Qui a écrit le Livre d’Esaïe ? Et quand ?

Esaïe a-t-il écrit le livre d’Esaïe ? La question pourrait paraître étrange et bête, mais bien des critiques et des académiciens pensent que la rédaction d’Esaïe doit au moins en partie ne pas être attribuée à Esaïe. Qu’en est-il ? Esaïe est-il vraiment l’auteur du livre qui lui est attribué ? Et quand aurait-il écrit ce livre ?

Les académiciens sont d’accord sur le fait qu’Esaïe a écrit au moins une partie du livre qui lui est attribué, mais il y a des éléments qui les poussent à penser que d’autres auteurs ont apporté des additions.

La recherche récente indique également que même les parties qui n’ont pas été écrites par Esaïe trouvent quand même leur origine avec lui. Mais il y a en réalité un problème avec l’approche séculière de l’étude d’Esaïe. Le livre est rempli de prophéties et cela en pousse plus d’un a essayé d’avancer dans le temps leurs formulations ou à attribuer des évènements futurs à des évènements passés.

Les prophéties d’Esaïe ne traitent pas que de la captivité babylonienne ou du retour de l’exile, elles ne traitent pas non plus que le ministère de Jésus – elles couvrent littéralement toute l’histoire jusqu’au dénouement final. Mais tout le monde n’a pas le privilège de s’en rendre compte. Faut-il encore s’humilier devant le Seigneur et le rechercher ardemment pour cela.

Esaïe a bien écrit son livre au 8ème siècle de notre ère. Cela n’exclut pas que ses disciples aient apporté une touche d’édition ou fait un travail de recollection, mais le livre a toujours été attribué à Esaïe et il n’y a aucune preuve que d’autres l’aient composé. On ne sait pas comment exactement il a été composé et rendu sous sa forme finale, mais le livre prophétique comporte le sceau de l’inspiration divine en ce sens qu’il prédit des évènements de manière vérifiable.

Le découpage en trois parties du livre d’Esaïe

Les académiciens s’accordent sur l’historicité d’Esaïe durant le 8ème siècle avant notre ère, à un moment où les évènements rapportés par Esaïe ont eu lieu. Ceci correspond aux 39 premiers chapitres de son livre d’Esaïe lorsque la captivité babylonienne n’était pas encore une réalité.

La période avant la captivité babylonienne

Esaïe 39 : 5-7

Alors Ésaïe dit à Ézéchias: Écoute la parole de l’Éternel des armées!

Voici, les temps viendront où l’on emportera à Babylone tout ce qui est dans ta maison et ce que tes pères ont amassé jusqu’à ce jour; il n’en restera rien, dit l’Éternel.

Et l’on prendra de tes fils, qui seront sortis de toi, que tu auras engendrés, pour en faire des eunuques dans le palais du roi de Babylone.

La destruction de Jérusalem et la captivité babylonienne

La destruction de Jérusalem et l’exil babylonien ont eu lieu au sixième siècle avant notre ère, pourtant dans les chapitres 40 à 55, Esaïe parle de ces événements comme s’ils s’étaient déjà produits.

Esaïe 40 : 1-2

Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu.
Parlez au coeur de Jérusalem, et criez lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu’elle a reçu de la main de l’Éternel Au double de tous ses péchés.

Ésaïe 42 semble parler de la destruction d’Israël comme d’un événement du passé :

Esaïe 42 : 24-25

Qui a livré Jacob au pillage, Et Israël aux pillards? N’est-ce pas l’Éternel? Nous avons péché contre lui. Ils n’ont point voulu marcher dans ses voies, Et ils n’ont point écouté sa loi.

Aussi a-t-il versé sur Israël l’ardeur de sa colère Et la violence de la guerre; La guerre l’a embrasé de toutes parts, et il n’a point compris; Elle l’a consumé, et il n’y a point pris garde.

Et dans Esaïe 43, les Juifs semblent être à Babylone :

Esaïe 43 : 14

Ainsi parle l’Éternel, Votre rédempteur, le Saint d’Israël: A cause de vous, j’envoie l’ennemi contre Babylone, Et je fais descendre tous les fuyards, Même les Chaldéens, sur les navires dont ils tiraient gloire.

Bien évidemment s’il s’agit de prophéties, il n’y a pas être surpris qu’Esaïe ait rapporté des évènements qui allaient se produire après lui.

La période du second temple

Au chapitre 56, Esaïe passerait, à un moment où le deuxième temple était au moins en construction. Le narrateur reste dans cette période jusqu’à la fin du livre mais nous allons revoir cela plus bas.

Les avis partagés des académiciens

Quand on lit le livre d’Isaïe, on remarque un changement de style significatif au chapitre 40. Après 39 chapitres de prose, les 27 chapitres suivants sont de la poésie. Et il n’y a plus de mentions d’Ésaïe à partir de ce moment-là. Pourtant il y a plusieurs liens entre tous les livres d’Esaïe, notamment quand il s’agit du Messie (voir lien proposé plus bas).

1.La division en trois parties du livre d’Esaïe

Les chercheurs divisent généralement Esaïe en trois sections distinctes en fonction des changements dans la chronologie, en supposant qu’il y a eu au moins trois auteurs. Apparemment, Ésaïe («proto-Ésaïe») a écrit les chapitres 1 à 39, un auteur anonyme vivant pendant l’exil («deutéro-Ésaïe») a écrit 40–55 et un autre auteur anonyme vivant après l’exil («trito-Ésaïe») a écrit 56–66.

2.Une écriture multiple par des dizaines de disciples

D’autres soutiennent qu’Ésaïe a probablement écrit une section encore plus petite du livre, peut-être uniquement sept chapitres (6–12). Le reste du livre serait l’œuvre de nombreux disciples qui ont vécu au cours des 400 années qui ont suivies Esaïe.

Selon cette théorie, nous n’avons pas simplement trois Esaïe, mais des centaines. Et la chronologie n’est plus divisée en trois sections nettes. Des portions de 1 à 39 ont été écrites pendant l’exil. Des portions de 40 à 55 ont été écrites avant l’exil.

Esaïe comme source originale des 66 chapitres

D’autres encore, comme le Dr John Oswalt, soutiennent qu’Ésaïe a été la source originale des 66 chapitres, mais que le livre a été assemblé au fil des ans à partir de ses œuvres rassemblées : ses discours, sermons, discours et commentaires.

Je ne suis pas du tout sûr qu’Esaïe lui-même ait écrit le livre tel que nous l’avons. Cependant, je crois que tout ce qui est dans le livre provient d’Esaïe et probablement que ses disciples ont été ceux qui ont recueilli ce qu’il a dit et commenté et l’ont mis dans sa forme actuelle. —Dr. John Oswalt1

Esaïe est le seul auteur présenté dans le livre. Pour autant que nous le sachions, le livre a toujours existé en tant que collection unique, et il a toujours été appelé Esaïe. Le plus ancien exemplaire d’Esaïe que nous ayons provient des manuscrits de la mer Morte, datés d’environ 175 av.J-C voire avant. C’est un rouleau unique de bout en bout, sans divisions ni signaux d’un copiste indiquant qu’il y a une sorte de changement entre les chapitres 39 et 40.

Le problème de l’approche séculière du livre d’Esaïe

Une grande partie du monde académique de ces deux derniers siècles a assigné plusieurs écrivains à Ésaïe, divisant comme indiqué plus haut le livre en trois sections: 1–39, 40–55 et 56–66. Cependant, ces divisions découlent d’une ignorance de la prophétie prédictive. Cette position limite non seulement le pouvoir de Dieu de communiquer avec son peuple, mais ignore également la grande variété d’affirmations spécifiques et prédictives à propos de Jésus-Christ dans le livre.

Esaïe a prophétisé de 739 à 681 avant JC à une nation qui avait été rebelle au Seigneur. Au lieu de le servir avec humilité et d’offrir amour à ses voisins, la nation de Juda a offert des sacrifices insignifiants dans le temple de Dieu à Jérusalem et a commis des injustices dans toute la nation. Le peuple de Juda a tourné le dos à Dieu et s’est aliéné de lui, ce qui a créé le besoin des déclarations de jugement d’Ésaïe – déclarations faites dans l’espoir que le peuple élu de Dieu reviendrait à lui.

Le livre d’Esaïe nous fournit l’image prophétique la plus complète de Jésus-Christ dans tout l’Ancien Testament. Il comprend toute l’étendue de sa vie: l’annonce de sa venue (Ésaïe 40: 3-5), sa naissance virginale (7:14), sa proclamation de la bonne nouvelle (61: 1), sa mort sacrificielle (52: 13–53: 12) et son retour pour réclamer les siens (60: 2–3). En raison de ces textes et de nombreux autres textes christologiques d’Esaïe, le livre est un témoignage d’espérance dans le Seigneur, celui qui sauve son peuple d’eux-mêmes.

L’approche séculière n’envisage pas qu’une prophétie puisse avoir été faite avant les évènements annoncés. Il faut donc soit avancer le livre dans le temps, ce qui est devenu compliqué avec les Manuscrits de la Mer Morte qui ferment la porte au 2ème siècle av.J-C ou soit il faut trouver des évènements anciens qui correspondent aux prophéties (finalement faites à rebours dans l’esprit sceptique). On voit cela avec le chapitre 66 d’Esaïe ou on essaie d’attribuer le contenu au second temple :

Esaïe 66 : 12, 18, 19, 20, 22, 23

Car ainsi parle l’Éternel: Voici, je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, Et la gloire des nations comme un torrent débordé, Et vous serez allaités; Vous serez portés sur les bras, Et caressés sur les genoux.

Je connais leurs oeuvres et leurs pensées. Le temps est venu de rassembler toutes les nations Et toutes les langues; Elles viendront et verront ma gloire.

Je mettrai un signe parmi elles, Et j’enverrai leurs réchappés vers les nations, A Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l’arc, A Tubal et à Javan, Aux îles lointaines, Qui jamais n’ont entendu parler de moi, Et qui n’ont pas vu ma gloire; Et ils publieront ma gloire parmi les nations.

Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, En offrande à l’Éternel, Sur des chevaux, des chars et des litières, Sur des mulets et des dromadaires, A ma montagne sainte, A Jérusalem, dit l’Éternel, Comme les enfants d’Israël apportent leur offrande, Dans un vase pur, A la maison de l’Éternel.

Car, comme les nouveaux cieux Et la nouvelle terre que je vais créer Subsisteront devant moi, dit l’Éternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom.

A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Éternel.

Il est question ici de la restauration finale de toutes choses, de l’avènement de l’Éternel, de l’évangélisation à toutes les nations, de la création de la nouvelle terre et du nouveau ciel…Bien sûr tout cela est dit de manière poétique et parfois les informations peuvent avoir plusieurs applications ou bien des évènements anciens peuvent laisser la place à des évènements dans le futur en l’espace de quelques versets, mais le livre d’Esaïe est par nature prophétique et il ne faut donc pas l’avancer dans le temps ou l’attribuer à d’autres auteurs en raison de l’époque des divers évènements rapportés.

Le livre d’Esaïe prouve l’inspiration divine de la Bible, car le fait de le placer au 8ème siècle ou au 5ème siècle ne change rien en ce qui concerne les annonces prophétiques vérifiables accomplies en Jésus-Christ et bien d’autres.

Esaïe 45 : 22-24

Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre.

Je le jure par moi-même, La vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée: Tout genou fléchira devant moi, Toute langue jurera par moi.

En l’Éternel seul, me dira-t-on, résident la justice et la force; A lui viendront, pour être confondus, Tous ceux qui étaient irrités contre lui.

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

  1. https://zondervanacademic.com/blog/who-wrote-isaiah.

A lire également