|

Fin du monde – Que faut-il attendre selon la Bible?

Partager l’article

De nombreuses personnes, chrétiennes ou autres, ont réfléchi sur la fin du monde dans toutes les époques. Certaines, friandes de chiffres et de prophéties, se sont même aventurées à déterminer des dates pour celle-ci. Mais peut-on réellement parler de fin du monde et que cela veut-il dire au juste ? Dans cet article nous allons intéresser à ce qu’en dit la Bible car il se pourrait bien qu’elle soit la meilleure candidate en la matière!

La fin du monde – un concept qui s’est émancipé de la sphère religieuse

De plus en plus de gens croient en la fin du monde et le sujet n’est clairement plus confiné au cercle religieux, bien au contraire. Problèmes environnementaux, épuisement des ressources, guerre nucléaire, pandémie, tous les ingrédients sont là pour faire paniquer les populations et faire réfléchir les scientifiques, les penseurs etc…

Jacques Cousteau parlait des dégâts irréversibles dans les océans. Dennis Meadows de son côté a même carrément dit en 1972 « Je pense vraiment que l’humanité n’a plus de chances de s’en sortir« .

Le Docteur en biologie et ingénieur agronome, Pablo Servigne, déclencheur du courant de pensée de la collapsologie, a poursuivi dans la logique en disant « L’effondrement est pour notre génération d’ici 2030. Trop de facteurs se combinent pour échapper à l’effondrement« .

Bible, Prophétie, Archéologie et Science

Découvrez les études thématiques de QQLV (pdf ou version imprimée) et des contenus édifiants afin d’explorer le modèle biblique, de renforcer votre foi et de découvrir la magnificence du Créateur et ses plans pour l’humanité!

Avec un certain intérêt on note que la fin du monde inquiète plus les non croyants que les croyants! Et nous allons comprendre pourquoi. En tant que chrétiens, nous pensons que Dieu est le créateur, il est décrit comme le commencement et la fin, ainsi les concepts de création et de fin du monde sont liés dans la Bible.

L’origine et le dénouement sont contrôlés par Dieu et ce que Dieu nous enseigne sur la finalité des choses nous rassure. Comme les athées rejettent le fait qu’il y ait un créateur, ils doivent composer sans lui lorsqu’ils réfléchissent à la fin du monde. Ils sont seuls pour affronter les problèmes inextricables de la planète.

Job 19 : 25-27

Mais je sais, moi, que mon défenseur est vivant : en dernier lieu il surgira sur la poussière.
Après que cette peau aura été détruite, moi, dans mon corps je contemplerai Dieu.
Oui, moi, je le verrai prendre alors mon parti, et, de mes propres yeux, je le contemplerai. Et il ne sera plus un étranger pour moi. Ah ! mon cœur se consume d’attente au fond de moi.

Fin du monde ou fin d’un monde?

Bibliquement, il n’y a pas de fin du monde au sens d’une fin totale de l’humanité ou du vivant mais plutôt la fin d’un monde ou du monde actuel! En effet le message biblique, à travers les prophètes, les apôtres et Jésus lui-même, promet une nouvelle terre, une nouvelle création (2 Pierre 3, Apocalypse 21, Esaïe 65-66).

En ce sens c’est notre monde actuel qui est appelé à disparaître mais il sera remplacé ou renouvelé et cela constitue l’espoir des chrétiens. Cela veut dire que la fin du monde est le début d’un nouveau monde pour les croyants du texte biblique!

On concèdera que l’appellation « fin du monde » reste pertinente et nous la conserverons dans cet article comme indiquant la fin du monde actuel.

L’espoir biblique n’est pas à ranger dans le survivalisme et il ne nécessite aucun bunker et aucune préparation pour savoir vivre en autonomie dans la forêt!

Esaïe 25 : 8-9

Il fera disparaître la mort à tout jamais. Et de tous les visages le Seigneur, l’Eternel,
effacera les larmes, et sur toute la terre,  il fera disparaître l’opprobre pesant sur son peuple. L’Eternel a parlé. Et l’on dira en ce jour-là : Voyez, c’est notre Dieu en qui nous espérions, il nous a délivrés. Oui, c’est en l’Eternel que nous avons placé notre espérance.
Maintenant, jubilons et réjouissons-nous puisqu’il nous a sauvés.

Fin du monde littérale ou symbolique?

Cette fin du monde n’est pas une fin symbolique mais la fin physique de cet univers « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point (Mt 24 :35)» « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée (2 Pierre 3 :10)».

Bien que les populations passées aient pu penser que la fin du monde était proche, nous pouvons affirmer que notre époque présente est la plus dangereuse de toute pour la terre et ses habitants. Le potentiel d’auto destruction a atteint son paroxysme et cela sans mentionner les nombreuses dégradations écologiques qui affectent et vont continuer d’affecter la vie des gens de cette planète. Nous avons l’impression que la planète est au bout du rouleau.

Daniel 12 : 1-3

En ce temps-là, se lèvera Michel, le grand chef qui a pour mission d’aider ton peuple. Ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a jamais eu depuis que des nations existent jusqu’à ce moment-là. En ce temps-là seront sauvés ceux de ton peuple dont le nom est inscrit dans le livre. 

Les nombreux humains qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte et l’horreur éternelles.  Les hommes qui auront eu de la sagesse resplendiront alors comme le firmament, ceux qui auront amené un grand nombre à être justes brilleront comme les étoiles, à toujours et à jamais.

A quand la fin du monde?

Tant de personnes ont à travers l’histoire et particulièrement dans les deux derniers millénaires parlé de la fin du monde et ont tenté de déterminer des dates. Les Apôtres eux-mêmes ont un temps cru que la fin se produirait de leur vivant mais ils ont compris ensuite que le projet divin allait dépasser leur existence. Puis d’autres ont emboîté le pas et ont déterminé des dates précises pour la fin du monde:

  • Martin, évêque de tour (400)
  • Hans Hut (1528)
  • Henry Archer (1700)
  • William Miller (1844)
  • Charles Russel (1914)
  • Herbert W. Armstrong (1936)
  • Le calendrier Maya (2012)
  • Isaac Newton (2060)

D’autres noms pourraient encore être cités mais nous avons là une sélection tout au long de l’histoire de personnes qui ont déterminé des dates pour la fin. Pourtant la Parole de Jésus était claire:

Matthieu 24:36

Quant au jour et à l’heure où cela se produira, personne ne les connaît, ni les anges du ciel, ni même le Fils; personne, sauf le Père, et lui seul.

Actes 1 : 6

Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.

Tout ce que nous pouvons savoir au sujet du timing de la fin du monde est la saison:

Matthieu 24 : 32

Que l’exemple du figuier vous serve d’enseignement : quand ses rameaux deviennent tendres et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche.

Sans prendre trop de risque je pense que nous sommes plus d’un à réaliser que les « rameaux du figuier » sont maintenant « très tendres » et que l’été est proche!

Que faut-il espérer de la fin du monde selon la Bible?

Cet article n’est pas à classer dans le survivalisme comme déjà dit plus haut. Il cherche à apporter de l’espoir et du réconfort. On pourrait trouver cela étrange compte tenu des malheurs qui s’abattent sur le monde et compte tenu de ceux qui pourraient encore survenir mais en réalité avoir une feuille de route claire et connaître l’issue finale des événements permet d’approcher l’avenir avec une grande confiance. Il nous permet de bien nous situer et d’adopter le bon comportement.

Notez par exemple un des derniers commentaires de Jésus sur la situation « mentale » des peuples juste avant son retour.

Luc 21 :25-26

Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées

Au vu des risques qui pèsent actuellement sur la terre et tous ses habitants, tel que le risque nucléaire, les problèmes économiques et environnementaux, on perçoit clairement un fort stress dans les populations, un stress que semblait annoncer Jésus… Et le passage sur l’angoisse des nations « au bruit de la mer et des flots« , ne pourrait-il pas nous faire penser à l’augmentation du niveau de la mer (bien que le sujet soit complexe)?

On pourrait ajouter à cela les peurs provoquées, en particulier chez les jeunes, par le réchauffement climatique. Bien que l’article en question ne traite pas de ce sujet, je me contenterais de dire que je reste prudent, il y a un réchauffement climatique mais certains scientifiques indiquent qu’il n’est pas forcément dû au CO2 rejeté par l’homme (qui n’équivaut qu’à 5% des émissions totales, la majorité, 95%, étant composée d’émissions naturelles).

Ce réchauffement pourrait être naturel (soleil, tâches solaires, cycle long, rétablissement du climat après le déluge qui a créé l’antarctique par l’ère glaciaire et les hyper cyclones provoqués, autres raisons…) comme cela s’est produit maintes fois dans le passé car le climat n’a jamais été stable au degré près ou « réglé » (voir la période chaude romaine entre 1 et 400, la période chaude médiévale entre 900 et 1300 et le fait qu’il y avait jusqu’à 15 fois plus de CO2 dans le passé lointain ce qui permettait d’ailleurs à la terre de mieux se porter, le CO2 étant la nourriture des plantes et permettant le verdissement des déserts).

Le réchauffement climatique pourrait aussi avoir une origine « divine » (se rappelant que Dieu a agi maintes fois sur le climat dans le passé, notamment dans le livre de la Genèse). On se rappelle comment Jésus parlait des « puissances célestes ébranlées ». Certaines des plaies énoncées dans le livre de l’Apocalypse pourraient correspondre (brûlures, grêles…) – voir la synthèse des 7 sceaux, 7 trompettes et 7 fléaux dans l’article suivant (notamment le 6ème fléau, la 4ème trompette et le 4ème fléau):

Apocalypse 15 et 16 – Que sont les 7 Fléaux et les 7 Coupes? – Synthèse des 7 sceaux, des 7 trompettes et des 7 fléaux

Joël 3 : 3-5 (BDS)

Je produirai des signes prodigieux dans le ciel, sur la terre : du sang, du feu  et des colonnes de fumée. Et le soleil s’obscurcira, la lune deviendra de sang avant que vienne le jour de l’Eternel, ce jour grand et terrible. Alors tous ceux qui invoqueront l’Eternel seront sauvés

Certains scientifiques créationnistes avancent que l’augmentation du taux de CO2 dans l’air pourrait ne pas être la cause du réchauffement mais être causé par celui-ci! Le Dr Vardiman dans une présentation vidéo a fait référence à un graphique montrant que les fluctuations du CO2 atmosphérique suivent les fluctuations correspondantes de la température atmosphérique.1

Une bonne connaissance de la Parole de Dieu permet d’avoir de l’espoir quand l’ignorer engendre la survenue de tous les stress et inquiétudes possibles. Dieu annonce dans Genèse 8 que le climat de la terre allait rester fonctionnel jusqu’à son retour et la fin de cette terre (ce qui bien sûr n’exclut pas les fléaux et des variations climatiques):

Genèse 8 : 22

Aussi longtemps que durera la terre, semailles et moissons, froid et chaleur, été, hiver, et jour et nuit jamais ne cesseront.

Doit-on prévoir une grande guerre comme précédant la fin du monde ?

De manière très étonnante pour certains, la Bible n’annonce pas le retour de Jésus comme intervenant au milieu ou à la fin d’une grande guerre. Elle annonce des guerres certes qui vont rythmer l’histoire mais pas spécifiquement une guerre terrible avant le retour de Jésus. En fait la Bible semble annoncer le contraire d’une guerre avant le retour de Jésus:

Luc 21 : 9

Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas encore la fin

1 Thessaloniciens 5 : 3

Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.

La croyance en une guerre terrible tient à une mauvaise interprétation du terme hébreu « Harmaguédon » que nous retrouvons dans Apocalypse 16:16. Le Livre de l’Apocalypse fait appel à de nombreux événements de l’Ancien Testament qu’il utilise pour faire passer des messages à travers des codes. De nombreux éléments ne doivent en conséquent pas être interprétés littéralement.

Le terme Harmaguédon qui renvoie à la vallée de Megiddo, qui ne mesure que 6 hectares, ne va pas contenir toute la population mondiale et être le théâtre d’une guerre sanglante avant le retour de Jésus. Prudence à ceux qui voient venir les russes, les chinois ou les iraniens de l’orient!

Harmaguédon fait référence à l’épisode du Mont Carmel où Élie avait confronté le peuple d’Israël, il faut, pour comprendre l’idée que Jean veut transmettre dans Apocalypse 16, lire le passage d’1 Rois 18 où les Israélites avaient dû choisir dans un moment décisif entre Baal et l’Éternel. Il faut aussi se remémorer que les armées venues de l’Est avait conquis Babylone en asséchant le fleuve de l’Euphrate, ses événements historiques sont repris dans l’Apocalypse pour faire passer des messages.

Que représente l’Harmaguédon dans le livre de l’Apocalypse?

Le livre de l’Apocalypse s’adresse à toutes les époques et son contenu est rempli de symboles. Les enjeux sont spirituels, il ne s’agit pas d’une bataille physique dans une vallée de 6 hectares, mais d’une bataille spirituelle, d’allégeance à l’Éternel ou à la « Bête ».

Luc 12 : 39-40

Vous le savez bien : si le maître de maison savait à quel moment le voleur va venir, il ne le laisserait pas pénétrer dans sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à un moment que vous n’auriez pas imaginé que le Fils de l’homme viendra.

Doit-on prévoir une fin nucléaire?

Bien que l’interprétation d’une guerre dans la vallée de Megiddo puisse être écartée, certains pourraient peut-être penser qu’une fin nucléaire est possible. Un envoi de bombes nucléaires entre grandes nations tuerait non seulement un nombre incalculable d’être-humains, de par l’explosion et les radiations, mais provoquerait aussi un hiver nucléaire et une famine qui achèverait les derniers survivants. Dieu ne semble pas annoncer cela bien qu’il a vu le potentiel destructeur qu’allait atteindre l’humanité:

Matthieu 24 : 21

Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.

Ce passage est très intéressant, il pourrait nous enseigner que sans l’intervention de Dieu, le monde trouverait sa fin à cause d’une guerre nucléaire ou/et associés à des dégâts environnementaux. Mais visiblement Dieu va abréger ces jours! Ainsi les prédictions de fin du monde qui envisage le nucléaire, les astéroïdes, la montée des océans, la famine etc…ne vont pas se produire.

On se rappelle d’ailleurs de Genèse 8 : 22 mentionné plus haut qui promettait que les saisons, les semailles et la moisson allaient durer jusqu’à la fin. Quand Jésus revient, il ne va pas débarquer sur une terre morte et sans habitants:

Matthieu 24 : 30

Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire.

Notons ici que toutes les tribus de la terre se lamenteront, tous ceux qui avaient mis Jésus de côté pour placer leur confiance ailleurs. Apocalypse 1:7 dit la même chose.

C’est Dieu qui met fin à l’histoire:

Malachie 3 : 19-21

 Car voici : le jour vient, ardent comme un brasier, où tous les arrogants et ceux qui font le mal seront comme du chaume. Ce jour-là, ils seront consumés par le feu, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. Et il n’en restera ni rameaux ni racines.

Mais pour vous, cependant, vous qui me craignez, pour vous se lèvera le soleil de justice, qui portera la guérison dans ses rayons. Alors vous sortirez et vous gambaderez tout comme des veaux à l’engrais. Vous piétinerez les méchants et ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour où j’agirai, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes.

Conclusion

Il faut être prudent avec les interprétations de guerre cataclysmique. Jésus a comparé son retour au déluge de Noé qui avait totalement surpris la population de cette époque. Visiblement la fin de ce monde sera aussi surprenante. Mais ce qu’il y a de très important avant la fin de ce monde est le retour de Jésus! Pour bien préparer sa seconde venue, nous devons garder sa Parole! Ainsi la fin sera un nouveau commencement heureux! N’oublions pas, les rameaux sont tendres, les feuilles ont poussé et l’été est proche! Jésus vient!

Luc 18 : 7-8

Alors, pouvez-vous supposer que Dieu ne défendra pas le droit de ceux qu’il a choisis et qui crient à lui jour et nuit, et qu’il tardera à leur venir en aide ?  Moi je vous dis qu’il défendra leur droit promptement. Seulement, lorsque le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ?

  1. https://www.icr.org/article/will-reducing-carbon-dioxide-solve-global-warming

Inscrivez-vous pour accéder à la bibliothèque en ligne de QQLV!

Accédez à toute la Bibliothèque et à une barre de recherche qui mènent à du contenu biblique fascinant sous formes d’articles et de podcasts sur les trois thèmes que sont la science, l’archéologie et la théologie.

De nouveaux contenus sont ajoutés régulièrement ce qui vous permet de suivre l’actualité scientifique, archéologique et prophétique en lien avec la Parole de Dieu mais aussi d’approfondir ou de revoir certaines doctrines bibliques!

Recevez du contenu par email

Recevez régulièrement du contenu biblique, archéologique et scientifique dans votre boîte mail!

Voir la politique de confidentialité

Vous aurez l’occasion de vous désabonner à tout moment à l’aide d’un lien dans les emails!