Qu’est-ce qui a causé le Déluge de Noé ?


Que s’est-il donc passé pour qu’un déluge aussi dévastateur s’abatte sur le monde et détruise tout sur son passage ? Nous allons dans cet article traiter les deux questions suivantes :

  • Qui a causé le déluge et pourquoi ?
  • Comment Dieu a provoqué le déluge ?

Le déluge a été causé par l’éclatement de la croûte terrestre qui a provoqué l’évaporation massive d’eau de mer de par le matériel chaud qui s’échappait du manteau – cela a causé des geysers qui sont retombés sous forme de pluies diluviennes.

Qui a causé le déluge et pourquoi ?

Le Déluge a été provoqué par l’Éternel, le Dieu de la Bible qui est Créateur de l’univers. L’évènement a été déclenché à la suite d’un constat flagrant sur l’humanité qui était mauvaise (Genèse 6 :5-7).

L’Eternel vit que les hommes faisaient de plus en plus de mal sur la terre : à longueur de journée, leur cœur ne concevait que le mal. Alors l’Eternel eut des regrets au sujet de l’homme qu’il avait fait sur la terre, il en eut le cœur affligé. Il dit alors : Je supprimerai de la surface de la terre les hommes que j’ai créés. Non seulement les hommes, mais jusqu’aux animaux, jusqu’aux bêtes qui se meuvent à ras de terre et jusqu’aux oiseaux du ciel, car je regrette de les avoir faits.

Le chapitre 6 de la Genèse passe beaucoup de temps à nous expliquer ce qui a motivé Dieu a déclenché le déluge :

Aux yeux de Dieu, les hommes s’étaient corrompus et avaient rempli la terre d’actes de violence. Dieu observait ce qui se passait sur la terre, il vit que le monde était corrompu, car toute l’humanité suivait la voie du mal. Alors Dieu dit à Noé : C’est décidé ! Je vais mettre fin à l’existence de toutes les créatures car, à cause des hommes, la terre est remplie d’actes de violence. Je vais détruire la terre.

On note au passage que Dieu devait détruire la terre également. Cela explique la séparation des continents, la formation des hautes montagnes et les conditions moins favorables à la vie qui ont été en vigueur après le déluge.

Juste avant que l’Éternel indique à Noé d’entrer dans l’arche, on constate que Dieu avait fait une dernière analyse de l’humanité, pour savoir si d’autres personnes devaient être sauvées, mais résolument nul autre que Noé ne fut trouvé juste (Genèse 7:1).

Puis l’Eternel dit à Noé : Entre dans le bateau, toi et toute ta famille car je ne vois que toi qui sois juste parmi tes contemporains.

Comment Dieu a t-il provoqué le déluge ?

On ne connait pas l’étendue de l’action divine concernant le mécanisme initial du déluge mais un verset clé nous éclaire fortement (Genèse 7 : 11).

L’an 600 de la vie de Noé, le dix-septième jour du deuxième mois de l’année, quand toutes les sources d’eaux souterraines jaillirent et les écluses du ciel s’ouvrirent

L’ordre qui nous est donné est crucial, les sources d’eaux souterraines (et plus précisément l’eau des fonds océaniques) ont surgi et sont retombées sous forme de pluie.

Dans le modèle biblique, on pense que Dieu a provoqué l’éclatement de la croûte terrestre, ce qui a fait jaillir du matériel bouillant du manteau, causant ainsi l’évaporation massive d’eau de mer sous forme de geyser et retombant ensuite en pluie “diluvienne“.

Exemple d’un Geyser en Iceland

Dans un article publié dans Nature Geoscience1, des scientifiques allemands ont trouvé des preuves suggérant que le manteau terrestre était jusqu’à 148 degrés celsius plus chaud pendant les étapes initiales et formatrices de l’océan Atlantique – lorsque les continents ont commencé à se séparer violemment pour le créer – par rapport à aujourd’hui. Au fil du temps, le manteau s’est refroidi aux niveaux actuels.

Ces résultats suggèrent que le déclenchement du puissant déluge a commencé avec une température de manteau anormalement élevée sous le super continent. Alors que les continents se séparaient, une nouvelle croûte océanique s’est formée rapidement entre eux, et le manteau en fusion a comblé l’écart grandissant.

Les scientifiques allemands ont également noté qu’en moyenne les dorsales océaniques (chaînes de montagne sous-marine) se trouvent aujourd’hui à une profondeur de 2,8 km sous le niveau de la mer. En revanche, les dorsales au-dessus de l’ancien manteau (encore non refroidies) n’auraient été qu’à environ 0,9 km au-dessous du niveau de la mer, soit une différence de presque 2km.

Quel effet cela aurait-il eu ? Des dorsales moins profondes dues à un flux de chaleur plus élevé auraient fait monter le niveau de la mer, expliquant au moins partiellement l’inondation des continents.

Plus tard, alors que le manteau se refroidissait progressivement, les dorsales océaniques se seraient enfoncées, abaissant considérablement le niveau de la mer et drainant l’eau des continents pour mettre fin au déluge.

On voit ici la dorsale de l’Atlantique qui sépare de manière parallèle l’Amérique du sud de l’Afrique. Les deux continents s’emboitaient autrefois mais se sont séparés lors de “l’éclatement des fontaines du grand abîme“.

La croûte terrestre d’avant le déluge était froide et elle a été remplacée par une nouvelle croûte chaude lors du déluge. Par nature ce qui est chaud occupe plus de place, de volume. Le sol marin s’est donc élevé, à 1.5-2km plus haut que l’ancienne croûte, ce qui a provoqué l’inondation des continents. A cela on ajoute le fait que 5% en moyenne du magma est composé d’eau. Cette eau additionnelle n’était pas présente à la surface de la terre auparavant et on comprend donc mieux pourquoi l’eau occupe jusqu’à 70% de la surface terrestre aujourd’hui. Ce n’était probablement pas le cas avant le déluge.

Le récit biblique des tribus teutoniques de Scandinavie

Une fois n’est pas coutume, le récit du déluge chez les scandinaves semblent offrir quelques descriptions “géologiques” intéressantes qui appuient le modèle diluvien biblique :

La terre elle-même commença à perdre sa forme. Déjà les étoiles dérivaient du ciel et tombaient dans le vide béant. … Des flammes jaillirent des fissures des roches; partout il y avait un sifflement de vapeur. Toutes les choses vivantes, toutes les plantes, ont été effacées. …

Et alors toutes les rivières, toutes les mers se levèrent et débordèrent. De tous les côtés, les vagues se heurtèrent aux vagues. Elles gonflèrent et bouillirent et recouvrèrent lentement toutes choses. La terre coula sous la mer… ».2

Les passages en gras soulignent la séparation des continents, les geysers et l’augmentation du niveau de la mer qui font partie intégrante du modèle biblique diluvien. Plus d’infos sur les conséquences du déluge ici.

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

La Parole de Dieu dans vos oreilles !

  1. Brandl, P. A., et al. 2013. High mantle temperatures following rifting caused by continental insulation. Nature Geoscience. 6 (5): 391-394.
  2. The Larousse Encyclopedia of Mythology, Chancellor Press, London, UK, pp. 275-277, 1996.

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents