Les plus anciens manuscrits du Nouveau Testament

Tous les livres du Nouveau Testament ont été écrits une génération après la mort de Jésus de Nazareth. Ce n’est pas le cas des «autres évangiles apocryphes», qui étaient des œuvres pseudépigraphiques gnostiques écrites 100 à 300 ans plus tard. Quels sont donc les manuscrits les plus anciens du Nouveau Testament dont nous disposons aujourd’hui ? Et en quelle quantité sont-ils disponibles ?

À ce jour, nous avons plus de 5800 manuscrits grecs du Nouveau Testament, avec une quantité impressionnante de 2,6 millions de pages de texte biblique1.

Alors que certains de ces manuscrits sont petits et fragmentaires, la taille moyenne d’un manuscrit du Nouveau Testament est de 450 pages2. On ajoute à cela les manuscrits anciens en latin, copte, syriaque, arménien, etc. qui se comptent par dizaines de milliers3, et on réalise qu’il y a un embarras de richesse quand il s’agit des manuscrits du Nouveau Testament. Aucun autre texte ancien ne peut se comparer à lui en ce qui concerne le volume de manuscrits, ni quand on considère à quel point les manuscrits les plus anciens sont proches des originaux.

Alors, quels sont les premiers manuscrits du Nouveau Testament ?

Cet article a été reproduit avec la permission de Bryan Windle, pasteur et enseignant biblique au Canada. L’article en anglais se trouve ici.

Les papyrus P90 et P104

Le papyrus P90 (P. Oxy. 3523) - nouveau testament

La salle de papyrologie de la bibliothèque Sackler de l’Université d’Oxford, en Angleterre, abrite deux des premiers manuscrits du Nouveau Testament.

P90 (P. Oxy. 3523), est un petit fragment de papyrus avec des parties de l’Évangile de Jean (18: 36-19: 7) des deux côtés en grec. Il a été daté paléographiquement au IIe siècle après J.-C.4 Ce texte fait partie des papyri d’Oxyrhynchus, un groupe de manuscrits découverts dans l’ancienne décharge près d’Oxyrhynchus, en Égypte.

Papyrus P104 (P. Oxy. 4404) est un fragment de papyrus du deuxième siècle qui contient Matt. 21: 34-37 au recto et des traces des versets 43 et 45 au verso5. Ce manuscrit mesure 6,35 cm sur 9,5 cm.

P90 (P. Oxy. 3523) provient d’un ancien codex de l’évangile de Jean et date du deuxième siècle. Crédit photo: avec l’aimable autorisation de l’Egypt Exploration Society (Londres) et du Oxyrhynchus Imaging Project (Oxford). Wikimedia Commons / Domaine public

Les spécialistes datent l’écriture de l’évangile de Matthieu à la fin des années 50 ou au début des années 60 au premier siècle. Cela est dû en partie à un commentaire du père de l’Église Irénée selon lequel «Matthieu a également publié un Évangile écrit parmi les Hébreux dans leur propre dialecte, tandis que Pierre et Paul prêchaient à Rome et posaient les fondations de l’Église.»6

L’évangile de Jean est daté de la fin du I siècle, d’après la composition des autres évangiles. Encore une fois, Irénée, écrivant vers la fin du deuxième siècle, déclare: «Par la suite, Jean, le disciple du Seigneur, qui s’était également appuyé sur sa poitrine, publia lui-même un évangile pendant sa résidence à Éphèse en Asie7.

L’histoire primitive de l’église raconte que Jean a vécu les dernières années de sa vie à Éphèse, mourant comme un vieil homme vers la fin du premier siècle. Cela signifie que ces deux manuscrits datent de 100 à 150 ans après les autographes originaux. À titre de comparaison, Pline l’Ancien a écrit son encyclopédie, Histoire naturelle, au premier siècle et le premier manuscrit que nous ayons date du 5ème siècle – un écart d’environ 400 ans8.

Le Papyrus P98

Le papyrus P98 (P. IFAO inv. 237b [+ a]) est un fragment de manuscrit qui contient des versets du premier chapitre du livre de l’Apocalypse. Il a été copié vers 100-200 après J.-C., probablement en Égypte.9.

Le papyrus P98 contient le premier manuscrit du livre de l'Apocalypse - Nouveau Testament

Le manuscrit a été publié pour la première fois par Guy Wagner en 1971, qui le datait du deuxième siècle. Il n’a cependant pas reconnu qu’il s’agissait d’un texte biblique, et ce n’est que 20 ans plus tard que Dieter Hagedorn l’a identifié comme venant d’Apocalypse 1: 13-20. Le manuscrit se trouve dans la collection de l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO) au Caire, en Égypte.

Vers 185, Irénée a écrit que le livre de l’Apocalypse a été composé, «presque de nos jours, vers la fin du règne de Domitien»10. Domitien a régné de l’an 81 à 1996, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux érudits pensent que le livre de l’Apocalypse a été écrit par l’apôtre Jean dans les années 90. Ainsi, P98 a probablement été copié environ 100 ans après l’autographe original.

Le papyrus P98 provient d’un ancien rouleau et contient le premier manuscrit du livre de l’Apocalypse. Crédit photo: L’Institut français d’archéologie orientale (IFAO), Wikimedia Commons / Public Domain

Recevez le magazine digital (pdf + audio)

« Science, Archéologie et Parole de Dieu »

Le papyrus P52

Le papyrus P52, le plus ancien découvert concernant le Nouveau Testament

Le manuscrit le plus ancien et le plus célèbre du Nouveau Testament grec est le Papyrus P52, actuellement exposé à la John Rylands University Library à Manchester, au Royaume-Uni. Il a été acheté en 1920 par Bernard Grenfell sur le marché des antiquités égyptiennes.

Cependant, il n’a été vraiment «découvert» qu’en 1934, date à laquelle il a été traduit par C. H. Roberts. Trois des principaux papyrologues d’Europe à qui Roberts a envoyé des photos du fragment pour le dater de 100 à 150 après JC, bien que la plupart des chercheurs utilisent aujourd’hui une plage de dates plus large du deuxième siècle en général. P52 provient d’un codex (c’est-à-dire sous forme de livre et non de rouleau) et contient des parties de sept lignes de Jean 18: 31–33 au recto, et des parties de sept lignes des versets 37–38 au verso.

Le Papyrus P52 de la bibliothèque John Rylands (recto) contient des parties de Jean 18: 31-33. Il s’agit du premier manuscrit du Nouveau Testament découvert à ce jour. Crédit photo: JRUL / Wikimedia Commons / Domaine public

Face (Évangile selon Jean, 18, 31-33)
ΟΙ ΙΟΥΔΑΙ
ΟΙ ΗΜΙΝ ΟΥΚ ΕΞΕΣΤΙΝ ΑΠΟΚΤΕΙΝΑΙ
OYΔΕΝΑ ΙΝΑ Ο ΛΟΓΟΣ ΤΟΥ ΙΗΣΟΥ ΠΛΗΡΩΘΗ ΟΝ ΕΙ-
ΠΕΝ ΣHΜΑΙΝΩΝ ΠΟΙΩ ΘΑΝΑΤΩ ΗΜΕΛΛΕΝ ΑΠΟ-
ΘΝHΣΚΕΙΝ ΕΙΣΗΛΘΕΝ ΟΥΝ ΠΑΛΙΝ ΕΙΣ ΤΟ ΠΡΑΙΤΩ-
ΡΙΟΝ Ο ΠIΛΑΤΟΣ ΚΑΙ ΕΦΩΝΗΣΕΝ ΤΟΝ ΙΗΣΟΥΝ
ΚΑΙ ΕΙΠΕΝ ΑΥΤΩ ΣΥ ΕΙ O ΒΑΣΙΛΕΥΣ ΤΩΝ ΙΟΥ-
ΔAΙΩN

Arrière (Évangile selon Jean, 18, 37-38)
ΒΑΣΙΛΕΥΣ ΕΙΜΙ ΕΓΩ ΕΙΣ TOΥΤΟ ΓΕΓΕΝΝΗΜΑΙ
ΚΑΙ (ΕΙΣ ΤΟΥΤΟ) ΕΛΗΛΥΘΑ ΕΙΣ ΤΟΝ ΚΟΣΜΟΝ ΙΝΑ ΜΑΡΤY-
ΡΗΣΩ ΤΗ ΑΛΗΘΕΙΑ ΠΑΣ Ο ΩΝ EΚ ΤΗΣ ΑΛΗΘΕI-
ΑΣ ΑΚΟΥΕΙ ΜΟΥ ΤΗΣ ΦΩΝΗΣ ΛΕΓΕΙ ΑΥΤΩ
Ο ΠΙΛΑΤΟΣ ΤΙ ΕΣΤΙΝ ΑΛΗΘΕΙΑ ΚAΙ ΤΟΥΤO
ΕΙΠΩΝ ΠΑΛΙΝ ΕΞΗΛΘΕΝ ΠΡΟΣ ΤΟΥΣ ΙΟΥ-
ΔΑΙΟΥΣ ΚΑΙ ΛΕΓΕΙ ΑΥΤΟΙΣ ΕΓΩ ΟΥΔEΜΙΑΝ
ΕΥΡΙΣΚΩ ΕΝ ΑΥΤΩ ΑΙΤΙΑΝ

Comme mentionné ci-dessus, l’apôtre Jean a probablement écrit son évangile à la fin du premier siècle. Cela signifie que P52, le plus ancien manuscrit du Nouveau Testament, a probablement été copié dans les 100 ans environ de l’original. De plus, comme le manuscrit a été découvert en Égypte, à une distance significative d’Éphèse où l’Évangile a été écrit à l’origine, nous pouvons constater que le texte de la Bible était copié et largement diffusé dès le deuxième siècle de notre ère.

Besoin de ressources bibliques ?

Bibles en grand format, films sur les évangiles, la passion, Bibles pour enfants

D’autres manuscrits qui sont potentiellement du 2ème siècle

En plus des quatre manuscrits ci-dessus qui ont été copiés entre 100 et 200 après JC, il existe un autre groupe de manuscrits qui pourrait également dater du IIe siècle (généralement répertoriés comme datant du IIe au IIIe siècle). Ceux-ci sont menés par le Papyrus P137 récemment publié (P. Oxy. 5345), le manuscrit anciennement connu sous le nom de «Marc du premier siècle». Après six ans de rumeurs, il a finalement été publié en 2018 par les papyrologues d’Oxford Daniela Colomo et Dirk Obbink, qui l’ont daté paléographiquement de 150 à 250 après JC.11

Selon la base de données maintenue par le Centre d’étude des manuscrits du Nouveau Testament (www.csntm.org), il existe six autres manuscrits qui sont également datés du 2e ou 3e siècle.

ManuscritContenuLangueDate
Papyrus P32TiteGrec2ème siècle – 3ème siècle
Papyrus P46Romains 1&2
Corinthiens, Galates
Ephésiens, Philippiens,
Colossiens, 1 Thessaloniciens, Hébreux
Grec2ème siècle – 3ème siècle (début)
Papyrus P66Evangile de JeanGrec2ème siècle – 3ème siècle
Papyrus P77Evangile de MatthieuGrec2ème siècle – 3ème siècle
Papyrus P103Evangile de MatthieuGrec2ème siècle – 3ème siècle
Majuscule GA0189Actes des ApôtresGrec2ème siècle – 3ème siècle

Résumé

Cela porte à 11 le nombre total de manuscrits possibles du Nouveau Testament au deuxième siècle. Ces 11 manuscrits, et en particulier les quatre qui sont datés en toute sécurité au deuxième siècle, sont des maillons importants de la chaîne reliant la Bible que nous lisons aujourd’hui au texte original du Nouveau Testament.

On peut avoir un niveau élevé de confiance dans les évènements du NT en associant diverses disciplines de recherches :

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

  1. Sheri Bell, “Testing the Historical Reliability of the New Testament.” Josh McDowell Ministry. January 10, 2018.  https://www.josh.org/historical-reliability-new-testament/ (Accessed February 1, 2019).
  2. Justin Taylor, “An Interview With Daniel B. Wallace On The New Testament Manuscripts.” The Gospel Coalition. March 22, 2012.  https://www.thegospelcoalition.org/blogs/justin-taylor/an-interview-with-daniel-b-wallace-on-the-new-testament-manuscripts/ (Accessed February 1, 2019).
  3. Ibid.
  4. “P90.” The Center for the Study of New Testament Manscripts.  http://www.csntm.org/manuscript/View/GA_P90 (Accessed February 1, 2019).
  5. “P104.” The Center for the Study of New Testament Manuscripts. http://www.csntm.org/manuscript/View/GA_P104 (Accessed February 1, 2019).
  6. Irenaeus, Against Heresies, 3.1.1.  http://www.earlychristianwritings.com/text/irenaeus-book3.html (Accessed February 2, 2019).
  7. Ibid.
  8. Josh McDowell and Sean McDowell, Evidence That Demands a Verdict: Life-Changing Truth for a Skeptical World.  (Nashville: Thomas Nelson, 2017). Pg. 60.
  9. “P98.” The Center for the Study of New Testament Manuscripts. http://www.csntm.org/manuscript/View/GA_P98 (Accessed February 1, 2019).
  10. Irenaeus, Against Heresies, 5.30.3. http://www.earlychristianwritings.com/text/irenaeus-book5.html (Accessed February 2, 2019).
  11. Elijah Hixson, “Despite Disappointing Some, New Mark Manuscript is Earliest Yet.” Christianity Today. May 30, 2018. https://www.christianitytoday.com/ct/2018/may-web-only/mark-manuscript-earliest-not-first-century-fcm.html (Accessed February 1, 2019).

A lire également