Les contradictions bibliques expliquées !


L’étude des contradictions (supposées) bibliques est un thème en soi. S’il est irritant pour certains chrétiens qui font confiance à la Bible en raison de leur relation avec Jésus ou par le constat des prophéties réalisées par exemple, il pousse néanmoins chaque étudiant à approfondir sa compréhension des divers éléments à travers les différents textes.

C’est effectivement par « recoupement » d’informations que l’on parvient à trouver les bonnes réponses.

Par « différents textes » je n’entends pas que les textes d’une version/édition de la bible, mais bien des différentes lignées de textes.

Ainsi la septante, le texte massorétique, les manuscrits de Qûmran, et les versions syriaques et arabes ont toutes quelque chose à apporter.

Objectivité et méthode sont nécessaires pour juger des contradictions

Les textes bibliques sont parfois présentés et developpés de manière brute, c’est à dire qu’ils ne cherchent pas à se justifier ou à se prouver.

Les raisons et explications ne sont pas toujours données, et c’est souvent en recoupant plusieurs textes situés à différents endroits dans la Bible que l’on parvient à s’y retrouver.

Cette technique vaut aussi bien pour comprendre les doctrines que pour retrouver une logique précise ayant trait à un évènement.

Cependant il n’est pas toujours sûr qu’on puisse retrouver une explication pour tout, il y a certainement des explications à tout, mais tout n’a pas été consigné, surtout quand il s’agit d’éléments sans réels intérêts.

Il est important également de ne pas forcer les textes. Parmi l’ensemble des contradictions apportées par la critique, il y en a quelques unes qui ne peuvent être réconciliées sans forcer les textes.

Peut être dans certains y a t’il des explications rocambolesques, mais il ne faut pas user d’un esprit trop subjectif, sous peine de perdre en crédibilité.

Le concept de la préservation des écritures

Il est important de saisir, afin de faciliter le travail de recherche et d’encourager l’objectivité, que le concept d’inspiration des écritures ainsi que celui de la préservation, n’indiquent pas qu’aucune erreur, notamment de copistes, n’est possible ou admissible.

Les écritures ont été préservées à travers plusieurs textes, notamment citées plus haut, et non à partir d’une lignée de texte en particulier.

Cette préservation s’est faite, selon mes propres termes, par un procédé en parallèle plutôt qu’en série.

Ainsi si nous sommes en mesure de repérer l’erreur d’un copiste et de la corriger, via un recoupement d’informations ou par simple logique, l’essentiel, c’est à dire la compréhension du texte est préservée.

Ce type de préservation était tout à fait nécessaire. En effet s’il n’y avait eu qu’une seule lignée de texte, comment aurait on pu comparer les informations ? Et si cette unique lignée de texte avait été corrompu par une communauté ? Comment l’aurait on su ? Par contre s’il existe plusieurs lignées de textes, comme c’est le cas avec la Septante, le Texte Massorétique, les Manuscrits de la Mer Morte ou encore le Pentateuque Samaritain, nous sommes en mesure de repérer des erreurs ou des modifications intentionnelles.

Il est attendu que la Bible soit attaquée

Ces contradictions d’ailleurs, que nous verrons, ne portent en général que sur des détails, qui ne remettent pas les doctrines bibliques en cause, car oui les quelques contradictions qui ne portent pas sur des chiffres ou un système numérique, trouvent en général des réponses crédibles.

La présentation parfois brute des textes, hélas, pousse certains à s’immiscer dans des interstices pour trouver des arguments contre la Bible, car la logique est celle-là, bien souvent on cherche à valider une position pré-existante anti-biblique.

Ainsi tous les arguments sont bons pour alimenter la critique de la Bible.

Le chrétien ne doit pas réagir avec agitation et irritation à la critique, car il est normal que les textes, au vu de leur prétention, soit analyser scrupuleusement.

Il est normal qu’un texte qui prétend détenir la vérité et le destin de ce monde soit le sujet de toutes les analyses et toutes les critiques.

La Foi du Croyant

La Foi du croyant ne se base pas, et heureusement, sur une connaissance totale des éléments historiques et scientifiques, que nul d’entre nous ne peut maîtriser. Elle ne se base pas non plus sur une maîtrise totale des éléments et thèmes bibliques.

Je vous propose une série d’articles ou je réponds à la plupart des conflits apparents des écritures.

Les contradictions dans l’Ancien Testament


Est ce que c’est Dieu ou Satan qui a incité David à recenser Israel ?


Achazia avait il 22 ans ou 42 ans quand il est devenu roi ?


Jojakin avait il 8 ans ou 18 ans au début de son règne ?


Salomon avait il 4000 ou 40000 crêches pour les chevaux

destinés à ses chars


Pour Dieu a t’il exaucé la malédiction d’Elysée s’il ne fallait pas garder de rancunes envers les enfants ?


David avait il pris 1700 ou 7000 cavaliers ?


Noé pouvait il manger tous les types de viandes après le déluge ?


Jacob a t’il vu Dieu ou pas ? Peut on voir Dieu d’ailleurs ?


Les contradictions dans le Nouveau Testament


Jésus interdit il les apôtres de prendre un bâton ou pas pour annoncer le Royaume de Dieu ?


Jésus a t’il pris Pierre, Jacques et Jean, 6 ou 8 jours après ?


Jean Baptiste était ile Elie ou pas ? Y a t’il une contradiction ?


Jésus recommande de présenter l’autre jours, mais n’est il pas guerrier par endroit dans les évangiles ?


Y a t’il une contradiction sur l’heure de crucifixion de Jésus ?


Est ce que les deux voleurs insultaient Jésus sur la croix ou un seul ?


Y a t’il une contradiction sur la mort de Judas et ses trente pièces d’argent ?


Les compagnons de Paul ont ils entendu la voix de Jésus ou pas sur le chemin de Damas ?


Y aurait il une contradiction sur l’année de naissance de Jésus ?


Y-a-t-il une contradiction concernant le récit de la naissance de Jésus entre Luc et Matthieu ?

Conclusion sur les contradictions

S’il fallait avoir réponse à tout et être en mesure de tout prouver pour être sûr que la Bible soit véridique ou que Dieu existe, alors très peu de personne croirait en Dieu.

Si Dieu existe, il est peu probable qu’il ait établi une conception d’accès à lui aussi complexe, au contraire il a fait en sorte d’être trouvable par des enfants.

Il n’est pas interdit de critiquer la Bible ou de ne pas y croire, mais la critiquer sur des détails en s’attachant plus à la lettre qu’à l’esprit de la lettre démontre un manque d’objectivité.

De la même manière il ne s’agit pas pour un chrétien de tenter de tout justifier, car nous voyons, qu’au moins, dans l’Ancien Testament, quelques erreurs de chiffres, dues à des copistes, sont trouvées sur certaines versions.

Autrement, la cohérence interne des doctrines bibliques sur des milliers d’années et à travers des dizaines d’auteurs est impressionnante. La réalisation de multiples prophéties également.

De nombreux éléments historiques et scientifiques attestent les déclarations de la Bible.

Tant de vies sont changées par l’action de Jésus. Ne pas prendre la Bible au sérieux, et s’attarder sur des détails pour la décrédibiliser est un choix, qui se fait bien avant que ces détails ne soient portés à l’attention des détracteurs.

Soutenir le Ministère de “Qu’est ce que la Vérité ?”

Quelle est la signification de l’Arbre de la Vie et de l’Arbre de la connaissance du Bien et du Mal ?

L’arbre de la vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal sont deux éléments fascinants et déterminants de Genèse 2-3. En fait il faut les comprendre pour obtenir une correcte compréhension du monde et notamment de l’origine du mal, de la souffrance et de la mort. Découvrons dans cet article la signification…

Continue reading

Dieu a-t-il déclenché le Big Bang ?

Dieu a-t-il déclenché le big-bang ? Pour que Dieu ait déclenché le Big Bang faudrait-il encore qu’il y ait eu un Big Bang. Quoique les masses séculières croient en le Big Bang et le promeuvent puissamment, un examen rapproché des éléments ne milite pas en faveur de cette théorie. Nous ne sommes naturellement pas dans…

Continue reading

Jésus a-t-il été crucifié ou a-t-il échappé à la crucifixion ?

Certaines sources, comme une légende japonaise, affirment qu’une autre personne est morte sur la croix à la place de Jésus. D’autres affirmations de ce genre se retrouvent dans les écritures gnostiques «Le deuxième traité du Grand Seth» (55: 15-20) et le Coran (Sourate IV: 156-159). Qu’en est-il ? Jésus a-t-il été crucifié ou a-t-il connu…

Continue reading

Les premiers chrétiens croyaient-ils à la divinité de Jésus ?

Certaines critiques s’amusent à répandre l’histoire que les chrétiens ne croyaient originellement pas à la divinité de Jésus mais plutôt qu’il était à la base perçu comme un homme, et que ce n’est qu’à travers les siècles qu’il a progressivement été perçu comme demi-divin, puis enfin divin au 4ème siècle de notre ère. Jésus a-t-il…

Continue reading

Le Nouveau Testament est-il fiable ? A-t-il été préservé ?

Le Nouveau Testament est fiable, et c’est le moins que l’on puisse dire. Ces éléments démontrent l’intégrité du texte : Le Nouveau Testament est aussi inspiré que l’Ancien Testament.La totalité du texte a été écrit avant l’an 90, durant la vie des témoins oculaires et des témoins de première main.Les détails du textes sont consistants…

Continue reading

Depuis quand l’humanité existe-t-elle ?

Il existe principalement deux visions au sujet des débuts de l’humanité : Le scénario évolutif qui indique que l’homme est apparu il y a 180 000 ansLe scénario biblique qui indique que l’homme a été créé il y a moins de 10 000 ans Nous pouvons à l’aide des disciplines suivantes avoir une belle idée…

Continue reading

Anthony ETHEVE

Passionné et étudiant converti à la Bible, Anthony partage le fruit de ces recherches afin d'aider les chrétiens et notamment les nouveaux appelés à comprendre les thèmes bibliques, le débat création/évolution et explorer les preuves historiques et archéologiques du judéo-christianisme.

Articles récents