Que représentaient l’Arche de l’Alliance et le propitiatoire dans l’Ancien Testament ?


L’Ancien Testament renferme des récits très éloignés dans le temps et la plupart des éléments historiques et des enseignements qui y sont compris, pourraient, à première vue, rendre désuet les 39 livres qui le composent.

D’ailleurs l’appelation “Ancien Testament” ne permet pas de rendre justice à tous les enseignements puissants et utiles que l’on peut en tirer, car l’Ancien Testament, aussi appelée l’Ancienne Alliance, préfigure le Nouveau Testament, aussi appelée la Nouvelle Alliance.

Ainsi l’Arche de l’Alliance que l’on découvre dans le livre de l’Exode présente des enseignements de haute importance, encore, et surtout, pour nous qui vivons au 21ème siècle.

Cette arche nous permet d’approcher et de comprendre le plan de l’Eternel pour l’humanité.

Le symbolisme biblique

Si nombre de passionnés s’interrogent encore aujourd’hui sur l’endroit ou serait située l’Arche dans le monde (si elle existe encore), la signification de l’Arche de l’Alliance, aussi appelée l’Arche du Témoignage ou encore l’Arche de l’Eternel, est bien plus importante, et surtout utile, que le meuble antique.

Car oui, le Temple de Dieu physique de l’Ancien Testament, et l’Arche qui en était le composant essentiel, n’étaient que des représentations schématiques et symboliques du véritable Temple et de la véritable Arche, situés dans le plan céleste, en la personne de Jésus-Christ.

La confusion et la non compréhension du symbolisme biblique, aussi bien pour les populations antiques que pour les les populations modernes, a été et est encore une véritable plaie qui égare et projette dans la mauvaise direction, vers des objectifs et des attentes non bibliques, pour le moins que l’on puisse dire.

Ainsi, par exemple, certains espèrent encore la reconstruction du Temple de Jérusalem à la fin des temps, alors même que le concept du temple est maintenant rendu caduc par l’action de Jésus et que l’Apocalypse explique bien qu’il n’y a pas de temple dans la nouvelle Jérusalem.

Apocalypse 21 : 22

Je ne vis pas de temple dans la ville, car le Seigneur, le Dieu tout-puissant, est son temple, ainsi que l’Agneau

L’Arche historique et l’objectif d’origine

L’Arche de l’Alliance fut située dans un premier temps dans le Tabernacle de l’Exode, aussi appelée la Tente de la Rencontre ou encore le Sanctuaire.

Le Tabernacle fut une structure mobile que les hébreux déplacèrent depuis l’Exode d’Egypte jusqu’à la période du Roi Salomon qui construisit le Temple, et y installa l’Arche, avant que celle-ci ne soit définitivement perdue après l’invasion babylonienne.

L’Arche de l’Alliance fait cependant partie d’un projet plus vaste que les seuls évènements historiques qu’elle a traversé. Nous le voyons en comparant les livres de l’Exode, de l’Apocalypse, d’Ezéchiel et du Lévitique.

Exode 25 : 8

Ils me feront un sanctuaire et j’habiterai au milieu d’eux.


Ezéchiel 37 : 27

Mon habitation sera parmi eux. Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.


Exode 29 : 45

J’habiterai au milieu des Israélites et je serai leur Dieu


Lévitique 26 : 11-12

J’établirai mon habitation au milieu de vous et je ne montrerai pas de dégoût envers vous. Je marcherai au milieu de vous, je serai votre Dieu et vous serez mon peuple.


Apocalypse 21 : 3

J’entendis une voix forte venant du ciel qui disait: «Voici le tabernacle de Dieu parmi les hommes! Il habitera avec eux, ils seront son peuple et Dieu lui-même sera avec eux, il sera leur Dieu.

Il apparaît déjà que l’objectif final de Dieu c’est d’habiter avec ses enfants.

La construction de l’Arche de l’Alliance fut demandée par Dieu à Moïse. Toutefois ce n’est pas Moïse qui fit le plan de l’Arche. C’est Dieu lui même qui donna les consignes.

Exode 25 : 9

Vous ferez ce tabernacle et tous ses ustensiles d’après le modèle que je vais te montrer.

L’Arche faisait environ 1 mètre de long pour 70cm de haut. Elle était recouverte d’or en dehors et en dedans. Le couvercle de l’Arche, aussi appelée le propitiatoire, était une plaque d’or massif.

Au dessus du propitiatoire se trouvaient deux anges face à face qui avaient le regard plongé vers le couvercle d’or. L’apôtre Pierre nous apporte d’ailleurs une lumière sur la position des anges et sa signification.

1 Pierre 1 : 10-12

Les prophètes qui ont parlé de la grâce qui vous était réservée ont fait de ce salut l’objet de leurs recherches et de leurs investigations.

Ils cherchaient à découvrir l’époque et les circonstances indiquées par l’Esprit de Christ qui était en eux lorsqu’il attestait d’avance les souffrances du Messie et la gloire dont elles seraient suivies.

Il leur a été révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient au service de ce message.

Les hommes qui vous ont prêché l’Evangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel vous ont maintenant annoncé ce message, dans lequel les anges eux-mêmes désirent plonger leurs regards!

Le plan de salut caché dans l’Arche

Le tabernacle était composé de deux compartiments, le lieu saint et le lieu très saint, encore appelé le saint des saints.

L’objet le plus important du Tabernacle était sans nul doute l’Arche de l’Alliance, qui était située derrière le voile qui séparait les deux compartiments.

L’Arche manifesta la présence de Dieu tout au long de l’histoire du peuple d’Israel.

Une présence dont les hommes avaient été coupés depuis l’apparition du péché. Car en effet, l’homme est séparé de Dieu en raison du péché, et la conséquence du péché c’est la mort. Moïse lui même n’avait pas pu voir la gloire du Seigneur.

Exode 33 : 18-23

Moïse dit: «Fais-moi donc voir ta gloire!» L’Eternel répondit: «Je ferai passer devant toi toute ma bonté et je proclamerai devant toi le nom de l’Eternel.

Je fais grâce à qui je veux faire grâce, et j’ai compassion de qui je veux avoir compassion. Il ajouta: «Tu ne pourras pas voir mon visage, car l’homme ne peut me voir et vivre.» L’Eternel dit:

«Voici un endroit près de moi. Tu te tiendras sur le rocher. Quand ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher et je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que je sois passé. Lorsque j’écarterai ma main, tu me verras par-derrière, mais mon visage ne pourra pas être vu.»

Un épisode tragique eut d’ailleurs lieu quand les deux fils d’Aaron, le frère de Moïse, se présentèrent devant l’Eternel.

Lévitique 16 : 1-2

L’Eternel parla à Moïse après la mort des deux fils d’Aaron qui étaient morts en se présentant devant l’Eternel. L’Eternel dit à Moïse:

«Dis à ton frère Aaron de ne pas entrer à n’importe quel moment dans la partie du sanctuaire située derrière le voile, devant le propitiatoiren qui recouvre l’arche, sinon il mourrait. En effet, j’apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire.

Heureusement, le Seigneur des Seigneurs a prévu un plan efficace pour nous ramener à la situation initiale. L’Arche de l’Alliance, par son symbolisme, nous permet de comprendre le projet de salut de Dieu.

Une fois par an, lors du jour de la purification annuelle (le Yom Kippur), le grand prêtre sacrificateur pouvait entrer dans le saint des saints ou était située l’Arche.

Exode 25 : 22

C’est là que je te rencontrerai; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les Israélites

Lors de la traversée du désert en direction de la Terre Promise, Dieu marchait à la tête du peuple d’Israel, durant le jour dans une colonne de fumée, et durant la nuit dans une colonne de feu.

Quand les israélites installaient leur tente, la présence visible de Dieu descendait sur l’Arche de l’Alliance entre les deux chérubins.

L’or qui recouvrait le bois de l’arche faisait écho à Dieu qui un jour recouvrirait l’homme de sa présence en vivant avec lui par l’incarnation de Jésus. Le rituel sacrificiel préfigurait quant à lui le salut en Jésus.

Hébreux 9 : 11-12

Quant à Christ, il est venu comme grand-prêtre des biens à venir. Il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait qui n’est pas construit par la main de l’homme –

c’est-à-dire qui n’appartient pas à cette création – et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non pas avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang. Il nous a ainsi obtenu un rachat éternel.

Durant l’époque de l’Ancien Testament, les israélites offraient chaque jour des sacrifices pour le rachat de leurs péchés.

L’animal sacrifié se voyait symboliquement chargé du péché. Le prêtre aspergeait le lieu saint dans le sanctuaire, comme pour le présenter devant le trône de Dieu, symbolisé par l’Arche de l’Alliance placé de l’autre coté du voile.

Une fois par an, le grand sacrificateur aspergeait le propitiatoire de l’arche avec du sang, pour symboliquement effacer tous les péchés du peuple.

Cette action préfigurait le sang de Jésus versé pour racheter les péchés du monde et notamment celui d’Adam.

Jean 1 : 29

Le lendemain, il vit Jésus s’approcher de lui et dit: «Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Ce qu’il y d’original et de révélateur dans l’action de Jésus, c’est qu’il est aussi bien le sacrificateur que le sacrifié. Le Seigneur en effet n’envoie personne souffrir à sa place, il est aussi bien le créateur que le sauveur.

Jésus prouve la perfection de Dieu, non en utilisant ses pouvoirs, mais en montrant l’exemple d’une vie pure et sans péché, et en se rendant “sacrifiable” car un pécheur ne peut racheter le péché de qui que ce soit.

Déjà dans la genèse nous voyons la préfiguration du salut en Jésus alors même que le rituel sacrificiel n’avait pas encore commencé.

C’est lorsqu’Abraham s’apprêtait à sacrifier son fils que nous pouvons le constater pour la première fois.

Genèse 22 : 7-8

Alors Isaac s’adressa à son père Abraham en disant: «Mon père!» Il répondit: «Me voici, mon fils!» Isaac reprit:

«Voici le feu et le bois, mais où se trouve l’agneau pour l’holocauste?» Abraham répondit: «Mon fils, Dieu pourvoira lui-même à l’agneau pour l’holocauste.» Et ils continuèrent à marcher tous les deux ensemble.


Genèse 22 : 12-14

L’ange dit: «Ne porte pas la main sur l’enfant et ne lui fais rien, car je sais maintenant que tu crains Dieu et que tu ne m’as pas refusé ton fils unique.»

Abraham leva les yeux et vit derrière lui un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils.

Abraham donna à cet endroit le nom de Yahvé-Jiré. C’est pourquoi l’on dit aujourd’hui: «A la montagne de l’Eternel il sera pourvu.»


Jésus est en effet le seul candidat à pouvoir s’offrir en sacrifice, le seul qui ressemble à un agneau pure et sans tâche.

Hébreux 4 : 14-16

Ainsi, puisque nous avons un souverain grand-prêtre qui a traversé le ciel, Jésus, le Fils de Dieu, restons fermement attachés à la foi que nous professons.

En effet, nous n’avons pas un grand-prêtre incapable de compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté en tout point comme nous, mais sans commettre de péché.

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir compassion et de trouver grâce pour être secourus au moment opportun.

L’accomplissement de Jésus

Grâce à l’action de Jésus, nous avons maintenant accès au trône. Le voile qui séparait le lieu très saint abritant l’Arche de l’Alliance, du premier compartiment, le lieu saint, s’est déchiré à la mort de Jésus. Nous voyons ici que le rituel sacrificiel est rendu caduc par l’action de Jésus.

Matthieu 27 : 51

Jésus poussa de nouveau un grand cri et rendit l’esprit. Et voici que le voile du temple se déchira en deux depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent.

Les normes divines et la justice de l’Eternel

Aussi les tables de la loi, écrites de la main de Dieu, et qui étaient disposées dans l’Arche, sous le propitiatoire, nous révèlent les normes de Dieu.

Le monde ne saurait fonctionner sans règles, c’est d’ailleurs ce que nous constatons aujourd’hui, le monde souffre car ces commandements ne sont pas suivis.

C’est pour cela que ces normes étaient disposées près de la présence visible de Dieu, qui se manifestait juste au dessus du propitiatoire.

L’univers fonctionne grâce un ensemble de lois immuables, sans lesquelles il sombrerait dans le chaos.

Les règles de Dieu s’y apparentent. Le monde sombre quand il n’en fait qu’à sa tête. Moïse avait dû placé les tables de la loi, gravées de la main de Dieu, à l’intérieur de l’arche, alors que les autres lois, écrites de sa main humaine, avait été posées à coté et à l’extérieur de l’arche.

Aucun lieu n’est vivable et exploitable sans normes et règlements. Non pas que Dieu inflige la mort, c’est le non respect des commandements qui entraînent naturellement le péché et la mort. Entre les tables de la loi et la présence de Dieu manifestée au milieu des chérubins, se trouve le propitiatoire.

Le terme propitiatoire signifie : rendre propice à Dieu, s’attirer les faveurs de la divinité. Jésus en ce sens est le propitiatoire de l’humanité.

De la même manière que le propitiatoire du Tabernacle, ce fameux couvercle d’or massif, cachait à la présence de l’Eternel les tables de la loi juste en dessous, Jésus cache nos manquements à la loi et nos péchés multiples.

Le sang des agneaux qui étaient répandus sur le propitiatoire rachetait les israélites, comme le sang de Jésus rend acceptable les hommes devant le trône de Dieu.

Paul l’explique admirablement dans le chapitre 5 de l’épître aux romains. La seule faute d’Adam et Eve a produit la condamnation de l’humanité tout entière, et la seule justice de Jésus rachète un grand nombre.

Romains 5 : 18-19
Ainsi donc, de même que par une seule faute la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte d’acquittement la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes.

En effet, tout comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, beaucoup seront rendus justes par l’obéissance d’un seul.

L’Arche Céleste et son message

Dans le livre de l’Apocalypse nous voyons que l’arche céleste apparaît après que le monde soit remis à Jésus-Christ.

Apocalypse 11 : 19

Alors le temple de Dieu qui est dans le ciel fut ouvert et l’arche de son alliance apparut dans son temple. Il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, un tremblement de terre et une forte grêle.

C’est cette arche qui importe aujourd’hui, et non le meuble physique de l’ancien testament, dut-il encore existé quelque part sur terre.

L’Arche de l’Ancien Testament préfigurait le salut et la justice du seigneur via le propitiatoire. Elle révélait par sa présence entre les chérubins, la volonté de l’Eternel d’habiter avec nous dès le début, que la chute d’Adam et Eve ne l’avait pas pris au dépourvu et que le projet initial était en voie de restauration.

Ainsi le voile qui nous séparait de lui fut déchiré à la mort de Jésus, nous permettant à nouveau d’accéder au créateur.

La mort qui devait frapper tout le monde a frappé Jésus à la place, et cela même si les normes de la Loi que nous n’avons pas respecté apparaissent comme des enseignements de vie et de stabilité.

Ces lois, qui nous condamnent, sont heureusement cachées sous le propitiatoire. Ces mêmes lois qui seront intégrées en nous à la résurrection, nous protégeant à jamais du péché.

Voir aussi l’article suivant :

Que comprendre de la discussion de Jésus avec Nicodème ?Opens in a new tab.

Qu’est ce que l’Harmaguédon dans la Bible ?

Si le terme Babylone prête à confusion dans le livre de l’Apocalypse, le terme « Harmaguédon » a poussé encore plus de théologiens à s’embourber dans des interprétations fantaisistes (voir article précédent sur la Babylone de l’Apocalypse). Il est une chose très dommageable d’interpréter tout le contenu du Nouveau Testament de manière littérale. A de nombreuses reprises…

Continue reading

Le monde avant le péché d’Adam était il sans mort ni douleur ?

Voilà une question intéressante que tout le monde peut, et devrait se poser, et particulièrement ceux qui intègrent à la genèse le processus évolutif. Pour ma part il m’apparait difficile, si ce n’est impossible, d’intégrer l’histoire évolutionniste à la genèse. J’ai déjà exposé des arguments dans l’article « La Bible est elle compatible avec la théorie de…

Continue reading

Que représente la Babylone de l’Apocalypse ?

Comme l’Apocalypse de Saint Jean reprend plusieurs fois le terme “Babylone”et que le livre de l’Apocalypse présente des éléments ayant trait à la fin du monde et au Jour du Seigneur, la Babylone de l’Apocalypse fait l’objet de multiples interprétations. Cependant une étude objective et approfondie de l’Apocalypse démontre qu’il ne faut pas interpréter littéralement…

Continue reading

L’Univers, l’Entropie, et le Dieu de la Bible

Parfois appelée «loi du désordre» ou «loi de la décomposition», la deuxième loi de la thermodynamique (2LT) peut être l’un des concepts les plus mal compris (et souvent mal utilisés) dans le débat création / évolution aussi bien par les créationnistes que les évolutionnistes. La 2LT est l’une des lois les plus parfaites de la…

Continue reading

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces centaines d'heures de recherche afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques et le débat création/évolution.

Recent Content