Jésus-Christ et Noël: Quelle est la connexion?

Partager l’article

Il est populaire depuis bien des années de rencontrer des critiques à l’encontre de Noël de la part de certains groupes de chrétiens et de certaines critiques séculières. En effet beaucoup avancent le fait que Jésus n’est pas né un 25 décembre ou que Noël est une fête païenne. Les chrétiens ne devraient donc pas fêter Noël. Ces critiques sont-elles recevables ? Permettez-moi de vous présenter ma vision des choses!

La fête de Noël est-elle païenne ou chrétienne?

Précisons ici une réflexion importante, l’origine d’une chose n’est pas suffisante pour la condamner ou la valider. Si nous devions partir du point de vue où Noël est une fête païenne, cela ne suffirait pas à discréditer l’évènement. Ce sont les valeurs et les fondements historiques qui sont importants. Ce n’est pas l’origine des choses mais leur véracité qui importe.

Dans le christianisme, nous mettons en avant que l’incarnation et la résurrection du Christ sont des faits soutenus par des éléments historiques.

Dans un autre article, j’avais traité le fait que le christianisme n’emprunte rien au paganisme:

Bible, Prophétie, Archéologie et Science

Découvrez les études thématiques de QQLV et des contenus édifiants afin d’explorer le modèle biblique, de renforcer votre foi et de découvrir la magnificence du Créateur et ses plans pour l’humanité!

Le christianisme est-il inspiré de mythes païens ? – Qu’est-ce que la vérité ?

Notons que dans notre société, il y a beaucoup de choses qui sont dérivées du paganisme et cela ne fait de nous des adhérents à ces vieilles divinités déchues. Plusieurs noms de jours de semaine et de mois sont d’origine nordique, romaine ou emprunte leur nom au soleil ou à la lune. Les huit planètes du système solaire sont nommées d’après les divinités romaines. Les alphabets latins et grecs ont été inventés par des païens également. Nous n’allons pas tous parler l’hébreu pour cette raison.

Par ailleurs, quelques figures bibliques ont des noms païens:

  • Mardochée: le héro réel du livre d’Esther a un nom lié au nom babylonien Marduk
  • Les trois amis de Daniel avaient des noms babyloniens: Shadrak, Meshak, et Abed-nego, le dernier signifiant: serveur de Nebo, un dieu païen

Nous devons prendre du recul et ne pas juger les choses négativement sans bonne raison.

Jésus-Christ est-il né un 25 décembre ?

Les chrétiens observent le 25 décembre comme date de naissance du Christ depuis au moins l’an 202. Voici ce que Hippolyte de Rome disait dans son commentaire sur Daniel:

Pour le premier avènement de notre Seigneur dans la chair, quand il est né à Bethléem, huit jours avant les calendes de janvier [25 décembre], le 4e jour de la semaine [mercredi], alors qu’Auguste était dans sa quarante-deuxième année, [2 ou 3 BC] et cinq mille cinq cents ans après Adam. Il souffrit la trente-troisième année, 8 jours avant les calendes d’avril [25 mars], le jour de la préparation, la quinzième année de Tibère César [29 ou 30 après JC], tandis que Rufus et Roubellion et Gaius César, pour la quatrième fois , et Gaius Cestius Saturninus étaient consuls.

Ce n’est qu’en 274 après JC, 72 ans plus tard, que l’empereur romain Aurélien a proclamé une célébration du Sol Invictus, et il n’y a aucune preuve claire que la célébration à cette date a eu lieu avant 354 après JC1.

Quelle est la véritable source de la date du 25 décembre ? C’est une tradition juive extra-biblique, appelée « année intégrale ». Cela signifie que la durée de vie d’un prophète était un nombre exact d’années. À l’origine, le jour de la mort était censé être un anniversaire de sa naissance, et le Talmud applique cela à Moïse et à Abraham. Mais les premiers chrétiens ont modifié cela, il devait mourir le jour anniversaire de sa conception.

La mort de Jésus a été calculée comme s’étant produite le 25 mars par l’église d’Occident et le 6 avril par l’église d’Orient. L’écart est probablement dû à des problèmes de passage du calendrier lunaire juif aux calendriers julien et grégorien. Par conséquent, cette même date a été célébrée comme la date de la conception du Christ, et appelée Jour de l’Annonciation. Neuf mois plus tard, c’est le 25 décembre ou le 6 janvier, et cette dernière date est toujours célébrée dans l’église orthodoxe orientale (et de nombreuses branches de l’église occidentale célèbrent « l’épiphanie » le même jour, maintenant pour commémorer l’arrivée des mages et leurs trois cadeaux).

La théorie de la dérivation païenne ne peut pas expliquer pourquoi la moitié orientale de l’église primitive a choisi le 6 janvier alors qu’aucune fête païenne ne tombe ce jour-là. Mais l’année intégrale explique les deux dates.

Une objection courante au 25 décembre est qu’il faisait trop froid pour que les bergers soient à l’extérieur dans leurs champs. Pourtant en décembre, l’herbe est verte à Bethléem, il ne fait pas si froid et c’est un des mois les plus pluvieux de l’année. Un noël « blanc » est assez rare dans cette région. Les températures ne sont pas glaciales.

Notons comment Jacob, qui a vécu beaucoup plus au nord à Paddân-Aram, gardait les troupeaux de son oncle Laban à l’extérieur même pendant les nuits glaciales (Genèse 31:38-40 ; hébreu qerach קֶ֫רַח = glace, gel). Ainsi, les bergers du Proche-Orient ancien étaient plus robustes que ne le pensent les critiques modernes.

Jésus est-il né un 25 décembre, je ne suis personnellement pas sûr qu’on puisse le savoir. Mais rien n’indique que c’est irrecevable.

Qui est le père Noël par rapport à la chrétienté?

Le père Noël est un « personnage » récent (il tire son origine aux Etats-Unis en 1823) qu’il ne faut pas associer à la fête de la naissance de Jésus. Le vrai personnage était Saint-Nicolas. Il n’était pas un païen, mais une véritable figure chrétienne historique, évêque de Myre en Asie Mineure (Turquie moderne) au IVe siècle (270-343). Il était connu pour sa générosité. Les bas suspendus proviennent d’un cas où il a donné de l’argent à trois filles d’un homme pauvre pour leur dot en le mettant dans leurs bas, qui séchaient près de la cheminée.

Saint Nicolas était également célèbre à son époque pour avoir très fortement défendu la divinité du Christ. En effet, une légende dit qu’au Concile de Nicée, il a giflé l’hérésiarque Arius pour son déni blasphématoire de cette vérité vitale.

Bien entendu, la mythologie qui s’est développée autour de cette figure détourne l’attention de tout souvenir de la naissance du Messie.

L’échange de cadeau à minuit ou au matin: d’où vient-il ?

Les cadeaux proviennent à la fois des dons des mages et de Saint Nicolas lui-même. Encore une fois, bien que Noël soit associée à une fête commerciale, cela ne signifie pas que les cadeaux sont des mauvaises choses. Il ne faut pas les condamner parce qu’il y a des abus. Nous ne condamnons pas tous les aliments parce que certaines personnes en abusent ou refusons de conduire des voitures parce que certains les utilisent pour commettre des crimes.

L’arbre de Noël

C’est aussi une innovation moderne qui n’a d’origine ni dans le christianisme ni dans le paganisme. Il n’y a aucune preuve de cela avant le 15ème siècle, dans ce qui est maintenant l’Estonie. Puis, au siècle suivant, les chrétiens dans ce qui est aujourd’hui le nord de l’Allemagne ont joué des pièces de mystère avec un «arbre paradisiaque» accroché avec des pommes, une pomme ayant été cueillie.

Le 24 décembre était le jour traditionnel pour Adam et Eve. On peut apprécier ce lien de Noël à la Chute, qui est la raison même pour laquelle Jésus, « le dernier Adam », est venu mourir, selon le Nouveau Testament (cf. 1 Corinthiens 15).

Pourquoi Jésus s’est-il sacrifié pour nous ? – Qu’est-ce que la vérité ?

L’arbre de Noël a été introduit en Angleterre par l’époux allemand de la reine Victoria, le prince Albert. En fait, beaucoup de ce que nous considérons comme d’anciennes traditions de Noël ont commencé dans l’Angleterre victorienne il y a seulement un peu plus d’un siècle !2

La fête d’Hanoukka

Un autre point qui nous permet de nous positionner est la fête d’Hanoukka. Cela célèbre le redémarrage du Second Temple après que les Maccabées ont expulsé le profanateur séleucide Antiochus IV, qui s’était proclamé « Epiphane » signifiant ([Dieu] manifeste).

Dans Jean 10 :22-23, nous voyons Jésus marcher sur le mont du Temple pendant Hanoucca, utilisant cette Fête des Lumières pour expliquer comment il est la Lumière du monde et comment Dieu est venu dans la chair! Jésus ne voyait rien de mal à célébrer une fête créée par l’homme pour proclamer la bonne nouvelle de sa venue.

De nombreux Juifs messianiques font même de la célébration une illustration du Messie. Durant Hanoukka, les Juifs allument la bougie du milieu, le Shamash, qui signifie « Serviteur », puis l’utilisent pour allumer les autres bougies. Cela représente notre Seigneur Jésus, le serviteur souffrant prophétisé dans Esaïe 53, qui est la lumière du monde (Jean 8:12). Les autres bougies représentent les croyants, Juifs et Gentils, qui doivent montrer sa lumière et non la cacher sous un boisseau (Matthieu 5:15).

Les chrétiens devraient-ils fêter Noël?

Considérant l’analogie avec la célébration de Hanoucca par Jésus, je ne vois personnellement rien de mal à célébrer Noël. En vertu de la Loi du Christ, nous sommes tous libres de choisir de célébrer Noël ou de nous abstenir de cette célébration. L’affirmation selon laquelle Noël est une fête païenne ne correspond pas à une logique objective et aux éléments historiques.


Références:

  1. https://www.touchstonemag.com/archives/article.php?id=16-10-012-v.
  2. Abshire, B., Essais sur la célébration de Noël : Noël en tant que création des Victoriens, christian-civilization.org. Disponible via web.archive.org..

Afin de soutenir ce ministère chrétien qui travaille gratuitement pour tous, vous pouvez vous abonner au site pour avoir accès à tous les contenus et enlever les pubs au sein des articles:

L’Historicité du Nouveau Testament et de Jésus

32 études qui nous permettent d’apprécier les nombreuses preuves historiques et archéologiques sur les événements et figures du Nouveau Testament. Des éléments édifiants renforceront votre croyance en la résurrection du Christ et en ses divers accomplissements!

Prix 7 euros

Les études sont livrées au format PDF sur un lien Google Drive (téléchargement possible pour consultation hors-ligne), il y a un petit prix associé pour soutenir les frais du site internet et la création de contenu biblique.

A lire également

RECEVEZ DU CONTENU par email

Recevez régulièrement du contenu biblique, archéologique et scientifique dans votre boîte mail!

Voir la politique de confidentialité

Vous aurez l’occasion de vous désabonner à tout moment à l’aide d’un lien dans les emails!