La résurrection de Jésus a-t-elle été corporelle ou spirituelle ?


La résurrection de Jésus est-elle décrite comme corporelle ou spirituelle dans le Nouveau Testament ? Voyons ce qu’en disent les évangiles et l’apôtre Paul.

La résurrection vue par l’apôtre Paul

Dans 1 corinthiens 15 : 4 Paul indique que Jésus a été mis au tombeau et a été ressuscité. Ce qui est entré dans le tombeau est ressorti. Il répète la même logique dans les versets 42-44 “Lorsque le corps est porté en terre comme la graine que l’on sème, il est corruptible, et il ressuscite incorruptible ; semé infirme et faible, il ressuscite plein de force et glorieux“.

Dans Philippiens 3 : 21, il est dit que le Christ transformera nos “corps misérables” en “corps glorieux“.

Dans Romains 8 : 11 il est dit que le Saint-Esprit rendra vie à nos corps mortels.

Dans Colossiens 2 : 9 Paul indique que toute la plénitude de Dieu habite dans le corps du Christ. Jésus a donc un corps il n’est pas un esprit dématérialisé.

Dans Actes 13 : 34-37, Luc rapporte que Paul prêchait, que contrairement au roi David, dont le corps a connu la corruption, celui du Messie n’a pas connu la corruption.

L’expérience de Paul sur le chemin de Damas fait penser à certains qu’il pourrait s’agir d’une vision mais des détails dans le récit indique que les autres ont vu la lumière et ont entendu la voix. Etant donné les autres passages où Paul parle clairement de la résurrection corporelle, on ne peut pas à partir de cette expérience particulière sur le chemin de Damas indiquer que Paul croyait en une résurrection de l’esprit. De plus il s’agissait d’une expérience post-ascension ce qui pourrait expliquer la nature quelque peu différente de la révélation de Jésus à Paul.

Le livre des Actes a été écrit après Matthieu, Marc et Luc, lesquels sont très clairs concernant la résurrection corporelle.

Dans Actes 10 : 39-41, il est rapporté que Pierre prêchait que Jésus avait bu et mangé avec ses disciples.

La résurrection dans les évangiles

La tombe vide implique une résurrection corporelle.

Matthieu, Luc et Jean attestent que les gens ont touché le Jésus ressuscité (Matthieu 28 : 9 ; Luc 24 : 39-40 ; Jean 20 : 8-24).

Luc et Jean attestent que Jésus a mangé devant et avec ses disciples (Luc 24 : 3-41 ; Jean 21 : 19-30).

Luc indique ceci sur le Jésus d’après la résurrection :

Luc 24 : 39

Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai.

Jean rapporte que Jésus avait annoncé aux juifs que s’ils détruisaient son corps, il le relèverai en trois jours (Jean 2 : 18-22).

La résurrection corporelle a été proclamée dès les premières étapes de la chrétienté (on le voit dans les Actes notamment). Aucun écrivain chrétien n’a apporté une vue contraire durant le premier siècle de notre ère.

Certains critiques avanceront Jean 21 : 12 ou Matthieu 28 : 17 lorsque les disciples ont semblé avoir une hésitation sur Jésus, mais ces mêmes auteurs ont indiqué une résurrection corporelle quelques versets avant (Jean 20 : 27 ; Matthieu 28 : 5-10).

La réaction des apôtres est certainement compréhensible, si nous devions voir apparaître un de nos proches décédés, nous serions troublés et aurions besoin d’un certain temps avant de réaliser la situation.

Téléchargez les articles par thématique au format PDF

De la Création à la Résurrection !

La problématique doctrine de l’immortalité de l’âme

En réalité le problème que rencontre beaucoup de chrétiens (pas forcément par rapport à la résurrection) est la croyance en laquelle l’âme ou l’esprit peut survivre au corps. Cette croyance ouvre la porte a beaucoup d’erreurs théologiques, notamment au sujet de la résurrection de Jésus. Mais si on comprend que l’espoir des chrétiens résident dans la résurrection au dernier jour et non dans un paradis céleste immédiat après la mort, on réalise que la résurrection n’a pu qu’être corporelle.

Par exemple Pierre dit :

1 Pierre 3 : 18

Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit,

Les termes utilisés ici font penser à la discussion de Jésus avec Nicodème. Nous sommes nés une fois de la chair (par nos parents biologiques) et nous devons naître une deuxième fois (cette fois-ci par l’action du Saint-Esprit et non par une naissance naturelle classique). C’est donc l’Esprit qui a rendu la vie à Jésus – Jésus n’est pas revenu à la vie en tant qu’esprit mais par l’Esprit de Dieu.

De la même manière quand Paul parle de corps matériel et de corps spirituel il fait le contraste entre un corps animé par la chair ou animé par un appétit spirituel (suivre Dieu et ses instructions).

Voici deux articles complets à ce sujet :

Puis aussi un article sur la résurrection :

Recevez le magazine digital (pdf + audio)

“Science, Archéologie et Parole de Dieu”

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents