin a décrété que le dimanche serait un jour de repos dans tout l’empire romain. Avant cela le dimanche était comme notre lundi moderne.

Le jour du sabbat était un jour de repos pour toute la société Israélite. C’était aussi un jour pour honorer et adorer le Seigneur. Des holocaustes spéciaux étaient offerts au Seigneur le jour du sabbat (Nombres 28:9-10). Le Psaume 92 était un psaume à chanter le jour du sabbat. Il loue Dieu pour son amour, ses oeuvres et sa fidélité.

Dieu s’est reposé au 7ème jour, il n’y a donc aucune logique à le déplacer au 1er jour. Par ailleurs les réunions entre croyants peuvent s’effectuer n’importe quel jour de la semaine et pas uniquement le dimanche ou le samedi.

La bénédiction lors du 7ème jour

Alors que les chrétiens ne font pas partie de l’ancienne alliance pour laquelle le signe était le jour du sabbat, il se pourrait qu’il y ait des bénéfices pour les chrétiens à suivre le sabbat:

Esaïe 56 : 2

Bienheureux sera l’homme qui agira ainsi, heureux sera celui qui s’y appliquera : qui respectera le sabbat, et ne le profanera pas, et qui s’efforcera de ne faire aucun mal !

Esaïe 58 : 13-14

Si, le jour du sabbat, tu te retiens de travailler, si tu t’abstiens de traiter tes affaires en ce jour qui m’est consacré, si pour toi le jour du sabbat est un temps de délices, si ce saint jour de l’Eternel, tu le tiens en estime et si tu le respectes en t’abstenant de faire ce qui te plaît, de traiter tes affaires et de tenir de longs discours, alors tu trouveras ta joie en l’Eternel, et sur les hauteurs du pays je te ferai passer et je te donnerai la pleine jouissance du patrimoine de Jacob, ton ancêtre. L’Eternel a parlé.

Israël a régulièrement enfreint le sabbat et c’est l’une des raisons pour laquelle le peuple a été envoyé en exil:

Jérémie 17 : 27

Mais si vous ne m’écoutez pas, si vous ne faites pas du jour du sabbat un jour saint, si vous ne vous abstenez pas de porter des fardeaux et de franchir les portes de Jérusalem en ce jour-là, alors je mettrai le feu aux portes de la ville, et il consumera les palais de Jérusalem : il ne s’éteindra pas.

Un autre passage similaire à celui de Jérémie 17 se trouve dans Ezékiel 20:12-24.

Marc 2 : 27

Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.

Le sabbat du septième jour est un mémorial de la création. Il nous amène à contempler le Créateur de l’univers. Le sabbat a été institué dès la création et a sa signification depuis lors. Il a donc toujours un sens profond pour les chrétiens d’aujourd’hui car tous les êtres-humains sont liés et concernés par la création. Nous sommes en attente de la restauration promise à la résurrection et de la nouvelle terre et du nouveau ciel (Esaïe 66 et Ap 21).

Le sabbat a été fait pour l’homme et visiblement pas uniquement pour l’homme juif. Le fait qu’il ait été instauré à la création, avant même qu’il n’y ait d’hébreux ou de juifs, semble indiquer qu’il concerne tous les hommes. Les premières générations d’homme avaient intérêt à se reposer le 7ème jour puisque celui-ci était béni par Dieu.

Le sabbat sera-t-il observé après le retour du Christ selon Esaïe 66:22-23?

Nous trouvons un verset dans l’ancien testament qui suggère que les sabbats seront continuellement célébrés dans l’éternité. Nous avions vu plus haut dans Exode 31 que le sabbat était un signé instauré à perpétuité entre Dieu et les Israélites et voici un verset intéressant d’Esaïe qui va dans ce sens:

Esaïe 66 : 22-23

Comme le nouveau ciel et la nouvelle terre que je vais faire subsisteront par-devant moi, l’Eternel le déclare, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. Il adviendra alors que, régulièrement, à chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, tous les humains viendront se prosterner devant moi, déclare l’Eternel. 

J’aime à croire que lorsque Dieu va créer la seconde terre il va le faire à nouveau en 6 jours et il n’y aurait donc aucune raison que le sabbat hebdomadaire soit mis dans les tiroirs de l’histoire.

De plus, la nouvelle terre qu’il va créer ne contiendra peut-être qu’un continent comme c’était le cas avant le déluge. Les voyages d’une zone à l’autre seront donc moins compliqués qu’aujourd’hui et il serait possible de se réunir régulièrement pour aller s’incliner devant le Seigneur mais je fais preuve d’imagination ici et nous découvrirons l’état des choses dans le futur.

Un autre verset vient s’ajouter à celui d’Esaïe 66:

Zacharie 14 : 16

Et il arrivera que tous ceux qui subsisteront de tous les peuples qui seront venus attaquer Jérusalem, monteront tous les ans pour se prosterner devant le Roi, le Seigneur des armées célestes, et pour célébrer la fête des Cabanes. 

Serait-il possible en considérant Esaïe 66 et Zacharie 14 que la configuration dans le Royaume de Dieu sera la suivante:

  • Lors des jours de nouvelle lune et de sabbat tous les humains se prosterneront devant l’Eternel dans leur lieu de culte local.
  • Une fois par an, toute l’humanité ira à la nouvelle Jérusalem pour y adorer Dieu collectivement.

Si dans le futur le sabbat sera célébré parce que Dieu a indiqué qu’il s’agissait d’un signe à perpétuité entre lui et les Israélites et parce qu’Esaïe 66:22-23 semble aussi l’indiquer, cela tend à confirmer la validité du sabbat aujourd’hui. Il y a peu de raisons d’indiquer qu’il a été en vigueur dans l’antiquité, qu’il le sera sur la nouvelle terre mais qu’il ne le serait plus aujourd’hui.

Conclusion personnelle sur le sabbat

Si je vous amenais dans un endroit où il y a 7 portes et que je vous révélais que derrière la 7ème porte se trouve un cadeau précieux pour vous, ouvririez-vous l’une des six premières portes ou bien préféreriez-vous ouvrir la 7ème? Je pense que vous voyez où je veux en venir. Dieu a béni le 7ème jour (Genèse 2:3). Ce jour nous rappelle la semaine de la création, événement le plus extraordinaire de tous les temps. Sans la création rien n’existerait.

Se souvenir de la création m’apparaît particulièrement pertinent et utile dans une époque où celle-ci est remise en question dans son ensemble par les évolutionnistes et dans ses détails par les créationnistes terre-vieille et les évolutionnistes théistes.

Le sabbat n’a peut-être pas d’importance pour obtenir le salut. Celui-ci s’obtient en Jésus-Christ et ne nécessite pas l’accomplissement des prescriptions de la loi. Pour autant nous cherchons à faire le bien autour de nous et nous ne considérons pas que le sang du Christ nous ait accordé un « permis de pécher« .

9 commandements sur 10 de l’ancienne alliance font l’unanimité chez les chrétiens de la nouvelle alliance, je pense que nous devrions nous efforcer de garder le 4ème comme nous nous efforçons de garder les 9 autres. Cela n’indique pas que nous réussissons à les garder ni que cela nous justifie devant Dieu mais au moins nous essayons de les respecter.

Si Dieu a béni le 7ème jour et que le sabbat a été fait pour l’homme, nous devrions peut-être en profiter et voir ce jour comme une bénédiction et non comme une obligation. Tentons, si nous le pouvons en raison de la nature de notre travail, de mettre à part cette période de vendredi soir à samedi soir et accomplissons toujours le bien que nous sommes en mesure de faire ce jour.

La semaine à 7 jours tire son origine de la genèse car aucun phénomène astronomique ne l’explique, à contrario du mois et de l’année qui s’expliquent par le mouvement de la lune en environ 30 jours et le mouvement de la terre autour du soleil en environ 365 jours.

En conclusion le sabbat ne joue aucun rôle dans l’obtention du salut mais il est profitable à tous chrétiens. Dieu a créé en 6 jours et s’est reposé le 7ème. C’est un honneur et une bénédiction que d’imiter et suivre ce modèle. Cela indique notamment de travailler du dimanche au vendredi. Pour ma part j’ai plus de mal à travailler le dimanche qu’à me reposer le samedi 😉 Mais il y a de la liberté en Christ, le sabbat a été fait pour l’homme, pour l’aider au milieu de son labeur et non pas pour l’accabler davantage, se rappelant que le travail avant la chute d’Adam et Eve était moins laborieux.

Si votre métier ou votre entreprise ne vous permet pas de mettre ce jour à part, Dieu comprend, sachant qu’en ayant accepté Christ vous êtes entré dans le repos prévu par Dieu. De la même manière si vous deviez briser un des autres commandements, le sang du Christ est là pour vous couvrir.

1 Jean 2 : 1-2

Mes chers enfants, je vous écris ceci afin que vous ne péchiez pas. Si, toutefois, il arrivait à quelqu’un de commettre un péché, nous avons un Défenseur auprès du Père : Jésus-Christ le juste. Car il a expié nos péchés, et pas seulement les nôtres, mais ceux de gens du monde entier.

La finalité de la loi

Pris que nous sommes par les détails, nous oublions souvent le cœur et la finalité de la loi:

Galates 5 : 14

Car la Loi se trouve accomplie tout entière par l’obéissance à cette seule parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Dans le cadre du sabbat, il faut imiter Jésus et faire du bien aux autres lors de ce jour. Lorsque les chrétiens appliquent cette règle, durant le jour du sabbat comme lors des autres jours, nous suscitons l’intérêt des non chrétiens qui peuvent dès lors envisager d’étudier qui est le Christ pour comprendre ce qui nous anime et qui il est.


Inscrivez-vous pour accéder à la bibliothèque en ligne de QQLV!

Accédez à toute la Bibliothèque et à une barre de recherche qui mènent à du contenu biblique fascinant sous formes d’articles et de podcasts sur les trois thèmes que sont la science, l’archéologie et la théologie.

De nouveaux contenus sont ajoutés régulièrement ce qui vous permet de suivre l’actualité scientifique, archéologique et prophétique en lien avec la Parole de Dieu mais aussi d’approfondir ou de revoir certaines doctrines bibliques!

Recevez du contenu par email

Recevez régulièrement du contenu biblique, archéologique et scientifique dans votre boîte mail!

Voir la politique de confidentialité

Vous aurez l’occasion de vous désabonner à tout moment à l’aide d’un lien dans les emails!