Qui est l’homme vêtu de lin dans Daniel chapitre 10 ? Et qui s’adresse à Daniel ? l’homme ou un ange ?


La vision du chapitre 10 de Daniel ne comporte pas les nombres parfois compliqués à utiliser des chapitres 7, 8 et 9, mais un certain débat existe quant à l’identité de l’homme vêtu de lin.

Il faut dire qu’entre la vision de cet homme, le personnage qui touche Daniel, Michel, et le chef du royaume de Perse qui est opposé au “personnage”, on ne sait plus très qui est qui et quoi est quoi.

Il faut pour démêler cette vision travailler méthodiquement.

L’identité de l’homme vêtu de lin

Commençons par l’homme vêtu de lin. Il est quasiment certain qu’il s’agisse de Jésus. Le Livre de l’Apocalypse présente une description très similaire.

Ainsi il porte dans Daniel 10 des habits de lin, une ceinture d’or, son visage flamboie comme l’éclair, ses pieds ont l’éclat du bronze poli, ses yeux sont pareils à des flammes ardentes et quand il parle le son de sa voix retentit comme une grande foule.

Apocalypse 1 : 13-15 présente un “Fils d’homme” vêtu d’une longue robe et ayant une ceinture d’or. Ses yeux sont comme une flamme de feu, ses pieds sont semblables à de l’airain ardent, et sa voix est comme le bruit de grandes eaux.

La description est fortement similaire, il ne peut s’agir que de Jésus. En plus seul Daniel voit l’homme, une scène qui ressemble à celle de Jésus quand il se révèle à Paul.

C’est surtout la suite du chapitre 10 de Daniel qui aiguille parfois en erreur.

Qui touche Daniel et qui lui parle ?

Remarquons que Daniel perd connaissance en contemplant la gloire de cet homme. C’est ensuite qu’il est relevé.

Il se pourrait bien ici qu’il s’agisse d’un ange et pas de l’homme en question. Mais ce n’est pas certain. En fait il ne faut pas se focaliser tout de suite sur l’identité de ce personnage qui touche Daniel.

Qui est Michel ?

C’est l’identité de Michel qui doit nous aider à mettre de l’ordre dans nos têtes quant à ce chapitre 10.

Beaucoup de chrétiens ne font pas le lien entre Michel et Jésus, et pourtant ce lien est manifeste : il s’agit de la même personne. On ne peut pas ne pas l’apercevoir dans Daniel 12 :

Daniel 12 : 1-2

En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés.

Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle

Jésus reprend cette prophétie dans Matthieu 24. Il s’agit aussi bien dans Daniel 12 que dans Matthieu 24 d’annoncer l’arrivée du Messie et la résurrection qui s’en suivra.

En contexte, ce personnage Michel ou Micaël ne peut qu’être Jésus. Il ne s’agit que d’un nom supplémentaire qui lui est donné, comme Emmanuel.

Le nom Michel veut dire : celui qui est comme Dieu.

Ce n’est nul autre que Jésus, le défenseur des enfants du peuple de Daniel, ce n’est pas un personnage tiers, pas même un ange puissant, qui va se lever au dernier jour, mais Jésus, le tout-puissant, le créateur.

Il se pourrait que les traductions classiques de Daniel 10 : 13 commettent une petite erreur dans le texte. Lisons le texte.

Daniel 10 : 13

Mais le chef du royaume de Perse s’est opposé à moi durant vingt et un jours. Alors Michel, l’un des principaux chefs, est venu à mon aide et je suis resté là auprès des rois de Perse

Michel est décrit ici comme “l’un” des principaux chefs. Certaines traductions anglaises rendent “premier” des chefs en chef. Il n’y a en effet pas une pléthore de chef, il n’y en a qu’un : Jésus.

D’ailleurs Daniel 10 : 21 abonde clairement dans ce sens.

Daniel 10 : 21

Mais auparavant, je vais te révéler ce qui est écrit dans le livre de vérité. Personne ne me soutient contre tous ces adversaires, excepté Michel, votre chef.

Tout comme dans Daniel 12, le rôle et l’importance qui sont donnés à Michel sont trop conséquents pour qu’il s’agisse d’un être angélique classique. Il n’y a aucune raison à ce qu’il n’y ait eu qu’un ange qui ait soutenu l’ange qui a touché Daniel.

Par contre, s’il s’agit de Jésus, cela peut se comprendre, car l’aide de Jésus est unique en puissance et en autorité.

On voit également qu’il n’y a qu’un chef et non plusieurs.

En plus le “votre chef” est affecté à Daniel et son peuple, il ne peut donc s’agir d’un chef d’ange, mais bien du créateur qui est aussi bien le chef des anges que des humains.

Le chef du royaume de Perse

Il y a certainement un lien à faire entre les 3 semaines de deuil de Daniel au verset 2 et les 21 jours d’opposition entre le personnage qui touche Daniel et le chef de la Perse.

Ce chef de la Perse ne peut être un roi classique. Tout comme dans le récit du roi de Tyr dans Ezéchiel 28, il y a derrière le roi, Satan. Nous avons ici une opposition angélique. Et comme cette opposition a durée 21 jours, il apparait difficile que le personnage qui touche Daniel soit Jésus. Ce dernier n’aurait pas eu besoin de lutter 21 jours.

En plus le personnage qui touche Daniel et lui parle à reçu l’aide de Michel (Jésus). Il y a donc deux personnages dans ce chapitre 10, l’homme vêtu de lin et un ange, à moins que Jésus ne parle de lui même à la 3ème personne.

J’ai personnellement tendance à pencher en faveur de deux personnages distincts.

Le chef du royaume de Perse est quant à lui Satan dans ce contexte.

2 Corinthiens 12 : 2-4 : Paul suggère-t-il que l’âme pourrait quitter le corps ?

L’idée que les humains seraient formés par deux entités : une âme (ou esprit) + un corps physique qui pourraient exister séparément l’un de l’autre (généralement appelé dualisme), est étrangère à la pensée biblique. L’âme est elle immortelle selon la Bible ? Toute dérogation à cet enseignement doit être clairement fondée sur le contexte et…

Continue reading

L’inscription de Nazareth a-t-elle un lien avec la Résurrection de Jésus ?

Une tablette de marbre conservée à la Bibliothèque nationale de France, mesurant environ 59 cm x 36 cm x 6 cm, a attiré beaucoup d’attention récemment. Connue sous le nom d’inscription de Nazareth (ou tablette de Nazareth), elle est citée comme preuve archéologique potentielle des récits bibliques de la résurrection du Christ. Cependant, des rapports…

Continue reading

L’Archéologie et l’histoire confirment-ils le Nouveau Testament ?

Les points de vue modernes sur Jésus de Nazareth et les Évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean considèrent généralement ces récits et le Jésus qu’ils décrivent comme étant basés sur un noyau historique, mais aussi comme une construction mythologique formée et écrite dans les générations qui ont suivi la vie de Jésus. Ces récits…

Continue reading

En quelle année l’Apôtre Paul s’est il converti à Jésus ?

Nous pouvons avoir une bonne idée de la date de conversion de Paul à partir du livre des Actes des Apôtres et de la lettre aux Galates. L’ordre consécutif et chronologie des écrits de Luc Avoir une série d’événements présentés dans un ordre consécutif serait d’une grande aide pour établir une chronologie autour de la…

Continue reading

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces centaines d'heures de recherche afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques et le débat création/évolution.

Recent Content