Y a-t-il une erreur dans Luc 3:36 avec la génération de Kaïnam ?


La question de l’inclusion de Kainan dans Luc 3:36, Genèse 10:24, 11: 13–14 et 1 Chroniques 1:18, 24 a fait l’objet de débats pendant de nombreux siècles.

Luc 3 : 36

fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamech,

Les informations de cet article sont tirées du formidable article anglophone d’Associates for Biblical Research écrit par Henry B.Smith.

https://biblearchaeology.org/research/biblical-chronologies/4354-new-evidence-for-kainan-in-new-testament-and-lxx-papyri

Il a été affirmé à plusieurs reprises que Kaïnam est absent du manuscrit (présumé) le plus ancien de Luc préservant la généalogie de Jésus à Adam au chapitre trois. Ce manuscrit est connu sous le nom de Papyrus 75. Le papyrus a été daté paléographiquement entre 175 et 225 après JC et est actuellement conservé à la bibliothèque du Vatican.

Dans l’ensemble, il est bien conservé et contient des extraits importants de Jean et Luc. La section du papyrus pertinente à notre discussion, cependant, est en très mauvais état et est en grande partie illisible.

Il y a plus de cinquante ans, dans sa thèse de doctorat, Gordon Fee affirmait à juste titre que l’absence de Kaïnam dans le papyrus 75 n’était «pas démontrable à partir du texte existant», et est une conjecture improuvable très probablement basée sur le manuscrit peu fiable du cinquième siècle après JC, Codex Bezae.

Un examen de la reconstruction du texte par de nombreux chercheurs révèle que l’inclusion originale de Kaïnam dans le papyrus 75 est également possible.

En fin de compte, la présence ou l’absence de Kaïnam dans ce document est finalement indéterminable. Puisque les opposants à l’inclusion de Kainam dans Luc 3:36 dépendent fortement de ce dernier pour leur argumentation, l’incertitude de 75 ans elle-même infirme leur position.

L’inclusion de Kaïnam dans le Papyrus 4 de Luc

Le papyrus 4 est hébergé à la Bibliothèque Nationale de Paris. Son texte est proche de celui des papyrus 75, 64, 67 et du Codex Vaticanus. Découvert au 19ème siècle dans le mur d’une maison à Coptos, Egypte, a été daté vers ca. 150–200 ap. Ce papyrus était utilisé comme récipient pour un codex de Philon d’Alexandrie au troisième siècle après JC, indiquant qu’il était déjà assez vieux et avait déjà été mis hors service vers ca. 200 ap.

Les discussions académiques sur Kaïnam ont complètement ignoré ce témoignage textuel significatif de l’évangile de Luc.

Un examen attentif des études des preuves manuscrites de Luc 3 révèle cependant que Kaïnam est effectivement présent dans le papyrus 4. En fait, Papyrus 4 est peut-être le plus ancien manuscrit de Luc.

La reconstruction par Philip Comfort du texte visible à partir de l’observation directe en 1998 peut être confirmée avec certitude dans les photographies haute résolution publiées dans cet article.

Plus de 40 autres manuscrits NT de Luc 3:36 contiennent également Kaïnam. Cette preuve tirée du papyrus 4, non précédemment citée dans les discussions universitaires sur Kaïnam, annule la théorie selon laquelle son nom provenait d’une erreur de scribe dans un manuscrit de Luc du milieu à la fin du troisième ou au début du quatrième siècle après JC et a ensuite été inséré par des scribes chrétiens dans tous manuscrits connus de Luc dans tout le monde méditerranéen.

L’inclusion de Kaïnam dans la Septante (LXX) – Papyrus 961

Daté du début du IVe siècle après JC, le Papyrus 961 contient de vastes sections de LXX Genèse 9–44. Il manque au papyrus une grande section de texte où Kainan aurait pu apparaître dans Genèse 11: 13b – 14b.

À première vue, le papyrus 961 pourrait sembler inutile. Cependant, lorsque que l’on regarde de plus près la thèse d’Albert Pietersma et une image du folio au CSNTM contenant Genèse 11: 8–19,4, on peut vite réaliser qu’un test relativement simple peut déterminer si Kaïnam était à l’origine dans Genèse 11 du Papyrus 961.

Il y a une lacune de 13 lignes dans le papyrus. Cet espace ne pourrait être rempli sans la génération de Kainam. Si Kaïnam était exclu, alors la généalogie d’Arpachshad directement à Shelah ne ferait que 6 lignes de long, moins de la moitié de la longueur requise pour combler la lacune de 13 lignes. Ainsi, Kaïnam doit avoir été inclus dans Papyrus 961 à l’origine, mais la section correspondante a été endommagée et perdue à un moment indéterminé.

L’inclusion de Kaïnam dans la Septante (LXX) – Papyrus 911

Daté de la fin du IIIe siècle après JC, le Papyrus 911 (Folio 66) est écrit dans une première écriture cursive grecque et contient Genèse 1: 16–22 et 2: 5–35: 8. Il est endommagé avec de vastes lacunes.

L’inclusion originale de Kaïnam dans LXX Genèse 11: 13b – 14b est en outre étayée par les nombreuses preuves manuscrites trouvées dans l’édition critique de Göttingen Septuagint de Genèse, produite par le célèbre érudit LXX John Wevers.

Avec le Papyrus 911, Kaïnam apparaît dans tous les manuscrits LXX connus de Genèse 11: 13b – 14b avant l’an 1100, y compris le Codex Alexandrinus (A), Cottonianus (D), Coislinianus (M), le palimpseste Papyrus 833 et de nombreux témoins supplémentaires.

Kaïnam est absent pour la première fois dans LXX Genèse 11 au 12ème siècle après JC, minuscule 82,8 cela est si tard que son absence à ce moment là est pratiquement sans signification.

Ajoutez à cela l’inclusion nécessaire de Kaïnam dans le Papyrus 961, et les preuves externes indépendantes (voir ci-dessous), et l’originalité de Kaïnam dans LXX Genèse 11: 13b-14b peut être considérée comme certaine.

Hippolyte de Rome (vers 225 après JC)

Hippolyte était un théologien influent de l’église de Rome au début du IIIe siècle après JC. Contemporain de Julius Africanus, Hippolyte a produit le Chronicon, une chronologie d’Adam à son époque, équivalant à 5738 ans.

Non seulement la chronologie d’Hippolyte et son texte LXX de Genèse 10:24 et 11: 13b – 14b incluaient Kaïnam, mais aussi son texte du deuxième siècle de l’Évangile de Luc.

Il énumère «les noms des créés», une généalogie qui commence avec Adam et se termine avec Jésus-Christ. La généalogie d’Hippolyte imite Luc 3: 31e-38c (mais dans l’ordre inverse) et inclut explicitement Kaïnam de Luc 3:36 (verset 718.13).

L’Évangile de Luc (environ 60–70 après JC)

Pour sa liste généalogique des patriarches d’Abraham à Adam, il est logique de supposer que Luc s’est inspiré directement de la généalogie du chapitre un de LXX 1 Chroniques, car elle fournit une liste concise des patriarches que Luc pouvait copier efficacement pour ses besoins particuliers. Les versets 1: 1–4 et 24–27 donnent succinctement les noms d’Adam à Abraham.

Steyn a également noté que l’orthographe des patriarches de Luc 3: 34d à 38 reflète étroitement l’orthographe de la LXX de Genèse 5 et 11. Il conclut que Kaïnam a été trouvé dans le texte de la Genèse LXX que Luc utilisait au milieu du premier siècle après JC.

Depuis que nous avons établi l’inclusion originale de Kaïnam dans l’Évangile de Luc comme étant pratiquement certaine à partir du papyrus 4 et de 40 manuscrits supplémentaires du NT, Luc sert de témoin extérieur inspiré et infaillible de la présence et de l’authenticité de Kainan dans son texte biblique de l’ancien testament LXX Genèse 11: 13b – 14b et / ou LXX 1 Chroniques au premier siècle de notre ère.

Démétrius le chronographe (vers 220 avant JC)

Démétrius était un historien juif hellénistique qui a écrit à Alexandrie sous le règne de Ptolémée IV (221–205 avant JC), et est «… le premier auteur juif alexandrin datable que nous connaissons» . Il a utilisé la LXX et ses écrits démontrent qu’il avait une connaissance intime de son contenu au IIIe siècle av. Démétrius lie chronologiquement trois événements au moment où Jacob et sa famille sont entrés en Égypte:

“… depuis Adam jusqu’au moment où les frères de Joseph sont entrés en Égypte, il y a eu 3624 ans; et du Déluge jusqu’à l’arrivée de Jacob en Egypte, il y eut 136 [2] ans; et depuis le moment où Abraham fut choisi parmi les nations et vint de Haran à Canaan [à 75 ans] jusqu’au moment où ceux qui étaient avec lui [Jacob] entrèrent en Égypte, il y eut 215 ans.”

La période du déluge à Abraham dans Genèse 11: 10–32 dans la LXX avec Kaïnam inclus équivaut exactement à 1072 ans. Il s’agit du même chiffre dérivé de la chronologie post-déluge de Démétrius (1362 moins 290 [215 + 75] égale 1072).

Pour que les calculs chronologiques de Démétrius fonctionnent, le texte de Genèse 11 LXX en sa possession devait inclure Kainam et son âge de 130 ans.

Le calcul de 1072 ans est indépendamment confirmé par la chronologie post-déluge dans le Pentateuque samaritain (SP). Le SP exclut Kaïnam, mais correspond au reste des âges d’engendrement de la LXX, soit un total de 942 ans depuis le déluge jusqu’à la naissance d’Abraham.

Le calcul d’Eusèbe à partir de son (ses) manuscrit (s) de la LXX, sans Kaïnam, équivaut également à 942 ans (Chronique 27). Lorsque les 130 de Kaïnam sont ajoutés à 942 par le SP et Eusèbe, nous atteignons exactement le même total que la LXX et Démétrius: 1072 ans.

En raison de la précision chronologique de Démétrius, nous pouvons conclure que Kaïnam est nécessairement apparu dans son (ses) manuscrit (s) de LXX Genèse 11: 13b – 14b en ca. 220 avant JC.

Ce premier témoignage extérieur à la LXX a été écrit quelques décennies seulement après son origine. Démétrius est bien antérieur à l’Évangile de Luc, fournissant des preuves externes irréfutables de la présence de Kaïnam dans LXX Genèse 11 à la fin du IIIe siècle avant JC, et annulant la théorie selon laquelle Kainan était à l’origine une erreur de scribe dans Luc.

La finalité de tout cela est d’indiquer avec un fort degré de certitude que l’auteur inspiré de l’Évangile selon Luc atteste de la chronologie de Genèse 5 et 11 selon la Septante (LXX).

Ainsi les nombres contenus dans ces deux chapitres permettent d’indiquer que le monde a environ 7500 ans et que le déluge s’est produit aux environs de 3200 avant JC.

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces centaines d'heures de recherche afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques et le débat création/évolution.

Recent Posts