| | |

Le Paradoxe du Jeune Soleil Faible – Créationnisme!

Partager l’article

La théorie indique que le noyau du soleil, à mesure que son combustible nucléaire brûle, se rétrécit, ce qui rend ses réactions plus faciles. Lorsque le soleil brûle de l’hydrogène dans le noyau, il se contracte. La pression et la température plus élevées facilitent alors la fusion, de sorte que le noyau se chauffe davantage. La conséquence est que sur des milliards d’années, le soleil doit devenir beaucoup plus brillant. Cela pose un problème majeur au modèle évolutionniste qui indique que le soleil a 4.6 milliards d’années.

Si le soleil était si vieux, cela voudrait dire qu’il était jusqu’à 25% plus faible il y a 3.8 milliards d’années (au moment où la vie commence dans le scénario évolutif). La terre aurait été gelé des pôles à l’équateur à une température moyenne de -3°C et la vie n’aurait probablement pas pu commencer.

Si la Terre avait été principalement recouverte de glace toute l’année, sa température moyenne aurait été encore plus froide que les -3 ° C mentionnés ci-dessus. L’augmentation de la couverture de glace aurait augmenté la réflectivité de la Terre, réduisant ainsi la chaleur absorbée par le Soleil.

Le paradoxe d’une terre chaude et d’un soleil froid!

Les scientifiques évolutionnistes ont besoin d’une terre relativement chaude pour permettre l’évolution de la vie dans leur modèle, ce qui est impossible avec une terre totalement gelée. Une réduction de l’énergie solaire de 2 à 5% suffit à provoquer une ère glaciaire massive et les évolutionnistes doivent composer avec un soleil de 20 à 30% plus faible! Ils ont donc besoin d’un mécanisme de réchauffement pour compenser.

Inscrivez-vous pour accéder à la bibliothèque en ligne de QQLV!

Accédez à toute la Bibliothèque et à une barre de recherche qui mènent à du contenu biblique fascinant sous formes d’articles et de podcasts sur les trois thèmes que sont la science, l’archéologie et la théologie.

De nouveaux contenus sont ajoutés régulièrement ce qui vous permet de suivre l’actualité scientifique, archéologique et prophétique en lien avec la Parole de Dieu mais aussi d’approfondir ou de revoir certaines doctrines bibliques!

La plupart des biologistes et des géologues pensent que la Terre a connu une température moyenne presque constante au cours des 4,6 derniers milliards d’années, avec peut-être des conditions plus chaudes. Le problème de savoir comment le Soleil a pu augmenter en luminosité alors que la Terre maintenait une température constante est appelé le « paradoxe du jeune Soleil Faible ».

De nombreux paléontologues indiquent que le climat était plus chaud par le passé.

« L’une des principales énigmes de l’histoire de la Terre est que la température moyenne de surface mondiale a été assez constante sur des échelles de temps géologiques (à environ 10 degrés de la valeur actuelle), même si la luminosité solaire était jusqu’à 20-30% plus basse il y a 4 × 109 ans, selon les connaissances établies sur l’évolution stellaire. »1

La question est d’autant plus difficile que certains scientifiques évolutionnistes pensent que l’eau de mer, qui aurait réchauffé l’atmosphère, était extrêmement chaude à l’époque, autour de 55 à 85 ° C!2

Les solutions ad hoc des évolutionnistes

Afin de résoudre ce problème les évolutionnistes proposent des solutions irréalistes – par exemple qu’il y avait entre 1000 à 2500 fois plus de CO2 dans le passé qu’aujourd’hui!3 Cet effet de serre exceptionnel aurait compensé la faiblesse du jeune soleil et aurait permis à la vie de commencer.

Plusieurs mécanismes ont été étudiés pour maintenir (et sauver) le modèle évolutionniste. Mais la tâche semble être insurmontable. James Kasting a déclaré dans nature:

« Malgré tous ces mécanismes de réchauffement proposés, il y a encore des raisons de penser que le problème du jeune Soleil faible n’est pas encore résolu. » 4

Alicia Newton a écrit dans Nature Geoscience:

« Des défis pour chaque hypothèse demeurent, et sont susceptibles de rester pendant un certain temps. »5

Bilan des courses: le modèle évolutif n’a pas de solution satisfaisante pour expliquer les températures chaudes et constantes qui prévalaient lorsque leur soleil était faible.

L’énigme de Mars

Le problème est encore plus sévère qu’il n’y a parait! Mars est une planète très froide aujourd’hui, mais il existe de nombreuses preuves qu’au début de son histoire, de l’eau liquide a coulé à sa surface, indiquant que Mars était beaucoup plus chaude!

La plupart des chercheurs disent que cela s’est produit il y a environ 3,8 milliards d’années. Cependant, à cette époque, le Soleil aurait été 25% plus faible qu’aujourd’hui! Par conséquent, le paradoxe du jeune Soleil faible pose un problème de plus: comment Mars a t-elle pu être beaucoup plus chaude au moment même où le Soleil était à son plus faible?

Les évolutionnistes doivent donc, non seulement trouver un mécanisme de réchauffement pour la terre mais aussi pour mars!

La pertinence (et la simplicité) du modèle biblique

En réalité le paradoxe du jeune Soleil Faible indique tout simplement que le soleil est jeune comme la Bible l’indique avec sa chronologie (entre 6000 et 8000 ans). Le soleil n’a donc pas eu le temps de varier significativement et on comprend pourquoi la température a été plus ou moins stable tout au long de l’histoire.

En fait plus on allonge l’histoire de la terre en milliards d’années, plus on rencontre des problèmes énormes liés à la viabilité des conditions de vie sur des chronologies longues. Le paradoxe du jeune Soleil Faible n’est qu’un des problèmes parmi d’autres. Les mêmes types de dysfonctionnement existe par exemple sur l’origine de la lune, la force initiale du champ magnétique terrestre ou encore l’entropie génétique.

Il y a également la découverte d’éléments organiques, de carbone 14 et d’ADN sur des fossiles qui sont censés avoir des dizaines et des centaines de millions d’années. On pourrait encore mentionner « l’explosion cambrienne » et l’apparition soudaine de créatures complexes sans ancêtres dans le registre fossile.

Le modèle créationniste s’harmonise naturellement avec les données et ne nécessite pas de mécanisme complexe. Véritablement on fera mieux de placer sa confiance en la Parole de Dieu!

Découvrez les autres preuves que la terre est jeune!


Références:

The young faint Sun paradox and the age of the solar system

Young sun paradox

  1. Molnar and Gutowski, ref. 3, p. 87.
  2. Oard, M.J., Evolutionary origin of life even more difficultJournal of Creation 21(3):15–16, 2007.
  3. Graedel, T.E., Sackmann, I.-J. and Boothroyd, A.I., Early solar mass loss: a potential solution to the weak sun paradox, Geophysical Research Letters 18(10):1881–1884, 1991.
  4. Kasting, ref. 10, p. 688.
  5. Newton, A., Warming the early Earth, Nature Geoscience 3:458, 2010.

Inscrivez-vous pour accéder à la bibliothèque en ligne de QQLV!

Accédez à toute la Bibliothèque et à une barre de recherche qui mènent à du contenu biblique fascinant sous formes d’articles et de podcasts sur les trois thèmes que sont la science, l’archéologie et la théologie.

De nouveaux contenus sont ajoutés régulièrement ce qui vous permet de suivre l’actualité scientifique, archéologique et prophétique en lien avec la Parole de Dieu mais aussi d’approfondir ou de revoir certaines doctrines bibliques!

Recevez du contenu par email

Recevez régulièrement du contenu biblique, archéologique et scientifique dans votre boîte mail!

Voir la politique de confidentialité

Vous aurez l’occasion de vous désabonner à tout moment à l’aide d’un lien dans les emails!