|

Pourquoi Dieu a-t-il puni Adam et Eve si sévèrement pour leur péché ?

De nombreux chrétiens et étudiants de la Bible se posent la question de la sévérité de Dieu concernant le péché d’Adam et Eve, qui au final, dans l’esprit de certain, n’aurait pas été aussi grave que ça. Le contenu biblique sur le monde antédiluvien est assez mince de sorte que l’histoire entière de 1656 ans (selon le texte massorétique) ou de 2262 ans (selon la LXX) se lit très rapidement et qu’on a dû mal à visualiser correctement la signification et la portée des choses.

Notons que ceux qui se posent cette question concernant la réaction divine après le péché d’Adam et Eve font au moins confiance à l’aspect littéral de la genèse. Nombreux sont ceux en effet qui voient dans ces premiers chapitres des symboles et des allégories plus que des textes historiques. J’ai par ailleurs écrit des articles sur le fait que les chapitres 1 à 11 sont de nature historique et qu’il est important pour la cohérence biblique de l’accepter pour ne pas ensuite devoir remettre en question des enseignements bibliques qui se basent sur une approche littérale de la Genèse.

Le récit d’Adam et Eve est-il historique ou légendaire ?

Quel a été exactement le péché d’Adam et Eve ?

Pour comprendre la réaction de Dieu après le péché d’Adam et Eve, il faut réaliser l’ampleur de leur péché. Ce dernier n’a pas tout simplement consisté en une consommation d’un fruit interdit mais en une désobéissance flagrante bien que cela ne saute pas toujours aux yeux de beaucoup de lecteurs.

Nous savons que dans le modèle biblique, Dieu attend de l’homme une foi ferme et solide. Paul nous rappelle qu’Abraham a été déclaré juste non pas à cause de ses oeuvres mais grâce sa confiance en Dieu “Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice“(Rom 4:3). Hélas, on ne peut pas en dire autant sur Adam et Eve. Ils n’ont pas eu confiance en Dieu, pire, ils ont eu confiance en Satan.

Manger un fruit interdit ne parait peut-être pas si grave que ça aux premiers abords, mais lorsqu’on doute de Dieu et qu’on fait confiance à Satan, nous réalisons que nous sommes en présence d’un péché de grande envergure. Il faut croire en l’œuvre de Dieu et non pas en l’œuvre de Satan.

Certes Satan est sournois et trompeur quand Dieu est clair et honnête, mais si on ne croit pas en l’œuvre de Dieu, les conséquences deviennent naturellement dramatiques. Adam et Eve ont véritablement manqué de respect envers Dieu, lui est qui est d’une sainteté infinie. Ils l’ont défié et cela a eu des conséquences.

La punition divine infligée à Adam et Eve a-t-elle été juste ou exagérée ?

La punition divine qu’Adam et Eve ont reçu est dure et malheureuse mais pas exagérée, Dieu n’a surpris personne en les condamnant car il leur avait donné des instructions claires concernant les fruits du jardin.

Mange librement des fruits de tous les arbres du jardin, sauf du fruit de l’arbre de la détermination du bien et du mal. De celui-là, n’en mange pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras” (Gen 2:16-17).

A partir du moment où Adam et Eve ont fait le choix de manger un fruit empoisonné, on ne peut pas être surpris qu’ils s’en sont décédés. Les instructions de l’Éternel ne doivent jamais être pris à la légère car leur objectif est de nous donner un avenir plein d’espérance.

Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance” (Jer 29:11).

Dieu est saint, juste, parfait et on pourrait continuer la liste des adjectifs nobles à son endroit. On ne peut pas être en présence de Dieu quand on commet des péchés et qu’on a pas confiance en lui.

Pourquoi Dieu n’a-t-il pas empêché Adam et Eve de commettre le péché originel ?

Dieu n’a pas créé des robots et des esclaves mais des êtres libres capables de faire des choix. Cet épisode du péché originel nous rappelle que l’homme est “responsable” et qu’il ne peut pas se dédouaner de ses responsabilités ou s’apitoyer sur son sort. Le principe de la création est l’amour et non pas l’esclavage. Si Dieu devait nous empêcher d’agir naturellement, on ne pourrait pas exprimer nos choix, nous serions stoppés dans les moindres de nos mouvements.

Qu’est-ce que cet épisode du péché originel a à nous enseigner aujourd’hui ?

Cet épisode du péché originel nous enseigne que nous avons un choix à faire dans notre vie. Ce choix n’est pas imposé mais doit être fait de son plein gré. Dieu n’a pas l’intention de forcer les uns et les autres à faire ce choix, comme Jésus nous le rappelle brillamment :

Si quelqu’un m’aime, il obéira à ma parole. Mon Père aussi l’aimera : nous viendrons à lui et nous établirons notre demeure chez lui. Mais celui qui ne m’aime pas ne met pas mes paroles en pratique. Or, cette Parole que vous entendez ne vient pas de moi, c’est la Parole même du Père qui m’a envoyé” (Jean 14:23-24).

La faute d’Adam et Eve tient dans le manque de confiance qu’ils ont eu en Dieu. Ils ont douté que Dieu disait vrai et ils ont hélas cru en Satan et ses mensonges. C’est un véritable problème dont souffre beaucoup de gens aujourd’hui. Ils ne croient pas en l’œuvre de Dieu accomplie en Christ mais mettent volontiers leur foi dans toutes sortes de choses qui ne viennent pas de Dieu.

En effet, Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour que celui-ci soit sauvé par lui. Celui qui met sa confiance en lui n’est pas condamné, mais celui qui n’a pas foi en lui est déjà condamné, car il n’a pas mis sa confiance en la personne du Fils unique de Dieu (Jean 3:17-18).

Conclusion

Dieu bien loin d’être sévère s’est incarné en homme et s’est sacrifié pour nous sauver. La punition d’Adam et Eve est levée parce qu’il a payé pour nous le prix du péché.

….il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris” (Esaïe 53:5).

Dieu soit loué les effets naturels de la consommation du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ne seront plus lors du retour de Jésus.

Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort” (1 Cor 15:26).

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

A lire également