Pourquoi Dieu se serait-il révélé à travers un livre comme la Bible ?

Nombreux sont les chrétiens qui, en ayant présenté le message biblique à leurs amis, se sont vus recevoir un « tu crois vraiment ce qu’il y a dans ce bouquin ? » ou « c’est juste un livre » ou encore quelque chose dans le genre. Pourquoi Dieu aurait-il choisi de se révéler dans un livre et pas d’une autre manière ?

Que le concept du Dieu créateur puisse être révélé dans un livre apparait pour beaucoup comme impensable. Cela ne pourrait tout simplement pas être le cas. A cela s’ajoute l’aspect « vieillot » que la Bible a dans l’esprit de beaucoup de gens.

On pourrait encore parler de l’argument de la souffrance, de l’invisibilité de Dieu et de la confusion religieuse, qui viennent compliquer l’évangélisation et engourdir l’esprit de nos concitoyens. Il y a aussi le débat Création vs Evolution ou encore l’âge de la terre et de l’humanité qui viennent affaiblir les revendications bibliques dans l’esprit des gens.

Jésus disait ceci :

Matthieu 18 : 7 (BDS)

Quel malheur pour le monde qu’il y ait tant d’occasions de chute ! Il est inévitable qu’il y en ait, mais malheur à celui qui crée de telles occasions.

Mais il y a des arguments solides qui expliquent pourquoi Dieu s’est révélé à travers comme le dirait nos chers amis « un bouquin« .

La fonction essentielle de la Bible et des livres

On entend souvent à juste titre dans la société la déclaration « pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient« . Les livres ont le rôle de contenir de l’information et particulièrement l’information du passé.

Les gens reconnaissent naturellement l’importance des livres car le savoir est stocké à l’intérieur et les enfants tout comme les adultes doivent apprendre à lire puis lire des livres pour connaître de nouvelles choses et développer des compétences.

La Bible ne déroge pas à ce principe, elle contient l’histoire de l’humanité depuis le commencement de la création. En effet l’imprimerie en Europe a été utilisée en premier pour diffuser la Bible, et on commence à se rendre compte que l’alphabet a probablement été créé pour consigner la Parole de Dieu.

L’importance de l’histoire

Si nous sommes d’accord sur le fait qu’il faut savoir d’où l’on vient, alors on se rend compte que l’histoire est une discipline d’importance critique.

Les choses sont alors simples, si on prend en considération ce « bouquin » qu’est la Bible, ou plutôt ses 66 livres, écrits au cours de trois millénaires différents sur trois continents différents par quarante auteurs différents, eh bien nous sommes en mesure d’étudier l’histoire de l’humanité et de la terre et leurs origines. Mais si on s’en passe, alors nous sommes coupés de l’histoire des premiers millénaires de la terre et on n’est pas à même de comprendre la situation d’aujourd’hui et encore moins de repérer ou se trouve l’espoir à nos problèmes.

Comment Dieu pouvait-il nous transmettre les informations essentielles ?

Sans un « bouquin » comment Dieu aurait-il pu nous transmettre la myriade d’informations nécessaires ?

Beaucoup pense que les choses divines sont comprises intuitivement « je fais le bien et tout ira bien » pourtant dans pratiquement aucun domaine, il n’apparait sérieux de se passer d’une étude. La plupart des métiers d’aujourd’hui nécessite un diplôme et les employeurs veulent au moins des candidats avec de l’expérience. Véritablement, la connaissance quelle qu’elle soit, n’est pas innée. Les choses de Dieu n’échappent pas à ce principe.

Recevez le magazine digital (pdf + audio)

« Science, Archéologie et Parole de Dieu »

Doit-on voir pour croire ?

Voilà une doctrine répandue mais peu saine. Comment pourrait-on être des témoins oculaires de tous les évènements qui se sont produits depuis la création jusqu’à maintenant ? Il faut résolument réaliser que nous avons besoin de l’histoire pour connaître les choses du passé. On ne peut pas avoir été témoins de tous les évènements uniques du passé, seule l’histoire peut nous indiquer ces choses là.

Le présent est la clé du passé ou l’inverse ?

Une erreur qui a été commise par des « humains tardifs » (17ème/18ème siècle à monter) a été de douter du passé consigné dans la Bible pour appliquer les processus du présent dans le passé (géologie, biologique, cosmologie). Hélas pour eux, c’est le passé qui explique le présent, et les évènements du passé ne se reproduisent pas forcément sous nos yeux et il ne faut donc pas les rejeter tout simplement parce qu’on ne les a pas vécu.

Prenons par exemple la semaine de la création de Genèse 1 et le déluge de Genèse 6-8, comment un être-humain pourrait-il connaître ces évènements si Dieu ne les avait pas placé dans la Bible ? Nous avons besoin de la Parole de Dieu, sans elle, nous sommes pratiquement à l’aveugle. La Bible a effectivement ce rôle de nous permettre de nous repérer dans cette océan de confusion.

Besoin de ressources bibliques ?

Bibles en grand format, films sur les évangiles, la passion, Bibles pour enfants

Conclusion

Il ne faut pas avoir d’à priori sur la Bible. Certes ce n’est qu’un « livre » fait de papier, et le papier en lui-même n’a rien d’extraordinaire, pas plus que l’encre qui forme les textes, mais les informations consignées sont d’une importance critique pour la vie de tout être-humain et que Dieu ait décidé d’enseigner sa Parole dans un livre semble tout à fait approprié – les livres sont les médiums principaux d’enseignements. La Bible est maintenant disponible en ligne, en audio, en série tv etc… Il faut se saisir de ses informations.

Esaïe 53 : 1

Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l’Éternel ?

Plus de 200 articles qui vont de la Création à la Résurrection !

A lire également