Le Déluge a-t-il été Local ou Mondial selon la Bible ?


Il y a deux approches successives à ce thème. Avant de se demander si le déluge biblique a eu lieu en faisant appels à des éléments scientifiques ou historiques, il est déjà bon de se rappeler que le livre de la genèse présente le déluge biblique comme un événement littéral ayant recouvert toute la terre et ayant emporté toutes les espèces vivantes du monde d’alors.

En effet la « symbolisation » du livre de la genèse par certains en est même venu à remettre en question la teneur « littérale» du déluge global du livre de la genèse. Les versets suivants, remettent modestement les pendules à l’heure.

Genèse 7 : 19-21

Les eaux grossirent de plus en plus, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel entier furent couvertes. Les eaux s’élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes, qui furent couvertes.

Tout ce qui se mouvait sur la terre périt, tant les oiseaux que le bétail et les animaux, tout ce qui rampait sur la terre, et tous les hommes.

Nous voyons dans ce passage que les montagnes ont été recouvertes d’eau et que toutes les espèces ont périt.

La Bible décrit le déluge biblique comme un déluge mondial et cela a été la compréhension historique durant des millénaires.

Le concept d’inspiration des écritures

Certains sceptiques chrétiens iront même jusqu’à dire que Dieu a laissé l’auteur “commettre des erreurs”.

Cette “position grave” n’est pas consistante avec le concept d’inspiration des écritures. Certes, Dieu, parfois a adapté le niveau d’écriture pour que les lecteurs puissent comprendre, toutefois une formulation adaptée ne signifie pas “erreur” ou “mensonge”.

Les versets suivants ne laissent aucune place à l’insertion ou la permission d’erreur ou de mensonge.

2 Pierre 1 : 20-21

Sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.


Jean 17 : 17

Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.


Jacques 1 : 25

Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité.


Psaumes 19 : 7

La loi de l’Éternel est parfaite, elle restaure l’âme; Le témoignage de l’Éternel est véritable, il rend sage l’ignorant.


Psaumes 12 : 6

Les paroles de l’Éternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré.

La Bible a certes été écrite par des hommes, elle retranscrit l’histoire des hommes, de sorte à ce qu’il soit logique que Dieu l’ait faite écrire par l’homme, toutefois l’auteur principal est Dieu, c’est grâce à lui que toutes les écritures sont cohérentes entre elles, alors même que l’écriture s’est déroulée sur 3 millénaires différents, 3 continents différents et par des dizaines d’auteurs.

L’homme et Dieu sont co-auteurs de la Bible. La Bible est cohérente et puissante quand on lui laisse son intégrité et qu’on ne cherche pas à lui introduire des concepts non-bibliques. Et nous allons nous en rendre compte dans l’étude du déluge biblique.

Le déroulement du déluge

Voyons maintenant la durée du déluge, et notamment la durée du retrait des eaux.

Genèse 7 : 11

L’an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s’ouvrirent.


Genèse 8 : 13-14

L’an six cent un, le premier mois, le premier jour du mois, les eaux avaient séché sur la terre. Noé ôta la couverture de l’arche: il regarda, et voici, la surface de la terre avait séché. Le second mois, le vingt-septième jour du mois, la terre fut sèche.

Le déluge dura 1 an et 10 jours, il fallu ce temps pour que la terre sèche. Un déluge local ne saurait durer aussi longtemps. Cette inondation est véritablement hors norme.

Le déluge vu par Jésus et l’apôtre Pierre dans le Nouveau Testament

Il est sage également de relire deux passages connus du nouveau testament qui révèlent bien que le déluge était considéré comme un véritable événement historique (et global) par Jésus et l’Apôtre Pierre.

Matthieu 24 : 38-39

Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

Jésus parle de cet évènement de manière historique. Il nous exhorte à nous préparer de sorte de ne pas être cueilli à froid comme les populations antédiluviennes. Il relie cet évènement littéral à un autre évènement littéral où se produira le même genre de configuration.

Il serait donc d’une imprudence extrême de considérer le déluge de noé comme un évènement mythique ou local et au final de se comporter comme la population antédiluvienne qui n’avait pas pris l’avertissement au sérieux.

L’apôtre Pierre nous rappelait aussi qu’il fallait se préparer à ce que des doutes soient émis sur la genèse. Plus que jamais il nous exhortait à en saisir le caractère littéral.

2 Pierre 3 : 5-6

Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau,

Quelques éléments logiques qui confirment le déluge globale

C’est bel et bien parce que le déluge était « global » que Noé a construit un bateau. Il n’y avait en effet plus de terres fermes sur lesquelles fuir.

Un déluge local aurait produit un tout autre déroulement pour Noé et les siens. S’il est resté aussi longtemps sur l’Arche, c’est que manifestement il n’y avait pas d’endroit où poser pied. Il n’y avait aucune autre région où migrer.

Dieu a ensuite promis (genèse 9 : 8-17) qu’il n’enverrait plus jamais un déluge sur la terre, ce qui confirme une fois de plus qu’il s’agit d’un déluge global. Il n’y aurait eu aucun sens que Dieu promette de ne plus envoyer un déluge local.

Il y a eu bien d’autres inondations locales par la suite et ce jusqu’à nos jours. On ne peut favoriser une interprétation qui impliquerait que Dieu ait brisé une promesse.

Enfin Noé et sa famille sont présentés comme les seuls à avoir été sauvés, ce qui conforte encore, si c’était nécessaire, qu’aucune terre n’a été épargnée. Autrement d’autres personnes et d’autres animaux auraient pu être épargnés, il n’y aurait d’ailleurs pas eu nécessité de faire venir les animaux sur l’arche.

N’oublions pas non plus l’arc-en-ciel :

Genèse 9 : 11-13

J’établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n’y aura plus de déluge pour détruire la terre.

Et Dieu dit: C’est ici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j’ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre.

Il faut également noter le fait qu’il y a plus de 500 légendes de déluge à travers le monde (voir l’article ci-dessous). Ces légendes sont similaires au déluge biblique. Il est donc difficile d’imaginer que toutes les cultures du monde aient reporté des évènements indépendants et locaux.

Les Légendes de Déluge à travers le Monde

Il s’est véritablement produit quelque chose de mondial.

Conclusion

La raison principale pour laquelle des chrétiens font du déluge de Noé un déluge local tient à l’interprétation des couches géologiques (en millions d’années) du paradigme évolutionniste.

Par exemple, la datation de roche ou d’arbre induit des chrétiens en erreur. Ils tentent en effet de placer un déluge local à une date antérieure que celle du déluge biblique.

Hélas, élaborer un raisonnement sur la base de “datation” est hautement producteur d’erreur. Pour faire simple, voici la citation de John Whitfield, docteur et ancien rédacteur scientifique pour Nature :

«Pour déterminer l’âge de roches anciennes, les géologues s’appuient sur la datation radiométrique, qui suit la désintégration radioactive des éléments d’un échantillon. Mais au cours de la dernière décennie, il est devenu clair que les résultats de différentes techniques et de différents laboratoires ne s’accordent pas1”»

C’est comme si nous voulions mesurer la taille d’une table et que pour ce faire nous utilisions successivement une règle en métal puis une règle en bois. A la fin nous obtiendrions des mesures différentes.

Sagesse pour les chrétiens serait de prendre la Parole de Dieu pour appui.

Nous verrons dans les articles suivants une étude géologique qui soutient que ces couches s’expliquent à travers l’action dévastatrice du déluge.

Le déluge a donc eu lieu selon la Bible et il a recouvert la terre. Reste à savoir si cela se vérifie en dehors de la Bible. Pour cela je vous invite à poursuivre la série d’article sur le déluge.

Recevez le magazine digital (pdf + audio)

“Science, Archéologie et Parole de Dieu”

Téléchargez les articles par thématique au format PDF

De la Création à la Résurrection !

Besoin d’une Bible grand format avec gros caractères ?

Voici une belle Bible Louis Segond parfaite pour une étude confortable.



  1. “John Whitfield (Ph.D. in insect evolution, former science writer for Nature), Time lords, Nature 429:125, 2004.

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents