Si Dieu existe, pourquoi ne le voit-on pas ?

Aussi bien hier, qu’aujourd’hui et demain et par ici ou par-là, la question du Dieu qui n’est pas visible persiste. Tout le monde se débat avec le sentiment que Dieu est introuvable. Parfois, nos prières ne semblent tout simplement pas «dépasser le plafond». Nous nous demandons pourquoi Dieu ne se présente pas d’une manière si simple que nous puissions le voir, le toucher et l’entendre. Pourquoi ne peut-on pas voir Dieu ? Cela résoudrait beaucoup de problèmes n’est-ce pas ?

Nous pouvons le voir travailler dans nos vies, parler avec lui à travers sa parole et dans la prière, mais parfois il est difficile de comprendre pourquoi Dieu nous semble si caché. Après tout, beaucoup de gens, de par ce constat, pensent que Dieu n’existe pas. Pourquoi ne se présente-t-Il pas simplement à eux et ne leur prouve-t-il pas le contraire par l’intermédiaire d’un face-à-face comme dans le film « Bruce tout-puissant » ?

L’absence de Dieu est chose effective depuis l’épisode du péché originel dans le Jardin d’Eden. Dieu ne peut-être en compagnie du péché. Sa sainteté et sa perfection ne peuvent-être contemplées par les hommes pécheurs. Il y a cependant l’espoir, grâce à Jésus-Christ que nous soyons à nouveau réunis avec lui dans le futur.

Une question légitime

La Bible ne nous donne pas toutes les raisons pour lesquelles Dieu agit comme « ceci » et pas comme « cela ». Elle nous assure, cependant, que les actions de Dieu sont basées sur sa nature parfaite. Ainsi, nous pouvons concevoir des raisons, qui sont cohérentes avec Sa nature et qu’Il pourrait être caché dans une certaine mesure et pour certaines raisons.

Saviez-vous que la Bible reconnaît la validité de la question que nous nous posons ? Elle a tendance à être un ensemble de livre très honnête. La Bible contient même des versets qui montrent que Dieu se cache délibérément. Nous voyons d’abord des passages qui affirment la perception humaine que Dieu se cache. Dans Job 23: 8-9, nous lisons :

Mais, si je vais à l’orient, il n’y est pas; Si je vais à l’occident, je ne le trouve pas; Est-il occupé au nord, je ne puis le voir; Se cache-t-il au midi, je ne puis le découvrir.

Fait intéressant, il y a aussi d’autres exemples de Dieu apparaissant comme caché par une nuée, tout en offrant toujours sa présence. Nous lisons que «Le peuple restait dans l’éloignement; mais Moïse s’approcha de la nuée où était Dieu.» (Exode 20:21). Dans Exode 33: 17-23, il est dit:

Moïse dit: Fais-moi voir ta gloire!

L’Éternel répondit: Je ferai passer devant toi toute ma bonté, et je proclamerai devant toi le nom de l’Éternel; je fais grâce à qui je fais grâce, et miséricorde à qui je fais miséricorde.

L’Éternel dit: Tu ne pourras pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre.

Il existe de nombreux autres exemples de la dissimulation apparente divine (Ps 10: 1; 22: 1-2; 30: 7; 44: 23-24; 88: 13-14; 89:46; Is 45:15).

La chute de l’humanité dans le jardin d’Eden


La Bible commence par une puissante amitié entre Dieu et les humains. On dit que nos premiers parents Adam et Eve ont marché avec Dieu dans le jardin d’Eden. Nous avons été faits pour être en présence de Dieu et pour lui parler face à face.

Mais dans Genèse chapitre 3, les humains ont péché. Nous avons échangé notre amitié avec Dieu contre un plaisir illicite. Nous sommes tombés de notre haute vocation en tant que porteurs de l’image de Dieu et sommes tombés en déchéance.

Là où autrefois les humains pouvaient être complètement à nu devant Dieu et les uns envers les autres sans ressentir de honte, l’histoire décrit comment nous avons commencé à nous cacher derrière des feuilles de figuier.

Il est crucial de comprendre ce que signifie l’arbre et de la vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal pour comprendre l’origine du mal, de la souffrance et de la mort :

Et en réaction au péché humain, Dieu s’est caché aussi. Il ne marcherait plus avec nous dans la fraîcheur du soir. Mais pourquoi ? La réponse complexe est que c’est à la fois une punition et une protection.

Notre séparation de la lumière, de la vie et de l’amour de Dieu fait partie du châtiment du péché. Et c’est une peine qui mène jusqu’à la mort. Avant le péché, non seulement la mort n’existait pas, mais nous étions en contact direct avec Dieu selon le texte biblique.

Mais le fait que Dieu se cache est aussi un acte de protection, de miséricorde et d’espoir.

La sainteté de Dieu est comme le soleil. Une boule d’énergie brute. Tout ce qui n’est pas déjà comme le soleil et tente de l’approcher est détruit. C’est précisément pourquoi la Bible parle de Dieu comme d’un feu dévorant (Hébreux 12:29), ou comme vivant dans une lumière inaccessible (1 Timothée 6:16).

Personne ne peut, dans une chair pécheresse, se tenir en présence réelle de Dieu sans mourir. Nous avons vu au chapitre précédent comment Dieu a indiqué à Moïse qu’aucun homme ne peut le voir et vivre. Le péché ne peut côtoyer Dieu.

Si Dieu devait être pleinement présent dans le monde, il jugerait également le monde en mettant immédiatement fin à la vie des pécheurs qui sont séparés de Christ. Sa sainteté ne lui permettrait pas d’être en présence du péché.

Par conséquent, le fait de se cacher dans une certaine mesure est un acte de miséricorde, car il reporte le jugement pour donner à beaucoup de gens le temps de répondre à l’Évangile.

Une absence nécessaire

Dieu pourrait se cacher parce qu’il souhaiterait un type particulier de relation avec nous. Quels seraient les effets de l’expérience de la plénitude de la présence de Dieu dans notre vie quotidienne ? Aurions-nous encore un libre arbitre ?

Considérez ceci: si vous aviez un policier personnel qui vous suivait à chaque minute de votre journée, commettriez-vous jamais un crime ? Vous ne le feriez probablement pas même si vous le vouliez. Au moins, vous agiriez très différemment que s’il n’était pas là.

Dieu pourrait donc nous être invisible car Il veut que nous Lui obéissions par amour pour Lui, et non parce que nous subissons des pressions de par sa présence. Son caractère non-visible à nos yeux pourrait être sa façon de nous donner plus de liberté pour que nous fassions nos choix.

De plus, rappelons-nous que Dieu est un être personnel qui nous aime. Plutôt que d’être constamment submergé par sa présence, peut-être que Dieu nous donne l’occasion de vraiment aspirer à lui et de le chercher.

Jéremie 29 : 11, 13

Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.

Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur.

L’existence de Dieu est-elle si difficilement perceptible ?

Dieu s’est révélé «clairement» dans le monde créé (Romains 1:19). Dans cette catégorie, nous pourrions également placer la réalité de son plan et de son action rédemptrice. L’évangile est décrit comme un mystère maintenant révélé par des écrits prophétiques (Romains 16: 25-26). De nombreux chrétiens peuvent également se souvenir de moments, voire de saisons s’étalant sur des années, où Dieu a été clairement à l’œuvre et où la vie a été saturée de sa présence et de sa grâce.

La foi chrétienne n’est pas une foi aveugle, mais basée sur des preuves. Elle est basée sur des événements réels qui peuvent faire l’objet d’une enquête. Un saut dans le vide n’a jamais été proposé, car il s’agit d’entrer dans la lumière.

L’ancien testament est-il fiable ? Et a-t-il été préservé ?

Le nouveau testament est-il fiable ? Et a-t-il été préservé ?

Dieu nous demande de nous rendre humble (Matt 18: 4; Matt 23:12; Luc 14:11; Luc 18:14), afin qu’il puisse avoir une relation avec nous.

Les signes de Dieu ne sont pas forcément ceux que l’on attend

Les «signes» de la présence de Dieu dans le monde peuvent être différents de ce à quoi on s’attend. Certaines personnes disent: «Je souhaite simplement que Dieu me donne un signe». Eh bien, il se peut qu’Il donne un signe, mais pas d’une manière attendue. Bien sûr, à certains endroits et à certains moments, Dieu a fait connaître sa présence de manière très impressionnante, comme ressusciter des gens d’entre les morts. À d’autres moments, cependant, il se fait connaître en transformant la vie des gens et en les élevant de la mort spirituelle. Dans les deux cas, Dieu se fait connaître de manière puissante.

L’Évangile a le pouvoir de changer absolument les gens et ce pouvoir doit être compris comme la présence de Dieu alors qu’il travaille parmi nous!

Dieu s’est révélé à nous

Quand nous voyons Jésus, nous avons vu Dieu (Colossiens 1:15). L’étude de la vie de Jésus nous fournit tous les détails sur qui est Dieu et comment il nous aime. En Jésus, Dieu est venu marcher parmi nous et a enseigné comment nous pouvons être lavés de nos péchés afin que nous puissions faire l’expérience de sa pleine présence à la résurrection qui aura lieu lors du dénouement final du dernier jour.

À travers le ministère de Jésus, nous avons le Saint-Esprit qui vient vivre à l’intérieur du chrétien, le rendant sensible à la présence de Dieu et plus semblable à Jésus. Alors que nous ne faisons l’expérience de la présence de Dieu que de manière quelque peu limitée pour le moment, c’est à cause de notre identité en Christ que nous avons à nouveau accès à Dieu !

Nous avons besoin de Jésus si nous souhaitons pouvoir voir Dieu et avoir une relation avec lui à la manière d’Adam et Eve à l’époque du jardin d’Eden. Cela se produit dans un timing que seul Dieu connaît, mais l’aboutissement sera la réconciliation.

Nous attendons avec impatience le moment où nous n’aurons plus l’impression que Dieu se cache. Dans Apocalypse 22: 1-5, nous voyons un futur lieu de résidence qui a été guéri des effets du péché. Dans la nouvelle création, rien ne nous empêchera de voir le visage de Dieu et il n’y aura plus de ténèbres à cause de la lumière de son visage.

Conclusion

La malédiction entraînée par la chute d’Adam et Eve explique notre séparation avec Dieu. Pour remédier à la tristesse de cette séparation, nous avons Jésus comme agent de réconciliation et de réparation.

Il y a des éléments forts concernant Jésus et son identité, mais ces éléments sont dosés de sorte que les gens puissent ne pas croire. En Christ, Dieu était encore suffisamment caché pour que les gens qui ne le voulaient pas ne se le fassent pas imposer. Il était «affligé de l’endurcissement de leur cœur» (Marc 3: 5) car certains « ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait.» (Luc 16:31).

Peut-être que la preuve que nous demandons est une conséquence de la nature et de l’identité que nous attribuons à Dieu, et de quels sont, selon nous, ses buts ? Si Dieu vous aime et veut que vous choisissiez librement de le suivre, alors peut-être que le fait que Dieu vous ait donné son fils pour votre salut est suffisant pour attirer votre attention ? Dieu s’est manifesté clairement, pour ceux qui le cherchent.

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

A lire également