|

La Science est-elle en harmonie ou en contradiction avec la Bible ?

Les nouveaux croyants et ceux qui prennent au sérieux le texte biblique se posent souvent la question de la corrélation entre la Science et la Bible. La réponse à cette question est en effet importante car lorsqu’on commence à croire en Jésus-Christ, il y a de grosses implications, et le fait de vouloir se rassurer sur la pertinence de sa foi est normal. Celle-ci doit en effet être raisonnable. Que pouvons-nous dire alors ? La Science et la Bible s’entendent-elles ? font-elles bon ménage ?

La science est un terme vaste et ses vérités ne font pas toujours l’unanimité même chez les scientifiques. La Bible par nature est un livre historique et plusieurs évènements bibliques comme la création ou la résurrection échappent aux processus normaux observables et testables. La Science agit dans le présent, avec les processus naturels, et est donc limitée pour se prononcer sur les actes divins uniques et spécifiques qui ont eu lieu dans le passé. Par contre le modèle biblique peut-être testé et comparé aux éléments historiques et aux observations. L’analyse faite, le modèle biblique explique de manière pertinente le monde autour de nous.

Clarification de la question

Il faut déjà établir ce que nous comprenons par science et il faut faire la distinction entre “science” et “scientifiques“. Alors que la science renvoie à des vérités scientifiques, à des faits vérifiés, les scientifiques ne s’entendent pas toujours entre eux et ils ne sont pas infaillibles. C’est pourquoi il y a une différence entre poser la question “La Science est-elle en accord avec la Bible ?” et la question “La majorité des scientifiques pensent-ils que Bible est en accord avec la Science ?“. La réponse à la deuxième question est probablement non et nous allons voir que la première question nécessite un petit exercice de réflexion avant que l’on puisse élaborer et proposer une réponse.

Il ne faut donc pas se positionner en fonction de ce que pense une majorité car un point de vue minoritaire peut-être vrai. Il faut aussi mettre au clair ce qu’on entend par “science” et nous allons voir que la portée de notre question va soudainement être réduite. En effet la Science telle que nous la comprenons “agit sur le présent“, il s’agit de faire :

  • des expériences de laboratoire ou dans la nature
  • de faire des observations
  • de “reproduire” ces expériences.

Une fois que nous réalisons cela, nous voyons bien que la science d’observation ou expérimentale (qui nous donne des smartphones, des vaccins, des satellites etc…) n’a pas grand-chose à voir avec la Bible. Alors que la Science agit sur le présent, la Bible nous parle du passé (certes il y a des prophéties mais ça ne concerne pas notre question du jour).

La Bible est en grande partie un livre d’histoire et non un livre scientifique. Cette histoire commence avec la création (5500 av.J-C selon la version grecque ancienne de la Bible) et s’étend jusqu’à la fin du premier siècle de notre ère.

Il y a donc une correction à apporter lorsqu’on étudie la possible conciliation entre la Science et la Bible, car par nature si l’on veut savoir si la Bible rapporte des choses vraies, il s’agit plus d’une enquête “historique” que “scientifique“.

Les processus de la création

La Bible rapporte des actes spécifiques et uniques du Créateur, ces actes par nature ne sont pas observables ou n’ont été observés que de rares fois. Si nous prenons par exemple les processus de la création de Genèse 1-2, nous avons là des processus qui ne sont plus en fonctionnement aujourd’hui, ils n’ont opéré qu’une fois dans le passé.

Il y a une différence entre ces processus de création et les processus de maintien/renouvellement que nous observons aujourd’hui. Nous retrouvons le problème de l’œuf et la poule un peu partout en science, de sorte qu’il est difficile voire impossible d’expliquer l’origine des choses (l’origine de l’adn par exemple). La Genèse nous dit que Dieu a créé les premiers couples originels et qu’ensuite ces derniers se sont mis à se reproduire.

Alors que nous observons les animaux se reproduire, nous n’observons pas les premiers actes spécifiques et uniques de la création, il s’agit là de processus particuliers ayant eu cours une seule fois dans le passé. Une fois les premiers couples créés, ces processus n’ont plus été en vigueur et ont été remplacés par les processus automatisés et répétitifs mis en place par Dieu.

La Science peut nous dire qu’un chien vient d’un couple de chiens mais d’où vient le premier couple de chien dans l’histoire ? Cela la Science ne peut pas le tester, l’observer et le reproduire.

Les actes divins directs sont difficiles à approcher car ils ne répondent pas à la logique des processus naturels classiques. Comment allons-nous expliquer “scientifiquement” la résurrection de Jésus ? La transformation de l’eau en vin ? Ou la marche sur l’eau ? Par nature ces actes sont similaires à ceux de la création et ne sont pas à ranger dans les processus naturels normaux or la science ne fait qu’étudier les “processus naturels normaux.

Il est bien difficile de dire que la “Science” confirme la “Bible” car la Science ne saurait tester, expérimenter, observer et reproduire la création, l’ouverture de la mer lors de l’Exode, la guérison d’un aveugle, la marche sur l’eau, la résurrection et d’autres miracles rapportés dans la Bible. Il n’est donc pas très exact de dire que la Science confirme la Bible dans son ensemble puisque les actes divins sont par nature hors de sa portée.

La Bible et l’histoire

En réalité la question principale à se poser est “Est-ce que l’histoire confirme la Bible ?“. Pour cela nous pouvons utiliser les documents historiques et les sciences historiques comme l’archéologie, la paléontologie, la géologie historique etc… Il ne s’agit pas de rejeter d’un revers de main la science d’observation, car nous pouvons tout de même voir si ce que nous observons correspond au modèle biblique.

Par exemple, la Bible dit que Dieu a créé l’univers, ce qui veut dire que nous pouvons observer si l’univers ressemble a une conception ou au produit du hasard et du temps. Même chose avec l’étude du monde vivant, les êtres-humains, les animaux, les végétaux, les paysages, le monde des micro-organismes etc… Tout cela laisse t-il transparaître hasard et chance ou bien un dessein intelligent ?

La bonne approche pour savoir si le modèle biblique correspond aux données historiques et aux données d’observations nécessite que nous fassions premièrement l’hypothèse que la Bible soit juste. Cela fait, nous étudions en deuxième ce que disent les données historiques et nous observons si ce que la Bible dit a dû sens sur le terrain.

Il ne faut pas faire l’inverse comme le font de nombreux chrétiens modernes car lorsqu’on part des données historiques et des données de terrain en premier, cela signifie que nous n’avons pas de repères pour interpréter correctement les données et nous sommes obligés de faire appel (parfois sans s’en rendre compte) à “un autre modèle historique, l’évolution“.

L’exemple idéal pour cela est la date de l’Exode, alors que la chronologie biblique place l’évènement au 15ème av.J-C, les critiques réfutent l’historicité de l’Exode en utilisant les données du 13ème siècle av.J-C. Quand on ne regarde pas là où la Bible dit de regarder et quand on ne cherche pas ce que la Bible dit de chercher, on finit toujours par ne obtenir les bonnes réponses.

12 preuves sur Moïse et l’Exode d’Égypte

C’est une chose qu’il faut réaliser pour avancer dans sa quête de vérité, quand on étudie le passé, on est obligé d’utiliser un “modèle historique“, car la science n’agit que dans le présent, on ne peut pas faire de l’histoire sans les documents historiques. Si on met de côté le modèle historique de la Bible, cela veut dire que nous allons appliquer un autre modèle qui va interpréter les données dans un autre sens.

A partir d’une même observation, on peut proposer plusieurs scénarios historiques. Ce qui compte c’est de juger de la pertinence des modèles historiques par rapport aux observations. Quel est le modèle qui correspond le mieux aux données d’observations ?

A lire également